Powa

Vajrayana, également appelé mantrayana, Tantrayana, le bouddhisme ésotérique ou tantrique.
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Powa

Message non lu par Jean » mar. 1 avr. 2014 08:53

A une époque je ne connaissais que le hatha yoga et Zazen et je pratiquais intensément.

je pratiquais Zazen dans la journée mais aussi avant de m'endormir, au milieu de la nuit (motivé que j'étais) et au réveil et je faisais de très chouettes rêves lumineux dont je me me souvenais.

TWR le dit avant de s'embarquer dans des pratiques sophistiquées du yoga du rêve, simplement faire le refuge Intérieur avant d'aller dormir, c'est déjà excellent. Ensuite on peut commencer à augmenter et préciser sa pratique. C'est le principe : "Petit à petit, l'oiseau fait son nid". mais d'un autre côté lama Guendune disait qu'il faut pratiquer avec la même motivation que celui qui éteint sa chevelure en flamme! A chacun de voir et à chacun de faire suivant ses capacités ou les conseils de son maître...je crois que tout le monde voudrait être Milarépa, Est ce que tout le monde peut-il être Milarépa? Personnellement j'aime bien le chemin de l'oiseau...Etre ambitieux (Ego es tu là?) me semble contradictoire avec l'acceptation de ce que l'on est, de ses limitations, de sa situation...mais aussi il y a les pseudos bonnes excuses et le misérabilisme (One more time : Ego es-tu là?)...Karmi, Karmo, Karma...

A propos de Powa

Lama Guendune l'enseignait à des débutants

Lama Denys l'enseigne à des pratiquants relativement expérimentés. (Désolé pour le "relativement").

Powa bouscule pas mal la circulation habituelle des énergies et si cela fait mal circuler les énergies, ça peut produire des maladies. C'est peut être le pourquoi il est conseillé de faire ensuite des pratiques corrigeant les effets négatifs éventuels.

Il semble logique qu'un pratiquant avancé qui a supprimé les obstacles à la circulation naturelle de ses énergies court moins de risques que quelqu'un qui ne l'a pas encore ou assez fait.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Powa

Message non lu par ted » mer. 9 avr. 2014 11:54

Est-ce qu'il y a des cas de Powa spontanés ?
Des gens qui n'ont pas reçu d'initiation, pas fait de pratiques, mais qui manifestent des signes ? Ou qui à leur mort réapparaissent là où on ne les attend pas ?
(Bon, il y a eu le cas du chien, mais c'est un cas particulier, on va dire...)
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Powa

Message non lu par Jean » mer. 9 avr. 2014 16:45

Ted a écrit :
Est-ce qu'il y a des cas de Powa spontanés ?
Je ne sais pas.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Powa

Message non lu par ted » dim. 17 déc. 2017 05:51

Merci Jean. :)
jap_8
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Vajrayana »