Se consumer soi-même

Importante école bouddhiste, originaire de Chine et introduite au Japon au xiiie s.
chercheur
Oiseau
Oiseau
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Se consumer soi-même

Message non lu par chercheur » jeu. 7 sept. 2017 06:48

Image
Lors des froides matinées d'hiver, si on est trop pressé, la mèche de la bougie ne s'allume pas. Il faut d'abord en faire fondre lentement la cire sur le pourtour et, ensuite seulement, allumer la mèche. De cette façon la bougie s'allume bien, sans problème, et elle continuera à brûler en faisant fondre la cire au fur et à mesure dans la chaleur de sa propre flamme.

Il en va de même pour les êtres humains. Au début, nous devons avoir un bon maître pour nous guider et nous "allumer". Puis nous nous consumons nous-même en irradiant lumière et chaleur. Mais si nous ne sommes pas convaincus de cette vérité et que nous refusons de nous laisser "brûler", rien ne peut alors s'accomplir.

Un des meilleurs poètes japonais, Jukichi Yagi (1898-1927), a écrit :

Il n'y a rien à trouver, même si je cherche.
Il n'y a rien d'autre à faire,
Si ce n'est me réchauffer à ma propre flamme.
Il n'y a rien à faire,
Si ce n'est brûler mon propre corps
Et illuminer ainsi l'espace qui m'entoure.


Il n'y a rien que nous puissions faire si ce n'est parcourir notre propre Voie en marchant avec nos propres pieds. Il n'y a rien dont nous puissions dépendre, il n'y a rien qui puisse nous aider.

Il n'y a rien en dehors de nous tenir droit et de résister à la tentation de dépendre des autres.

Shundo Ayoama, Le zen et la vie

love3
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Zen »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité