Interpétation sur l'échelle de Jacob

Importante école bouddhiste, originaire de Chine et introduite au Japon au xiiie s.
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » mar. 15 août 2017 09:41

Bonjour,

Vous connaissez peut-être « l’échelle de Jacob » ici illustrée :

Image

Je pense qu’il est assez aisé d’interpréter le rôle des anges qui montent sur l’échelle, tel l’idée que les êtres seraient tous à un niveau plus ou moins avancé de leur ascension.

Mais c’est bien le personnage en premier plan, ce berger (?) allongé au pied d’un rocher, dont le rôle métaphorique me semble le plus difficile à interpréter.

Personnellement je dirais qu’on pourrait voir en lui l’incarnation, d’une part de l’Homme non spiritualisé, endormi et n’ayant pas eu encore vent de la possibilité de s’éveiller, mais que d’autre part, il se pourrait bien qu’il incarne également l’achèvement de l’ascension, et ceci de manière semblable à l’homme du satori dont il est dit dans le Shodoka, qu’il aurait cessé toute forme d’étude et ne chercherait ni à écarter les illusions ni à trouver la vérité.

Ainsi, je trouve que ce personnage évoquerait bien l’idée énoncée par Dogen lorsqu’il dit la chose suivante : « Avant, les montagnes sont des montagnes ; pendant, les montagnes ne sont plus des montagnes ; à la fin, les montagnes sont à nouveau des montagnes.»

Par là, la posture de ce berger pourrait tout autant incarner celle de l’homme ordinaire que celle du Bouddha, avec cette idée d’une sorte de cheminement qui nous ramènerait au point de départ, tel le trésor sur lequel nous serions inconsciemment assis et que nous quitterions pour partir à sa recherche pour enfin finir par le trouver à l’endroit même où nous l’avions laissé. Ce serait bien peut-être le sens de ce koan lorsqu’il est dit : « Quand un homme ordinaire atteint le savoir il est sage, quand un sage atteint la compréhension, il est un homme ordinaire. »

De plus, on pourrait bien voir dans le contraste entre les anges et le berger cette fameuse distinction entre éveil progressif et éveil abrupte.
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » mar. 15 août 2017 10:01

PS : C'est amusant, car le titre que j'ai donné au sujet, c'est "Interprétation sur l'échelle de Jacob" et non "interprétation de l'échelle de Jacob", un peu comme si finalement, il fallait bien être sur cette échelle pour s'adonner à ce genre d'interprétations.
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » mar. 15 août 2017 10:25

Image


Tous les êtres fuient le calme et cherchent le mouvement.
Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » mar. 15 août 2017 10:38

Le pêcheur et l'homme d'affaire, une histoire de Paulo Coelho.

http://www.lateledelilou.com/fannyturco ... o_a29.html
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » mar. 15 août 2017 10:56

Image

Enso
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » mar. 15 août 2017 18:14

Enso, ou quand la boucle est bouclée. :D
chercheur
Oiseau
Oiseau
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par chercheur » ven. 18 août 2017 22:09

Contexte historico-religieux:
L'Échelle de Jacob se réfère au rêve du patriarche Jacob fuyant son frère Ésaü, représentant une échelle montant vers le ciel. Cet épisode est décrit dans le Livre de la Genèse (28:11-19). Il est aussi souvent connu sous l'appellation « songe de Jacob ».

« Jacob quitta Beer-Sheva, et s'en alla vers Haran. Il arriva en ce lieu et y resta pour la nuit car le soleil s'était couché. Prenant une des pierres de l'endroit, il la mit sous sa tête et s'allongea pour dormir. Et il rêva qu'il y avait une échelle reposant sur la terre et dont l'autre extrémité atteignait le ciel ; et il aperçut les anges de Dieu qui la montaient et la descendaient ! Et il vit Dieu qui se trouvait en haut [ou à ses côtés] et qui lui disait : « Je suis Dieu, le Dieu d’Abraham et le Dieu d’Isaac ton père ; la terre sur laquelle tu reposes, je la donnerai à toi et à tes descendants ; et tes descendants seront comme la poussière de la terre, et ils s’établiront vers l’ouest et vers l’est, vers le nord et vers le sud ; et par toi et tes descendants, toutes les familles sur la terre seront bénies. Vois, je suis avec toi et te protégerai là où que tu ailles, et je te ramènerai à cette terre ; car je ne te laisserai pas tant que je n'aurai pas accompli tout ce dont je viens de te parler. » Jacob se réveilla alors de son sommeil et dit : « Sûrement Dieu est présent ici et je ne le sais pas. » et il était effrayé et dit : « Il n’y a rien que la maison de Dieu et ceci est la porte du ciel. »
Interprétation mystique de François de Sales, prêtre catholique dont l'une de ses devises était : « Rien par force, tout par amour » :
« Contemplez l’échelle de Jacob, car c’est une fidèle peinture de la vie dévote : les deux côtés de cette échelle nous représentent l’oraison, qui demande l’amour de Dieu, et les sacrements, qui le confèrent; les échelons sont les divers degrés de la charité, par lesquels on va de vertu en vertu, soit en descendant, par l’action, jusqu’à servir le prochain et à souffrir ses faiblesses, soit en s’élevant, par la contemplation, jusqu’à l’union amoureuse de Dieu. Or considérez, je vous prie, quels sont ceux qui sont sur l’échelle : ce sont des hommes qui ont des coeurs angéliques, ou des Anges qui ont des coeurs humains. Ils ne sont pas jeunes, mais ils le paraissent, parce qu’ils sont pleins de vigueur, et d’agilité spirituelle ; ils ont des ailes pour voler et s’élancer en Dieu par la sainte oraison, mais ils ont aussi des pieds pour marcher avec les hommes dans une sainte et paisible société ; leur beauté et la joie peinte sur leurs visages nous indiquent qu’ils reçoivent tout avec une douce tranquilité; et leur tête nue, aussi bien que leurs bras et leurs jambes, nous montrent que leurs pensées, leurs affections et leurs oeuvres n’ont d’autre but que de plaire à Dieu. Le reste de leur corps est couvert, mais d’une tunique légère, pour nous apprendre que, s’ils se servent du monde et des biens du monde, c’est en toute pureté et simplicité, sobrement, et autant seulement qu’il est nécessaire. Telles sont les personnes dévotes. Croyez-moi donc, Philothée, la dévotion est la douceur des douceurs et la reine des vertus ; c’est la perfection de la charité ; elle est à la charité ce que la crème est au lait, la fleure à une plante, l’éclat à une pierre précieuse, et l’odeur du baume, odeur de suavité qui fortifie l’esprit des hommes et réjouit les Anges. »

Traité de l'Amour
oraison : Prière mentale sous forme de méditation, dans laquelle le cœur a plus de part que l'esprit. (Larousse)
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » sam. 19 août 2017 10:48

Contemplez l’échelle de Jacob, car c’est une fidèle peinture de la vie dévote : les deux côtés de cette échelle nous représentent l’oraison, qui demande l’amour de Dieu, et les sacrements, qui le confèrent; les échelons sont les divers degrés de la charité, par lesquels on va de vertu en vertu, soit en descendant, par l’action, jusqu’à servir le prochain et à souffrir ses faiblesses, soit en s’élevant, par la contemplation, jusqu’à l’union amoureuse de Dieu.
Ce mouvement descendant consistant à servir son prochain, pourrait bien faire penser aux racines de l'arbre, et le mouvement ascendant dont il est question, à ses branches. Plus les racines trouveraient la force de s'enfoncer profondément dans la terre, plus les branches pourraient s'élever haut dans le ciel.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par ted » sam. 19 août 2017 11:53

C'est très instructif. Pour la culture générale notamment.
Mais je ne vois pas bien le rapport avec le zen. :D
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
chercheur
Oiseau
Oiseau
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par chercheur » sam. 19 août 2017 12:07

Dans ma réponse, il n'y a aucun rapport, si ce n'est la devise de François.
Juste l'envie de partager :)
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » sam. 19 août 2017 12:54

ted a écrit :
sam. 19 août 2017 11:53
C'est très instructif. Pour la culture générale notamment.
Mais je ne vois pas bien le rapport avec le zen. :D
J'ai pourtant essayé d'en établir un. Apparemment je n'ai pas réussi. :oops:
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par ted » sam. 19 août 2017 14:24

Au début, si.
Mais là, je ne suis plus... :D
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » sam. 19 août 2017 15:18

Normal, m'étant saisi de l'intervention de chercheur orientée sur le sens plus originel du symbole de l'échelle, je n'ai plus cherché spécifiquement à créer ce lien.

Car en fait, l'image de l'échelle de Jacob que j'ai postée dans mon premier message, possède ce trait caractéristique de la présence du berger assoupi. Ce berger n'est pas présent dans toutes les représentations de cette échelle à ce que j'ai vu. Ainsi, ce lien que j'ai établi entre le zen et l'échelle de Jacob était propre à cette image spécifique. Je n'aurais pas pu l'établir sans la présence de ce personnage énigmatique en somme. :)
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par ted » sam. 19 août 2017 15:25

Mais ce n'est pas Jacob le bonhomme qui pionce ? :roll:
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3841
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Interpétation sur l'échelle de Jacob

Message non lu par jules » sam. 19 août 2017 16:10

Ha, oui, il est probablement en train de faire son fameux songe :
L'Échelle de Jacob se réfère au rêve du patriarche Jacob fuyant son frère Ésaü, représentant une échelle montant vers le ciel. Cet épisode est décrit dans le Livre de la Genèse (28:11-19). Il est aussi souvent connu sous l'appellation « songe de Jacob ».
On dira que mon interprétation était très, très personnelle. :oops: :mrgreen:
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Zen »