Sak-Yant cherchant à se faire activer

Le Bouddhisme Theravāda est la branche la plus ancienne du bouddhisme.
Avatar de l’utilisateur
Darrell
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : mar. 3 avr. 2018 22:06

Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par Darrell » jeu. 12 avr. 2018 23:15

Bonjour a tous !

Depuis quelques semaines je suis porteurs de Sak-Yant.
Tatouage généralement réalisé par les moines.
J'ai eu la chance d'être tatouer pas un Ajarn.
Mais nous n'avons pas pus le célébrer et donc les activer.
Sauriez vous me dire où comment prendre contact avec un moine qui pourrait "bénir" (je ne sais pas c'est le bon termes) mes yant ?
(je vis à Paris)
Merci pour votre aide.

Pour les plus curieux voici une photo.
https://imgur.com/a/LMvWD

Très bonne journée
Darrell
Avatar de l’utilisateur
Longchen
Lion
Lion
Messages : 1475
Inscription : jeu. 15 avr. 2010 11:25

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par Longchen » ven. 13 avr. 2018 06:34

Bienvenue !

A ta question personnellement je n'en sais rien.
Peut être ici si des membres ont été en Thaïlande et connaissent ce type de tatouage traditionnel ? Mais le mieux serait de demander à ton tatoueur sans doute.

ShraWaKa nous avait dit qu'il partait en Thaïlande alors peut être s'il revenait. Tirru doit connaître ce pays également.
Que signifie ton tatouage, qu'est-il censé t'apporter ? Pratiques-tu le bouddhisme ?
flower_mid
L’instant présent 🙏
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Feuille de la Bodhi
Feuille de la Bodhi
Messages : 229
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par ShraWaKa » ven. 13 avr. 2018 08:52

Coucou, de retour depuis hier !!!

En revanche petite confusion, si je commence effectivement à apprendre le Thaïlandais, le voyage n'est pas pour tout de suite.

Je reviens d'un séjour à La Réunion ou j'ai rencontré plusieurs influences culturelles.

J'ai entre autre beaucoup apprécié la communauté Tamoul qui pratique l’Hindouisme.

Les Hindous considèrent Bouddha comme un avatar de Vishnou.

Même si plusieurs points doctrinaux divergent, les échanges avec un érudit de la Bhagavad-Gita m'ont confortés dans ma pratique.

Je répondrais donc que la première chose à activer c'est l'ouverture de cœur et d'esprit.

Lorsque ces qualités sont développées il est possible de percevoir le dhamma en toute chose, par-delà nos jugements et concepts erronés qui voilent la réalité...

flower_mid
Avatar de l’utilisateur
Longchen
Lion
Lion
Messages : 1475
Inscription : jeu. 15 avr. 2010 11:25

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par Longchen » ven. 13 avr. 2018 11:22

ShraWaKa a écrit :
ven. 13 avr. 2018 08:52
Coucou, de retour depuis hier !!!

En revanche petite confusion, si je commence effectivement à apprendre le Thaïlandais, le voyage n'est pas pour tout de suite.
(...)
Ah voilà ! Et la Thaïlande est également dans l'hémisphère nord, je viens de vérifier !
Erreur rectifiée ! Bon retour dans l'hexagone anjalimetta
Butterfly_tenryu
L’instant présent 🙏
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team RB
Team RB
Messages : 7552
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par axiste » ven. 13 avr. 2018 19:28

Coucou ShraWaKa, contente de te relire white lotus
Les Hindous considèrent Bouddha comme un avatar de Vishnou.
J'avais lu ça quelque part...
Je répondrais donc que la première chose à activer c'est l'ouverture de cœur et d'esprit.
C'est ce que je me dit chaque jour, ça nous place au delà de nous mêmes love3
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
Darrell
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : mar. 3 avr. 2018 22:06

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par Darrell » ven. 13 avr. 2018 23:03

Bonjour a tous

Merci pour vos retours.

En fait, Longchen il y a en une dizaine, chacun ont leurs effets. (protection, courage, dévotion)
J'ai opté pour la solution traditionnelle, le dos complet. Réalisé en une trentaine d'heures.
https://imgur.com/a/LMvWD

Quelques infos ici: Les Sak Yant
La personne qui m'a tatoué n'est pas en France, et c'est la dernière étape, les activer via des mantras en Pali, et la foie pour conserver leurs effets.


Du coup, si quelqu'un passant par ici sait comment prendre contact avec un moine qui pourrait "bénir" (je ne sais pas du tout c'est le bon termes) mes yant ?
N'hésitez pas à me secouer :)

Bonne journée
Darrell
Avatar de l’utilisateur
davi
Arbre de la Bodhi
Arbre de la Bodhi
Messages : 1010
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par davi » sam. 14 avr. 2018 09:37

ShraWaKa a écrit :
ven. 13 avr. 2018 08:52
Même si plusieurs points doctrinaux divergent, les échanges avec un érudit de la Bhagavad-Gita m'ont confortés dans ma pratique.
C'est-à-dire ?

Bon retour ShraWaka :D
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Feuille de la Bodhi
Feuille de la Bodhi
Messages : 229
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par ShraWaKa » sam. 14 avr. 2018 11:04

Merci, heureux de vous relire également jap_8

Sans vouloir polluer ce fil, je dirais que rencontrer n'importe quel pratiquant spirituel authentique est un enseignement.

Comme le disait Ajahn Chah
« Qu’il s’agisse d’un arbre, d’une montagne ou d’un animal, tout est dhamma. Où est ce dhamma ? Pour dire les choses simplement, disons que ce qui n’est pas dhamma n’existe pas. Le dhamma est la nature. C’est ce que l’on appelle sacca dhamma, le véritable dhamma. Si on voit la nature, on voit le dhamma et si on voit le dhamma, on voit la nature. En voyant la nature, on découvre le dhamma.»
Source pannavuddho dhammadelaforet

Ou encore Buddhadasa Bhikkhu :
<<De même, celui qui atteint la vérité ultime peut voir qu'il n'existe rien que l'on puisse appeler « religion ». Seule existe la nature des choses, que nous pouvons appeler comme bon nous semble. Nous pouvons l'appeler Dhamma, nous pouvons l'appeler Vérité, nous pouvons l'appeler Dieu, Tao, ou tout autre nom, mais nous ne devrions pas singulariser cette vérité, ce Dhamma, en tant que bouddhisme, christianisme, taoïsme, judaïsme, sikhisme, zoroastrisme ou islamisme, car nous ne pouvons ni le capturer ni l’enfermer sous de telles étiquettes, de tels concepts. Pourtant, de telles dénominations ont cours parce que les gens n'ont pas encore compris par eux-mêmes cette vérité sans nom. Ils n'en ont qu'une connaissance extérieure – tout comme nous parlons de l'eau de pluie, de l'eau boueuse, etc.>>
Source Il n'y a pas de religion dhammadelaforet
Même si la réalité ultime n'est pas complètement réalisée, il n'est pas difficile pour un Bouddhiste de retrouver dans l'Hindouisme des échos retentissant du Dhamma :
Selon la Bhagavad-Gita, le but de la vie est de libérer l'esprit et l'intellect de leurs complexités et de les concentrer sur la gloire de l'âme. Ce but peut être réalisé par les yogas d'action, de dévotion et de connaissance. Le texte finit par un chant exposant la doctrine du renoncement, qui permet d'échapper au samsara, le cycle des renaissances :
« Unifiant l'intelligence purifiée [avec la pure substance spirituelle en lui], maîtrisant l'être entier par une volonté ferme et stable, ayant renoncé au son et aux autres objets des sens, se retirant de toute affection et de toute aversion, recourant à l'impersonnelle solitude, sobre, ayant maîtrisé la parole, le corps et le mental, constamment uni par la méditation avec son moi le plus profond, renonçant complètement au désir et à l'attachement, rejetant égoïsme, violence, arrogance, désir, courroux, sens et instinct de possession, délivré de tout sens de « moi » et de « mien », calme et lumineusement impassible – un tel homme est prêt pour devenir le Brahman. Quand un homme est devenu le Brahman, quand, dans la sérénité du moi, il ne s'afflige ni ne désire, quand il est égal envers tous les êtres, alors il obtient le suprême amour et la dévotion suprême pour Moi. »
— XVIII, 51-54
Source maître Wiki Bhagavad-Gita
flower_mid
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 4051
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par tirru... » sam. 14 avr. 2018 11:56

Bonjour,

Les « moines » thaïs se réfèrent en principe au bouddhisme ancien ou theravada. Or, il n’est nulle part mentionné dans les enseignements du bouddhisme theravada qu’il faille faire appel à une quelconque magie ou autre procédé superstitieux au contraire le Bouddha était hostile aux dhârani "formules porte-charme" et au mantra ("formule liturgiques") autrement dit des instruments essentiels de l'ésotérisme bouddhique. Il ne voulait pas de l'ésotérisme cela risquerait de créer une élite analogue au système des castes. Le seul pouvoir que peuvent avoir les Sakyant, ou les mantra s'exerce sur notre mental et par voie de conséquence se répercute sur la réalité. Ceci dit, il y a une série de sutta (enseignements) intitulé les sutta de bénédiction ou les Paritta et que les moines récitent en vu d’obtenir ou de donner des bénédictions. Mais il n’y absolument aucune magie à réciter les paritta, c’est seulement la remémoration des qualités du bouddha, du Dhamma (enseignements, loi, réalité) et du Sangha (communauté bouddhiste) qui permet de se souvenir de ces qualités et de faire l’effort de s’en rapprocher et d’y rendre.
Le Bouddha laissa la tache de combattre le choléra à son disciple Ananda, à qui, nous dit-on, il donna dans ce but le sutta du joyau (Ratana sutta). Les indologues se demandent si ce sutta (Ratana sutta) revient au Bouddha lui-même; mais il est significatif que ça soit à ce sutta seul qu'un effet curatif fut assigné. C'est l'un de ces textes bouddhiques basé sur l'idée pré-bouddhique déjà mentionné que toute vérité, indépendamment de l'importance de son contenu, possède un pouvoir magique et qu'en prononçant cette vérité, à travers son "activation" (sacca-kiriya), n'importe quel effet désiré peut être obtenu - même si la "vérité" impliquée est un article de foi...
La voie que propose Bouddha ( version theravada) s’appuie sur la libération personnelle sans aucune intercession d’aucune sorte autrement l’effort personnel n’aurait aucune valeur. La plupart des moines et des pratiquants d’Asie du sud est sont à côté de la plaque et ne respectent pas les enseignements et propageant des croyances et des superstitions comme celle des sakyant ou des formules porte charme censés activer une magie. Pour finir, je dirais que les choses ont le pouvoir qu’on leur donne.
Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 568
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par Circé » sam. 14 avr. 2018 17:48

Je suis assez de l'avis de Tirru....................ça fait très formule magique.
Je mise sur l'effort personnel pour progresser et me protéger.
D'autre part, je suis sidérée par l'importance du tatouage. Ne pas oublier qu'un tatouage est irrémédiable, définitif: on fait quoi si on change d'avis???On se retrouve le corps marqué à vie par un truc qui ne nous correspond plus.
Je suis tatouée: un yin/yang sur l'épaule, qui a le mérite d'être joli même si on ne lui prête aucune signification.
Avatar de l’utilisateur
Darrell
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : mar. 3 avr. 2018 22:06

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par Darrell » sam. 14 avr. 2018 18:21

tirru... a écrit :
sam. 14 avr. 2018 11:56
La plupart des moines et des pratiquants d’Asie du sud est sont à côté de la plaque et ne respectent pas les enseignements et propageant des croyances et des superstitions comme celle des sakyant ou des formules porte charme censés activer une magie....
Hahaha Bravo pour le jugement de valeurs, je ne sais pas si on peut dire que quelques milliers de personnes soient a coté de la plaque ou juste qu'ils ont pris une voix différente ?
Circé a écrit :
sam. 14 avr. 2018 17:48
D'autre part, je suis sidérée par l'importance du tatouage. Ne pas oublier qu'un tatouage est irrémédiable, définitif: on fait quoi si on change d'avis???...
En ce qui me concerne je n'ai aucune appétence pour les tatouages.
Mais visiblement passer une trentaine d'heure a me faire lacérer le dos a coup de cutter ne m'a pas gêné plus que ca.
Il suffit d'être un peu éveillé.
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Feuille de la Bodhi
Feuille de la Bodhi
Messages : 229
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par ShraWaKa » sam. 14 avr. 2018 21:15

Pour le Bouddha les croyances et les pratiques magiques reposent sur l'idée absolument fausse que toutes les lois naturelles, dont la loi du kamma, peuvent être contournées, ou même détournées.

Il classe de ce fait toutes les pratiques magiques dans la catégorie des arts bas et vulgaires (tiracchana-vijja littéralement <<les sciences bestiales>>) et le fait d'en tirer sa subsistance dans la catégorie des mauvaises façons de vivre (miccha-jiva).

Le Bouddha dresse, pour toutes les rejeter, une liste exhaustive des innombrables techniques utilisées par les <<magiciens>> : toutes les formes de divination, l'astrologie, les offrandes destinées à rendre favorable une divinité, l’invocation et la vénération des esprits, les amulettes de protection, la récitation et l'enseignement de formules destinées à protéger sois-même ou ses biens, la consécration de sites destinés à la construction, les exorcismes, la magie noire, l'utilisation de potions ou des remèdes pseudo-medico ect.

Si le Maître, bienveillant et réaliste, n'adresse pas de reproches trop rudes aux laïques non bouddhistes qui tentent maladroitement d'améliorer leur sort, même s'ils perdent leur temps et leur argent en sollicitant de prétendus magiciens, il sermonne en revanche durement ses propres disciples :

<< Un disciple laïc est le plus bas des disciples, une tache pour les disciples, la lie des disciples s'il est avide de magie protectrice et cérémonies, s'il croit à la magie protectrice et aux cérémonie et non au kamma >> (Candala-Sutta S/ANG V/18/5n°175)

Le Bouddha ne fait à fortiori aucune concession aux moines, il leur demande de s'abstenir de telles pratiques, et de ne pas les utiliser pour assurer leur subsistance ou leur renommée. Il considère que le rôle social des moines est de montrer l'exemple du renoncement, non de satisfaire les demandes irrationnelles des laïques et de les encourager à cultiver les intérêts égoïstes à l'origine des pratiques magiques.

Tout visiteur ou connaisseur des contrées bouddhistes peut aisément mesurer la distance qui, en ce domaine, sépare les enseignements pourtant clairs du Bouddha des croyances et pratiques courantes.
Cette omniprésence de la magie a plusieurs origines.
Tout d'abord le bouddhisme ne s'est imposé que progressivement dans des sociétés dont la culture et les croyances premières étaient animistes : les <<génies>> bienveillants (chao thi en Thailande et au Laos, neak ta au Cambodge, nat au Myanmar), gardiens du sol, des champs, des arbres, des demeures, sont respectés et fréquemment sollicités ; on vénère les grands arbres où ils demeurent, on leur construit des autels et <<maisons des esprits>>.

Le bouddhisme a également du composer avec des coutumes et des rites provenant de l'hindouisme, une religion avec laquelle il restera en concurrence durant des siècles : son influence perdure à travers la magie, noire ou blanche, comme à travers certains rituels royaux.

Le bouddhisme lui même a laissé une place en son sein à de puissants courants mystiques et ésotériques ; même affaiblis par les réformes modernistes du XIXéme siècle, leur influence reste très visible sous la forme notamment de pratiques <<de protection>> : récitations de textes (les paritta) ou des formules s'appuyant sur les syllabes et imprimés ou tatouées (les yanta), statuettes et amulettes.
Dans ce domaine aussi le bouddhisme fait preuve de la plus grande tolérance en acceptant une certaine répartition des rôles : lui a pour objet la libération, spirituelles et définitive ; les pratiques animistes, hindouistes, magiques, elles, ne sont utiles qu'a l'obtention d'une aide matérielle, temporaire, aléatoire...

Extrait du livre 100 questions sur le bouddhisme Theravāda
flower_mid
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 4051
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par tirru... » dim. 15 avr. 2018 05:28

Bonjour Darrell,
« Darrell » a écrit :Hahaha Bravo pour le jugement de valeurs, je ne sais pas si on peut dire que quelques milliers de personnes soient a coté de la plaque ou juste qu'ils ont pris une voix différente ?
Je comprends ta réaction, moi même j’ai été choqué plus d’une fois durant mes pérégrinations en Asie ces quinze dernières années de découvrir combien les moines et les laïcs étaient si loin de ce qu’a enseigné le Bouddha, d’autant qu’il ne s’agit pas d’une voie différente comme tu l’as signalé et dans ce cas ce serait légitime, mais bel et bien de la voie du bouddha version détournée, corrompue et mixée à toute sorte de croyances locales, de superstitions, voire d’autres religions et le résultat est assez édifiant. J’ai vu des moines, qui sont en principe des renonçants jouir de tout les attributs matériels des non-renonçants, fumer, avoir grosses voitures, profiter au Max de leurs privilèges et des bouddhistes laïcs qui ne connaissent rien au Dhamma, ils pratiquent une dévotion à plusieurs idoles en vue d’ameliorer leur condition matériel ou au mieux en vue de renaître dans un monde divin. Et tout ces temples dorées qui scintillent au soleil certes sublimes et bien loin de représenter l’idéal de renoncement et d’humilité. Comme il est si justement rappelé dans le texte proposé par ShraWaka, l’unique boussole est ici la loi du kamma, la loi de cause à effet, ce n’est qu’a l’aune de cette loi que nous pouvons mesurer ce qui est bon ou mauvais pour nous et non par des invocations pouvant frapper notre imaginaire et libérer soit disant l’énergie (de nos croyances) !
Je ne louerai pas le Sakyant mais je loue la motivation qui te pousse à tendre vers les qualités bien humaines et dont le résultat est de se protéger de soi même et d’autrui et les cinq préceptes évoqués par Longchen en sont un bel exemple !

Proposition de lecture (si ce n’est déjà fait ?!): Enseignements du Bouddha de Walpola Rahula : https://ffmt.fr/articles/paritta/pdf/en ... ouddha.pdf

Loi du kamma : http://bica-vipassana.blogspot.com/2007 ... a.html?m=1

Dhammapada : http://www.dhammadelaforet.org/sommaire ... maire.html
Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Avatar de l’utilisateur
Longchen
Lion
Lion
Messages : 1475
Inscription : jeu. 15 avr. 2010 11:25

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par Longchen » dim. 15 avr. 2018 06:21

Sur le Blog vers lequel tu nous as dirigé dans un de tes posts concernant ces tatouages, il est dit :
Les règles basiques

Pour recevoir un tatouage sacré, il faut respecter quelques règles basiques (un peu comme les dix commandements). Chaque tatouage a ensuite son propre ensemble de règles à respecter.

-ne pas tuer (classique)
-ne pas voler (toujours familier)
-ne pas tromper son époux/épouse ou pratiquer l’adultère
-ne pas s’intoxiquer (alcool, drogues etc)
-ne pas mentir
http://jamaisvulgaire.com/trouver-son-s ... ue-tshirt/
Il s'agit des 5 préceptes que le Bouddha a donné aux laïcs.
Une base de moralité est très importante à considérer pour commencer une pratique bouddhique.
flower_mid
L’instant présent 🙏
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 568
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: Sak-Yant cherchant à se faire activer

Message non lu par Circé » dim. 15 avr. 2018 12:30

Darell, aucune critique ni agressivité de ma part j'aimerais seulement savoir ce que tu veux dire par " activer" ce Sak-Yant. Quels effets en attends tu?
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Theravāda »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités