L'effort

Importante école bouddhiste, originaire de Chine et introduite au Japon au xiiie s.
chercheur
Oiseau
Oiseau
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

L'effort

Message non lu par chercheur » mer. 6 sept. 2017 09:20

Travailler avec diligence car même une goutte d'eau finit par percer la pierre.

Si vous agissez, vous arrivez à le faire.
Si vous ne faites rien, vous n'y arrivez pas.
Si vous dites que vous n'arriverez pas à faire ce qui est à faire,
Cela signifie que vous n'êtes pas disposé à le faire.


La vieille nonne qui m'a élevée depuis l'âge de cinq ans avait pour habitude de murmurer ce poème. Pas tant pour encourager autrui que pour renforcer sa propre détermination. Elle répétait sans cesse ces vers, dans un murmure. Le contenu de ce poème et cette manière de le murmurer entrèrent profondément dans mon jeune cœur et s'y enracinèrent profondément. Sans m'en rendre compte, l'esprit de ce poème avait forgé en moi un grand idéal.

Tout peut se faire si j'essaie.
Ma vie s'est écoulée jusqu'à ce jour à l'enseigne de ces paroles.
Les oiseaux sont mes vrais maîtres,
Ils m'ont enseigné à écrire avec la bouche.


Ces vers ont été écris par la nonne bouddhiste Junkyo Oishi. Lorsque je les ai découverts par hasard, j'ai tout de suite couru acheter son livre Extase religieuse sans mains. Sa vie démontre combien il est possible par l'effort de dépasser toute difficulté. En 1905, Nakagawa Manjiro était propriétaire d'une maison de geisha, sankairo, dans les quartiers des lanternes rouges Horie à Osaka. Lorsqu'il eut connaissance de la trahison de sa femme, il massacra six geishas avec son sabre. Cinq d'entre elles moururent sur le coup. Seule la plus jeune, Tsumakichi, qui n'avait que dix-sept ans, réussit par miracle à échapper à la mort. Cette tragédie a eu lieu pendant une nuit de juin.

Dans l'agression, Tsumakichi avait perdu les deux mains et ne pouvait plus danser. Elle entra dans une compagnie dans une compagnie de théâtre ambulant dont le directeur était Sanyutei Kinba. Elle recommença une nouvelle vie comme actrice.

Image
Lorsque la tournée prit fin dans la région septentrionale de Hokuriku, la compagnie se rendit à Sendai où se dressait le château d'Aoba. Là, dans le jardin de l'auberge où logeait la troupe, Tsumakichi vit un couple de canaris. Les oiseaux étaient enfermés dans une cage si petite qu'ils ne pouvaient y voler. Bien qu'ils fussent prisonniers dans la petite cage accrochée à un érable, les canaris n'en continuaient pas moins à pépier allègrement et à élever leurs nouveaux-nés en les nourrissant avec leur bec. Tsumakichi se fit cette réflexion : "Ils font tout avec leur bouche !... Mais moi aussi, j'ai une bouche. Si je me donne du mal, il n'y a rien que je ne puisse faire avec elle !" Elle se souvint alors des paroles que l'homme qui l'avait mutilée lui avait souvent répétées : "Il n'y a rien que les autres font que nous ne puissions faire aussi. C'est seulement une question d'efforts."

C'est ainsi que Tsumakichi, qui ne savait ni lire ni écrire, se mit à étudier en tenant le pinceau avec la bouche, et en affrontant avec courage ses difficultés.

Image
Par la suite, elle se fit nonne et reçut le nom de Junkyô Oishi. Ses peintures et ses écrits, qu'elle avait tous exécutés en tenant son pinceau dans la bouche, furent appréciés et exposés jusque dans des villes aussi lointaines que Munich. Lorsqu'elle s’adressait à des personnes handicapées, pour les encourager elle leur disait : "Si c'est votre corps qui est handicapé, il n'y a rien qu'on puisse faire pour lui. Mais ne laissez pas votre coeur être handicapé." Cette nonne offrait un excellent exemple d'une situation désespérée endurée avec une grande foi.

Image
The painting is titled Spring Orchid and the inscription offers some advice for life: “One flower, one leaf” “Bloom as a youth, flourish as an adult, mature and wither naturally without regret.”

Dans Shinge, Yanagi Muneyoshi a écrit : "Donnez-vous complètement ! Vous n'aurez alors aucun regret." Il n'y a rien que vous ne puissiez accomplir avec le courage né de votre désespoir.

Extrait de Le zen et la vie, de Shundo Ayoama
chercheur
Oiseau
Oiseau
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Re: L'effort

Message non lu par chercheur » dim. 24 sept. 2017 20:42

Quelques images ne sont pas passées plus haut, en voici d'autres, notamment des peintures :

Image

Image
Pièces jointes
painting-by-Oishi-Junkyo.jpg
sumi-e
painting-by-Oishi-Junkyo.jpg (30.29 Kio) Consulté 198 fois
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Zen »