De l'attachement à la théorie...

Le Bouddhisme Theravāda est la branche la plus ancienne du bouddhisme.
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Feuille de la Bodhi
Feuille de la Bodhi
Messages : 229
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: De l'attachement à la théorie...

Message non lu par ShraWaKa » dim. 10 sept. 2017 12:23

Il est essentiel que vous appreniez à renoncer à toute pensée et à tout doute, renoncez-y complètement, à tout. Ne prenez que le corps, la parole et l’esprit, comme ils sont, comme base à votre pratique et rien d’autre. Contemplez les conditions de l’esprit, et ne traînez pas les livres avec vous. Il n’y a pas de livre à l’intérieur, là où vous faites la pratique. Si vous essayez de les prendre avec vous là-dedans, tout va à vau-l’eau parce qu’ils ne seront pas capables de décrire les choses telles que vous en faites réellement l’expérience.

Les gens qui ont beaucoup étudié et connaissent la théorie sur le bout du doigt ont tendance à ne pas avoir de succès avec la méditation parce qu’ils restent coincés au niveau de l’information. Dans les faits, l’esprit n’est pas une chose que vous pouvez réellement mesurer en utilisant des valeurs externes et des textes. S’il est vraiment en train de s’apaiser, permettez-lui de s’apaiser. C’est de cette manière qu’il peut procéder à atteindre les plus hauts niveaux de tranquillité

Ajahn Chah/Source

Tout d'abord merci pour ce lien vers l'enseignement du Vénérable Ajahn Chah La Clé de la Libération

A la lecture de cet extrait, à mon sens il est clair que le maître parle de l'importance de ne pas traîner les livres dans la pratique de la méditation (qui s’étend au delà du coussin).

Il rappelle la nécessité de demeurer dans la contemplation stricte du corps, de la parole et de l'esprit (Kayanupassana & Cittanupassana) sans conceptualiser.
Il est donc nécessaire de se détacher des concepts (Paññatti) que les livres ont imprimés dans notre esprit pour atteindre la réalité ultime (Paramattha).

Afin de pouvoir observer la réalité ultime et progresser dans la pratique de la méditation, il faut s'affranchir du filtre de nos conceptions et théories et demeurer seulement dans une contemplation directe, basique voir pré-verbal.

Pour imager cela, on attribuerait au Bouddha cet enseignement minimaliste donné à un auditeur pressé << quand tu entends un son ne fait qu'entendre>>

Ci joint un extrait du discours du Vénérable U Kundala qui développe l'aspect Paññatti / Paramattha.
A noter pour la compréhension que ce qui peut être 'perçu par les yeux' se réfère au domaine de nos conceptions et pas seulement à l'organe sensoriel.

flower_mid
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Theravāda »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités