A propos de la loi du karma par Bokar Rimpoché

Vajrayana, également appelé mantrayana, Tantrayana, le bouddhisme ésotérique ou tantrique.
Compagnon

A propos de la loi du karma par Bokar Rimpoché

Message non lu par Compagnon » dim. 4 juin 2017 15:16

Enseignement donné à Sarnath, le 1er janvier 1994, rapporté dans "Prendre refuge : l'entrée dans le bouddhisme", éditions Claire Lumière.

L'ensemble des êtres qui demeurent dans les 6 mondes des 3 sphères du samsara expérimentent une grande diversité de souffrances et de bonheurs.

Ce n'est pas le hasard qui en est la cause. Il faut rechercher celle-ci dans le fait que, depuis des temps sans commencement, les êtres, étant dans l'ignorance de ce qu'est véritablement leur esprit, conçoivent un "moi".


Sur ce "moi" se greffent les perturbations internes, qui conduisent à accumuler du karma, lequel est la source de toutes les expériences heureuses et douloureuses.

Ainsi, en cette vie présente, tous les bonheurs et toutes les souffrances que nous rencontrons, quelle qu'en soit l'intensité, sont le résultat des actes positifs et négatifs accomplis dans nos vies passées.

Celui qui, d'abord, accompli le karma, c'est à dire les actes positifs ou négatifs, c'est fondamentalement l'esprit. Le karma une fois accompli, c'est aussi dans l'esprit qu'il se trouve entreposé, sous forme de conditionnements latents. enfin, lorsque le karma produit son résultat sous forme de situation heureuse ou douloureuse, c'est encore l'esprit qui en fait l'expérience.

Ainsi, un acte négatif produit dans l'esprit une potentialité qui s'épuise lorsqu'elle est vécue sous forme de souffrance, tandis qu'un bonheur épuise le potentiel résultant d'un acte positif accompli antérieurement.

Le regret et les techniques de purification peuvent permettre la neutralisation d'un karma négatif antérieur; mais, en leur absence, un karma ne peut jamais disparaître tant qu'il n'aura pas été expérimenté.

Quant aux joies et aux douleurs de l'avenir, elles dépendent du présent.


Pour éviter les souffrances futures, il faut ainsi abandonner dans le présent les actes négatifs; pour obtenir le bonheur, il faut au contraire accomplir des actes positifs.

C'est un processus infaillible.

Les notions de vies passées et futures, la loi du karma et la discrimination entre les actes positifs et négatifs sont un des fondements de la voie bouddhique.
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Vajrayana »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités