Engourdissements aux jambes pendant et après la méditation

Cathrine

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Cathrine » lun. 11 juin 2012 20:39

Tous mes petits démons taquins et pervers sont réveillés maintenant, je vais avoir du mal à les calmer.
Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4240
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Flocon » mar. 12 juin 2012 05:52

C'est le moment de pratiquer la prière du coeur!

Je blague :oops: , mais n'empêche que les Pères de l'Eglise étaient harcelés par les démons tout autant que les méditants bouddhistes. Les hésychastes y étaient spécialement sujets. Ils ont rédigé des traités entiers pour les décrire.
Et ils avaient aussi des crampes! Bizarre, non? :lol:
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
Cathrine

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Cathrine » mar. 12 juin 2012 06:59

Flocon a écrit :C'est le moment de pratiquer la prière du coeur!

Je blague :oops: , mais n'empêche que les Pères de l'Eglise étaient harcelés par les démons tout autant que les méditants bouddhistes. Les hésychastes y étaient spécialement sujets. Ils ont rédigé des traités entiers pour les décrire.
Et ils avaient aussi des crampes! Bizarre, non? :lol:
Démons, graines négatives, pulsions incontrôlables......................des mots différents pour la même chose.
Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4240
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Flocon » mar. 12 juin 2012 07:12

Oui, tout à fait. Toutes les religions ou presque ont développé cette thématique dans leur description du psychisme humain. La question intéressante serait peut-être : la méditation favorise-t-elle la perception des démons? Pour les Pères chrétiens, aucun doute, et ils le savaient très bien ; pour les moines bouddhistes... Je crois que c'est aussi le cas.
Mais on est complètement HS... A moins de regarder comme un "démon" l'impatience face à la crampe, bien sûr. :lol:
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
ardjopa

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par ardjopa » mar. 12 juin 2012 12:16

La question intéressante serait peut-être : la méditation favorise-t-elle la perception des démons? Pour les Pères chrétiens, aucun doute, et ils le savaient très bien ; pour les moines bouddhistes... Je crois que c'est aussi le cas.
Mais au moins pas mal de ces religieux chrétiens et moines bouddhistes avaient compris que s'ils voulaient chercher "dieu", il fallait déjà éviter de coucher avec le diable ;-)

Butterfly_tenryu
Lupka

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Lupka » mar. 12 juin 2012 12:36

C'est moi ou Ardjopa compare les femmes au Diable ?

Ou alors j'suis un brin à côté d'la plaque doublé d'une tendance à voir le mal partout ...
Cathrine

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Cathrine » mar. 12 juin 2012 19:06

ardjopa a écrit :
l
Mais au moins pas mal de ces religieux chrétiens et moines bouddhistes avaient compris que s'ils voulaient chercher "dieu", il fallait déjà éviter de coucher avec le diable ;-)

Butterfly_tenryu
]?????????je ne comprend pas. Qui couche avec le diable?C'est quoi le diable?Est ce que les Bouddhistes cherchent Dieu?
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par ted » ven. 16 nov. 2012 09:16

ted a écrit :Est-ce que vous avez des crampes ou des engourdissements aux jambes après avoir médité 30 minutes assis en lotus, en demi lotus ou plus simplement, jambes croisées, en tailleur ?
Est-ce que c'est normal ou s'agit-il d'un problème de circulation ? :roll:
Si oui, comment éviter ces engourdissements ?
Merci...
jap_8
Merci, un peu tardivement, pour toutes vos réponses.

Maintenant, j'ai mal aux genoux. A un genou en tout cas. J'en ai un peu marre...
Est-ce qu'on peut entrer dans les jhanas, assis confortablement dans son canapé ? :mrgreen:

Mais c'est l'automne. J'ai toujours le corps courbaturé en cette saison. Sais pas trop pourquoi. :roll: L'humidité ? :roll:

Du coup, je suis privé de footing et ça me manque, courir dans la forêt, sur les feuilles mortes. snif... :-(
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Jean » ven. 16 nov. 2012 10:03

L'hiver, je me mets une couverture sur les jambes et avant de me mettre dans la posture si je constate que mes ligaments sont froids, soit je pratique un auto massage, soit je plie, déplie les jambes d'une manière ou d'une autre.

Si on a mal aux genoux, il faut faite attention, micro déchirures plus micro déchirures etc, à la fin il peut y avoir problème.

Attention aussi à ce que les cartilages du genou ne soient pas compressés ou pincés. A long terme peut être problème.

Sinon Ki hin est parfait pour continuer la méditation de pleine conscience ou de présence tout en soulageant les genoux et pour se tonifier les ligaments du genoux.

Personnellement, maintenant, je ne suis plus obnubilé par la méditation assisse. Je vais plus attention à la détente, l'ouverture, la paix du coeur. (Il y a toujours du travail à faire et à n'importe quel moment de la journée!)

Pour les fourmis dans les jambes, il y a eu des périodes, il y en aura encore très probablement. Ca se gère, mais la pratique "héroïque" j'ai laissé tomber. Peut être je la pratiquerai si j'allais faire une méditation en groupe par respect pour les voisins.

Il m'arrive aussi, de me prendre le gros orteil ( une façon de se prendre son pied!) et de déplier, plier ma jambe en synchronisant sur un profond inspir/expir pleinement conscient et ensuite de reprendre la méditation...

Le genou est très fragile, il faut faire très attention. des vieux méditants ont du se faire opérer des genoux. Cela prouve qu'il y a eu un mauvais dosage ou maladresse dans la pratique. je trouve que c'est cher payer.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
kum
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 95
Inscription : mer. 15 sept. 2010 19:23

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par kum » mer. 21 nov. 2012 17:53

L'orthopédiste qui m'a opéré du genou confirme que les flexions et pressions prolongées ne sont pas bonnes pour le genou. Avant moi, il venait d'opérer un zeniste rigoriste sur la position en méditation.
Bien qu'étant très souple, je préfère à présent méditer assis sur une chaise ou un fauteuil.
On peut éviter certains problèmes liés aux genoux en renforçant la musculature. Assis sur une chaise, tendre les jambes à l'horizontale et maintenir les jambes tendues pendant un certain temps. Répéter tous les jours. L'année dernière, je recommençais à avoir mal au genou, j'ai pratiqué l'exercice jambes tendues et mes douleurs ont disparu.
Le vélo est aussi conseillé. Bien sûr, quand le ménisque est cassé, il faut opérer. Mais on s'en remets très vite.
Je ne pense que le fait que les genoux soient complètement tordus ou bien détendus fasse une différence dans l'exploration et la découverte de la conscience ou de ce que l'on est pour faire plus simple.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par ted » mer. 12 déc. 2012 23:58

kum a écrit : Je ne pense que le fait que les genoux soient complètement tordus ou bien détendus fasse une différence dans l'exploration et la découverte de la conscience ou de ce que l'on est pour faire plus simple.
Je me suis longtemps posé la question.
On m'avait expliqué que la position en lotus permettait de faire pression sur un point situé sur la face interne des cuisses. :roll:
bref... En abandonnant le Lotus, on passe peut être à coté d'une sorte de facilitateur ou d'accélérateur des états de conscience modifiés ?

Mais par pitié ! Sauvez vos genoux en assouplissant vos hanches ! eveil_333
Ce sont les hanches qui doivent s'ouvrir. Et pas les genoux qui doivent se tordre.

http://zenmontpellier.voila.net/fr/lotus/lotus.html
  • Image
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Jean » jeu. 13 déc. 2012 09:11

La posture du lotus permet par la position des jambes de centraliser l'énergie "Apana", énergie de l'excrétion.

Dans la position du lotus, il y a une sensation de se sentir compacte, rassemblé, solide, assis qui s'impose d'elle même et qui est une une bonne base pour commencer sa session de méditation.

mais il y a d'autres moyens de faire cela, ça ne vaut donc pas le coup de se péter le genoux et ensuite de souffrir de cet handicap pour le reste de sa vie. Il vaut mieux ménager ses genoux, il y a un long chemin à parcourir.

Personnellement je me sers de la posture du lotus parfois quand il fait chaud, l'été, quand je fais des exercices de respiration. Si non, demi lotus, ou jambes croisées ou assis sur les talons (pour les petites méditations), c'est amplement suffisant.

Le problème n'est pas tant dans la posture des jambes que dans la tête ou dans le coeur.

Bassin basculé en avant, dos droit, nuque alignée, cage thoracique ouverte, ventre détendu sont beaucoup plus importants.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par ted » jeu. 13 déc. 2012 11:02

Jean a écrit :Le problème n'est pas tant dans la posture des jambes que dans la tête ou dans le coeur.

Bassin basculé en avant, dos droit, nuque alignée, cage thoracique ouverte, ventre détendu sont beaucoup plus importants.
Est-ce qu'on peut utiliser un banc de méditation ?
Yen a qui sont pour, comme Adrien, si je me souviens bien, d'autres contre, comme Yudo...

Image
ImageImage
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
longchen2
Oiseau
Oiseau
Messages : 572
Inscription : lun. 27 mai 2013 07:46

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par longchen2 » jeu. 30 mai 2013 07:43

Je retrouve ce topic où l’on parle du banc de méditation.

J’avais essayé: tout nouveau tout beau, mais à la longue c’est désagréable (l’assise est vraiment trop dure, c’est pénible !).

Donc je suis revenu au zafu !

Bon à savoir: on propose des zafus en graines de sarazin ou en kapok.
En graines de sarasin le zafu a la réputation d’être plus compact mais cela semble faire des zafus également assez lourds alors qu’en kapok le zafu reste très léger et le kapok est également imputrescible (c’est peut être aussi le cas du sarasin je ne sais pas, mais quand vous achetez un zafu il faut considérer de quoi il est rempli).

Avec le temps un zafu en kapok peut se tasser un peu (en graines de sarasin cela ne serait pas le cas), mais il existe des ceintures à zafu. J’ai personnellement opté pour un zafu en kapok + sa ceinture.

Également, c’est important, la taille de son zafu.
Lorsque vous allez à un enseignement par exemple, à moins d’être une femme enceinte ou une personne âgée, on vous demandera d’apporter votre coussin, et dans la valise le zafu de taille traditionnelle est trop encombrant, il reste juste de la place pour un pagne mais on est pas en Inde alors si on ne veut pas se faire arrêter par la police pour outrage à la pudeur, il vaut mieux s’organiser autrement (en plus j’imagine les têtes des flics à qui je dirai: op’s oui...hum, c'est embarrassant... mais mon zafu était prioritaire dans ma valise et il n’y avait plus de place :oops: ).
Donc il existe des zafus de petite taille pour le voyage (avec ceinture adaptable aussi, coloris assorti s'il vous plait).
zeeeennnyyy
lausm
Double Poisson
Double Poisson
Messages : 2201
Inscription : mar. 10 févr. 2009 13:14
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par lausm » jeu. 30 mai 2013 11:23

Perso, je reste attaché au kapok : il respire dans le zafu comme pas autre chose.
Un truc important : masser le zafu après chaque assise, bouger le kapok, ne pas le laisser s'agglomérer. C'est le meilleur truc pour qu'il reste dépressbile et ne pas avoir mal au derrière.
Sinon, pour la hauteur, on peut avoir une petite couverture, ou un mini zafuton, pour le réhausser s'il est trop bas...car un zafu doit vraiment être bien règlé, sinon on a un mauvais angle au niveau du bassin, un mauvais appui pour ériger la colonne vertébrale.
Je pense que les petits bancs sont trop durs, c'est ce que tu confirmes.
si tu mets une ceinture, n'empèche pas trop le zafu de respirer.

Par expérience, je pense que c'est mieux de le réhausser par une autre couche (couverture, coussin plat, ou ce que tu veux), en dessous, que de le serrer.
Sho Butsu Ichi Nyo : le Bouddha et les êtres sensibles sont uns.
Répondre

Revenir à « Méditation & pratique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité