La pratique et l’image du pain

Le Bouddhisme Theravāda est la branche la plus ancienne du bouddhisme.
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 4035
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

La pratique et l’image du pain

Message non lu par tirru... » dim. 9 avr. 2017 15:42

La pratique et l’image du pain

Extrait de l’enseignement audio par Ajahn Jayasaro intitulé “Mindfulness has many choices”.



Les moines doivent veiller à ne pas parler de choses qui sont au-delà du langage.

Notre maître disait que c’est comme si on voulait parler du pain. A quoi ressemble le pain ? Quel est le goût du pain ? Nous pouvons nous efforcer de décrire en long et en large à quoi ressemble le goût du pain à quelqu’un qui n’en a jamais mangé mais quel serait l’intérêt de cet exercice ?

Il serait bien plus efficace d’apprendre à cette personne à faire du pain — quels sont les ingrédients, comment mélanger farine, eau et levain, quelle doit être la température du four, et combien de temps le pain doit y cuire — et puis dire à la personne : « Mélangez ces ingrédients, faites-les cuire de telle et telle façon, et vous obtiendrez du pain. Ainsi vous saurez par vous-même ce qu’est le pain et quel goût il a. »

Cette attitude directe et pragmatique est exactement l’attitude que nous adoptons dans le bouddhisme pour transmettre une formation spirituelle. Nous évitons de trop philosopher et de faire trop de spéculations métaphysiques. Nous préférons partir de là où nous sommes maintenant.

Dans la culture occidentale, on a plutôt l’habitude de partir d’un idéal et puis de s’appliquer ensuite à suivre cet idéal dans la vie. Mais cette approche a un point faible : elle a tendance à engendrer, chez celui qui la vit, un sentiment de culpabilité et d’inadéquation.

« Tu devrais être bon, tu devrais être serviable, tu devrais être comme ceci et comme cela. » Et puis, quand on s’aperçoit que l’on n’est pas tout à fait aussi bien qu’on le voudrait, on s’inquiète de ne pas savoir comment changer et s’améliorer. Ce sentiment de ne pas être comme on voudrait être a toujours été un élément central de la psychologie occidentale, n’est-ce pas ?

Par contre, le bouddhisme part de là où on en est maintenant. On observe la situation telle qu’elle est maintenant et puis on voit comment, pas à pas, on peut l’améliorer.
Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Compagnon

Re: La pratique et l’image du pain

Message non lu par Compagnon » dim. 9 avr. 2017 16:07

Comme accéder à nirvana, à la Terre Pure, etc... non pas dans l'avenir, dans un avenir incertain, voir au moment de notre mort, mais comment y accéder ici et maintenant. Demain il sera peut être trop tard.

Quand devez vous rechercher la cessation de dukkha ? Ici et maintenant.

Quand tu manges, contente toi de manger.

De plus, tous les pains n'ont pas le même gout, un pain fabriqué par un autre et un pain fabriqué par soi n'aura pas le même gout, et 2 pains pourtant fabriqués dans les même conditions, les mêmes ingrédients etc... n'auront pas forcément le même gout.

"Trêve de blabla, trêve de blabla, trêve de blabla !"

Le grand philosophe Danny Boon (dans Il faut lire !)

Le dire c'est bien mais le faire c'est mieux.

Donne un poisson à manger à un homme tu le nourris pour la journée, apprends lui a pécher tu le nourris pour la vie.

Voila ce que cela m'évoque :)
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: La pratique et l’image du pain

Message non lu par ted » lun. 10 avr. 2017 09:48

Ya surtout un risque de dénaturer l'expérience... :roll:
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team RB
Team RB
Messages : 7431
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: La pratique et l’image du pain

Message non lu par axiste » lun. 10 avr. 2017 12:28

Les mots comme des miettes, sont des indicateurs, pas l'expérience. oiseau2julie
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 558
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: La pratique et l’image du pain

Message non lu par Circé » lun. 10 avr. 2017 13:38

tirru... a écrit :
dim. 9 avr. 2017 15:42
La pratique et l’image du pain



Cette attitude directe et pragmatique est exactement l’attitude que nous adoptons dans le bouddhisme pour transmettre une formation spirituelle. Nous évitons de trop philosopher et de faire trop de spéculations métaphysiques. Nous préférons partir de là où nous sommes maintenant.


Par contre, le bouddhisme part de là où on en est maintenant. On observe la situation telle qu’elle est maintenant et puis on voit comment, pas à pas, on peut l’améliorer.
cette attitude me convient bien, je trouve ça très juste ,ça me parle.
je préfère l'approche intuitive à l'analyse et la compréhension intellectuelle, même si il en faut un peu.
les mots nous figent et nous bloquent, ils sont fermés.
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3942
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: La pratique et l’image du pain

Message non lu par jules » lun. 10 avr. 2017 18:55

Quand je dis : je suis grand ;
je ne suis pas grand, je suis "je suis grand".

Quand je dis : je suis un humain ;
je ne suis pas un humain, je suis " je suis un humain".

Alors, gare aux mots et gare au Soi.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: La pratique et l’image du pain

Message non lu par ted » mer. 12 avr. 2017 17:47

jules a écrit :
lun. 10 avr. 2017 18:55
Quand je dis : je suis grand ;
je ne suis pas grand, je suis "je suis grand".

Quand je dis : je suis un humain ;
je ne suis pas un humain, je suis " je suis un humain".

Alors, gare aux mots et gare au Soi.
Déjà 5 suicides de personnes qui ont essayé de comprendre cette pensée de Jules...

Tu veux bien préciser ta pensée Jules ?

Sinon, je connaissais cette image proposée par Ajahn Jayasaro, mais avec le sucre : on ne peut pas décrire le goût du sucre à quelqu'un. On ne peut que l'inciter à goûter le sucre. jap_8
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3942
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: La pratique et l’image du pain

Message non lu par jules » lun. 17 avr. 2017 10:23

Ted : Tu veux bien préciser ta pensée Jules ?
S’il s’agit de bien préciser ma pensée il sera question par là de définir les termes par lesquels je me défini au travers de ces précisions. Donc gare à ces précisions ; mieux vaut en effet qu’elles induisent un sentiment d’ouverture puisque comme le dit Bouddha, avec nos pensées nous créons le monde.
C’est l’aspect créateur des mots que je voulais donc souligner puisque quelque part ils sont claire lumière avec comme faculté d’illuminer directement l’aspect profondément accompli de tout phénomène, ou bien à contrario l’aspect obstructif de ces derniers, ces phénomènes se définissant d’une manière ou d’une autre en fonction de la façon dont j’emploierai mon pouvoir créateur au travers du véhicule de la parole. Ainsi, d'une certaine manière j'ai l'impression que la "parole juste" fait appel à la volition plutôt qu'à une capacité à s'adonner à des constats probants sur la nature des phénomènes, en effet il m'apparaît que c'est au niveau de la volition que peut s'exprimer notre pouvoir créatif susceptible de définir le monde selon un projet propre à nous y tenir efficacement.
Tout ceci en somme pour répondre à Circé lorsqu'elle dit : "les mots nous figent et nous bloquent, ils sont fermés." Vision qui étant donné que nous sommes voués à employer des mots, considérant par ailleurs qu'il n'est pas dans mon intention de juger cette remarque selon le vrai ou le faux, ne me semble en tous les cas pas être efficace en quelque sorte.
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Theravāda »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités