Le Tantra

Vajrayana, également appelé mantrayana, Tantrayana, le bouddhisme ésotérique ou tantrique.
Compagnon

Le Tantra

Message non lu par Compagnon » dim. 9 avr. 2017 09:34

Méditation France

Qu'est-ce que le tantra ?

Le tantra a été le premier au monde à tenter d’élever le sexe au niveau spirituel.

L'approche du tantra n’est ni répressive, ni permissive. L'expérience tantrique n’est possible que si vous êtes capable de méditer profondément.


Toute l'humanité souffre d'obsession sexuelle, qu’elle soit due au libertinage ou à la répression. Toute l'humanité s’intéresse au sexe vingt-quatre heures par jour... Le Tantra essaie de réparer ce que la société a fait. Le Tantra est médicinal. La société a réprimé le sexe; le Tantra se présente comme un remède pour vous aider à rétablir l'équilibre.

Le sexe tantrique n'est absolument pas du sexe, c'est de la méditation. La méditation doit s’appliquer à tous les domaines de votre vie. Quoi que vous fassiez, faites-le en méditant. Marcher en méditant, mangez en méditant, et si vous faites l'amour; faites l'amour en méditant.


Nous nous trouvons au centre du sexe, notre énergie se trouve au centre du sexe. À partir de cet endroit, il doit évoluer vers le haut, et bien au-delà. Si nous rejetons le centre-même, nous continuerons à nourrir l’illusion que nous évoluons, mais au fond nous n’évoluerons pas. Et nous aurons rejeté le seul endroit à partir duquel une évolution est possible. Le Tantra accepte donc le corps, accepte le sexe, accepte le tout. Et le Tantra dit : la sagesse accepte le tout et le transforme ; il n’y a que l’ignorance qui rejette.

"Si vous amenez la lumière de l'intelligence (au sens de conscience) dans votre sexualité, cette lumière va la transformer. Ce ne sera plus de la sexualité mais quelque chose totalement différent ; si différent que vous n'avez pas de mot pour cela. En Orient on utilise le mot " Tantra ". En Occident, il n'y a pas de mot. Quand le sexe et l'intelligence se rejoignent, quand ils sont liés l'un à l'autre, ils créent une énergie totalement nouvelle; cette énergie on l'appelle Tantra". Osho


qu'est-ce que le tantra ?

Du sexe à la Superconscience

Q : Pourquoi la sexualité est-elle un sujet qui rend les gens si mal à l’aise? Pourquoi est-ce tellement tabou?

R : Pour la simple raison que les gens ont vécu pendant des siècles une vie sexuelle réprimée. Tous les religieux, prophètes, messies et sauveurs leur ont dit que le sexe est le péché. Selon moi, le sexe est votre unique énergie ; c'est l'énergie de la vie. Ce que vous en faites dépend de vous. Il peut devenir le péché comme il peut aussi devenir votre plus haut degré de conscience. Cela dépend entièrement de comment vous utilisez l'énergie.
Il fut une époque où nous n’avions aucune idée de comment utiliser l'électricité qui était toujours disponible sous forme de la foudre.
Elle était meurtrière, mais maintenant, elle est votre domestique, elle fait tout ce que vous désirez. De même, la sexualité est de la bioélectricité. La question est donc de savoir comment l'utiliser. Or, la première condition est de ne pas la condamner, car, dès que vous condamnez quelque chose, vous ne pouvez plus l'utiliser. Le sexe devrait être admis comme un phénomène normal, naturel, comme le sommeil ou la faim, comme tous les autres aspects de la vie.
En outre, le sexe peut être combiné à la méditation, et, une fois qu’on peut l’unir à la méditation, sa qualité change complètement. Le sexe, sans la méditation, peut seulement donner naissance aux enfants. Le sexe, avec la méditation, peut vous donner une nouvelle naissance, peut faire de vous un être humain nouveau.


Q : S’agit-il de faire l’amour pendant la méditation?

R : Oui, ou disons plutôt qu’il s’agit de méditer en faisant l'amour, car un petit changement de formulation fait toute la différence....


Dans un monastère, deux moines bavardaient, profitant d’une heure ou deux de temps libre qu’on leur donnait chaque soir pour méditer et marcher. Ils se demandaient si fumer serait correct. Le tabac n'avait pas été expressément interdit, mais, par circonspection, ils jugèrent qu'il ferait mieux de demander au Père supérieur. Le jour suivant, l’un des moines fut très choqué de voir son compagnon arriver en fumant; il ne pouvait pas en croire ses yeux. « Qu'est-ce qui te prend?, s’exclama-t-il. J’ai demandé au Supérieur si je pouvais fumer en méditant, et il m’a répondu, « Jamais! » Il était très fâché! Et toi, tu fumes quand même. N’as-tu pas demandé? » L'autre moine rétorqua : « Moi aussi, j'ai demandé, mais j’ai dit, “Puis-je méditer en fumant?” À cette question, le Supérieur a répondu : “C'est une excellente idée. Pourquoi perdre du temps? Si vous pouvez méditer pendant que vous fumez, c'est génial. Allez-y!” »

Donc, je ne vous suggère pas d’avoir des rapports sexuels pendant votre méditation; non, je dis plutôt de méditer tandis que vous faites l'amour. C'est l’état de la plus grande paix, de la plus grande harmonie, du plus grand silence; l’état où la méditation est la plus facile. Quand l’expérience de l’orgasme est imminente, vos pensées cessent, vous devenez davantage semblables à une énergie, plus fluide, palpitant de partout. C'est le moment d’être vigilant à tout ce qui arrive, à la palpitation, à l'orgasme qui approche... Vous savez qu'il existe un point de non-retour. Observez-en l’arrivée. C'est l’état de vigilance le plus secret et le plus profond; si vous pouvez observer cela, vous pouvez observer n’importe quoi dans la vie. En effet, le sexe est l’expérience la plus intime et la plus captivante.

J'ai écrit un petit livre, intitulé « Du sexe à la Superconscience ». Personne n'a prêté attention à la superconscience, seulement au sexe. Pourtant, les gens qui l’ont lu sont tous des moines, des religieuses – de toutes confessions! J'ai écrit quatre cents livres sur toutes sortes de sujets qui sont d’une importance capitale pour les chercheurs de vérité, comme les moines. Mais non, le problème, c’est qu'ils souffrent, et leur souffrance est due à leur sexualité réprimée.


Q : Vous avez dit que le sexe ordinaire ne sert qu’à produire de plus en plus d’enfants; mais que produit-il quand vous le combinez avec la méditation?

R : Il produit votre renouveau. Vous constaterez alors que, dans votre état actuel, vous n’avez pas fini votre évolution; il existe des niveaux plus élevés d’intelligence et de conscience . À mesure que ces niveaux d’intelligence et de conscience supérieurs se développent, votre intérêt pour le sexe disparaîtra, parce qu’alors, le sexe produira quelque chose de beaucoup plus grand que la vie, il produit la conscience – la vie est inférieure, la conscience est supérieure. Dès que vous serez capables de produire la conscience, il n'y aura plus de barrière vous interdisant de faire l'amour, mais cela vous semblera très ennuyeux. Les rapports sexuels ne vous donneront pas de joie et sembleront une pure perte d'énergie. Vous préférerez utiliser votre énergie pour créer les pyramides de conscience de plus en plus hautes jusqu'à ce que vous atteignez le point suprême, que j'appelle l’illumination.

Q : Donc, peut-être diriez-vous que tout ce qui est dépourvu de conscience est le péché?

R : En fait, le mot « péché », dans son acception originelle, signifie « oubli ». Or, il est très bon de se souvenir. La conscience signifie « souvenir, attention » et le péché signifie « inconscience, inadvertance ». Mais je n'utiliserai pas le mot « péché », car il a été usé et contaminé par toutes les religions. Je dirai simplement « inconscience, distraction », ce qui est sa signification d'originelle.

Q : Qu’est-ce que la vertu?

R : La conscience, une conscience élargie.

Q : De tout?

R : De tout. Lorsque vous êtes tout à fait vigilant, votre vie entière est une vertu; tout ce que vous faites a un parfum de pureté, un parfum de divinité.

Prologue du livre "Sous la couette - Sexualité, voie de l'extase" par Osho

On homme très controversé cet Osho à apparemment si j'en crois sa biographie. Toutefois cela n'interdit par de lire ce qu'il écrit, d'écouter ce qu'il dit et de voir si l'on peut trouver une quelconque sagesse dans ce qu'il dit en rapport avec le Dharma.

Pour ma part, je suis au courant de la piètre opinion que le Bouddha a de la sexualité... pour la sexualité. Du sexe, pour le sexe, dans le sens ou c'est un acte de pure passion, éphémère, qui peut vite devenir une entrave, un frein source de dukkha.

Toutefois... je note 2 choses, tout d'abord, tout le monde ne peut devenir moine et bénéficier des meilleures conditions possible pour atteindre l'Eveil au sein d'une communauté. Donc la plupart des pratiquants sont laïc (et rien n'empêche avec l'âge lorsque le sexe devient moins intéressant d'entre dans une communauté et de devenir moine jusqu’à sa mort). Et un certain nombre de laïcs vivent en couple, peu importe que ce couple soit hétérosexuel ou homosexuel. Hors le bouddha invite à faire le moins de tort possible à qui que ce soit. Si dans un couple l'un des deux être souhaite l’abstinence sexuelle, mais que celle ci se fait au détriment de l'autre membre du couple, que l'autre membre souffre de cette abstinence ?
De plus, récemment dans un autre topic j'ai mentionné le fait que tout acte de la vie quotidienne peut devenir méditation.
Hors la sexualité dans un couple fait partie de la vie quotidienne.
Et il a bien fallu que le Bouddha en passe par là pour avoir un fils. Même si au final il a finit par estimer que le sexualité était quelque chose de décevant. A abandonner.
Même si la pratique sexuelle peut facilement être une expression de passion incontrôlée et donc de perturbation de l'esprit. Nuisible donc à la sérénité.
Je me demande si l'on ne peut pas, comme le suggère Osho, transformer cet acte qui fait partie de la vie en une action juste, parfaite. Une action ou il y a connaissance, modération, compréhension de l'autre et compassion.
Ne peut-on pas comme le suggère Osho faire de l'acte sexuel dans un couple qui s'aime sincèrement un acte de pratique ?

Je pose la question. Avec prudence évidemment puisque j'ai souligné les dangers encourus.

Éventuellement ... si on le veut bien, s'y on m'y autorise, j'aimerais aussi dans ce cadre abordé un point plus personnel et intime ou je me dis qu'il y a peut être quelque chose à creuser en matière de sexualité et de notion comme la vacuité, l'interdépendance et la relativité des notions et concepts.

J'ai posté ici plutôt que dans la section générale sur le bouddhisme. Cela m'a paru plus... prudent.
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 568
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: Le Tantra

Message non lu par Circé » dim. 9 avr. 2017 19:47

C'est qui ce Osho???? D'où tient-il son autorité ?????
Je trouve qu'il balance des affirmations extrémement contestables sur un ton autoritaire que je trouve particulièrement gonflant.

Le sexe est tabou...... ( pas pour moi)..la sexualité met les gens mal à l'aise.......( ah bon? Ben, pas moi, je trouve ça plutôt cool)
le sexe sert à produire plus d'enfants.......( oui, chez les animaux)
méditer pendant l'amour............( hmmmmm.........chut, un moment chéri, je médite)

"À mesure que ces niveaux d’intelligence et de conscience supérieurs se développent, votre intérêt pour le sexe disparaîtra, parce qu’alors, le sexe produira quelque chose de beaucoup plus grand que la vie,( plus grand que la vie...... c'est quoi?) il produit la conscience – la vie est inférieure,( à quoi?) la conscience est supérieure.( à quoi?)
Dès que vous serez capables de produire la conscience, il n'y aura plus de barrière vous interdisant de faire l'amour( Ben, y'en a déjà pas,), mais cela vous semblera très ennuyeux. "( oh, m..........!)

Pour finir " la vertu est une conscience élargie",....là, faudra qu'on m'explique.

je crois que je vais écrire mon propre bouquin:" Analyse de l'enfumage, ou comment faire mal aux mouches".
Compagnon

Re: Le Tantra

Message non lu par Compagnon » dim. 9 avr. 2017 20:31

@Circé : il est mort depuis 27 ans environ. Il a une fiche complète sur wikipédia sous le nom d'Osho. Un homme ambiguë. Du moins ce que l'on dit sur lui est ambiguë.

Personnellement même si le personnage était complexe (évitons tout jugement moral), ce qu'il dit ici ne me paraît pas personnellement totalement stupide, sinon je ne l'aurait pas posté.

J'écris en tant qu'homme dans un corps masculin mais avoir un point de vue féminin réfléchis et pondéré pourrait être intéressant Circé :)

C'est amusant, je suis en train de lire un enseignement sur la Parole Juste.
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 568
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: Le Tantra

Message non lu par Circé » lun. 10 avr. 2017 08:39

Compagnon a écrit :
dim. 9 avr. 2017 20:31


J'écris en tant qu'homme dans un corps masculin mais avoir un point de vue féminin réfléchis et pondéré pourrait être intéressant Circé :)

bad luck! je ne suis ni réfléchie ni pondérée...............plutôt trop cash et pondérale.......
Ravie de voir que tu es un homme dans un corps d'homme, pas de problème de genre. :lol:
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Le Tantra

Message non lu par ted » lun. 10 avr. 2017 09:24

Meditation France a écrit :Le sexe tantrique n'est absolument pas du sexe, c'est de la méditation.
Voila, je crois que tout est dit là.

Il faut savoir que les tantrikas peuvent passer des années sans se toucher, assis face à face.
Pour un couple laic qui voudrait effectuer cette pratique pour équilibrer sa sexualité, cela reviendrait à introduire l'abstinence dans le couple. Je ne sais pas si c'est le but recherché par ceux qui sont curieux du véritable tantrisme.

Par ailleurs, la sexualité est déjà autorisée pour les laics, sous réserve du troisième précepte :
« kamesu miccacara veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »
« Je m’abstiendrai de pratiques sexuelles inconvenantes. »
FleurDeLotus
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Compagnon

Re: Le Tantra

Message non lu par Compagnon » lun. 10 avr. 2017 17:18

@Ted : Par ailleurs, la sexualité est déjà autorisée pour les laics, sous réserve du troisième précepte :
« kamesu miccacara veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. »
« Je m’abstiendrai de pratiques sexuelles inconvenantes. »


C'est pas faux Ted, c'est pas faux. :)
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Le Tantra

Message non lu par ted » jeu. 14 déc. 2017 23:23

L'ordre dans lequel le Tantra a placé les formes géométriques l'une sur l'autre n'est pas arbitraire. Les symboles sont placés dans l'ordre croissant de subtilité des éléments qu'ils représentent, le plus grossier en bas et le plus subtil en haut. L'eau est plus raffinée et plus subtile que la terre, le feu est plus raffiné et plus subtil que l'eau, l'air est plus raffiné et plus subtil que le feu et, tout en haut, l'espace est le plus raffiné et le plus subtil de tous les éléments.

Cela suggéra aux sages tantriques que ce qui était vrai du monde matériel était aussi vrai du monde de l'esprit. Dans le monde matériel certains éléments sont plus grossiers, tandis que d'autres sont plus raffinés, plus subtils. C'est exactement la même chose dans le monde mental. L'esprit aussi a ses niveaux - des niveaux plus bas, plus grossiers, et des niveaux plus élevés, plus raffinés, plus subtils.

En transposant ce symbolisme - en transposant le stûpa lui-même - du monde matériel au monde mental et spirituel, ces niveaux mentaux et spirituels peuvent aussi être symbolisés par les cinq éléments. De cette manière, pour le Tantra, le stûpa devint un symbole non seulement du monde matériel, mais aussi du monde de l'esprit, du monde des niveaux de conscience successifs, ou plutôt des stades successivement plus élevés de la transformation de l'énergie psychospirituelle.

'Guide to the Buddhist path' © Sangharakshita, Windhorse Publications 1990, traduction © Christian Richard 2004.


http://www.centrebouddhisteparis.org/Me ... toupa.html
Image
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Vajrayana »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : AncestraL et 2 invités