Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Importante école bouddhiste, originaire de Chine et introduite au Japon au xiiie s.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13142
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par ted » ven. 7 juil. 2017 21:47

Est-ce que des activités quotidiennes et répétitives (ménagères, administratives, familiales, professionnelles, de loisirs etc...) peuvent être pratiquées comme des mantras ?
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Compagnon

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par Compagnon » sam. 8 juil. 2017 07:25

Cela fut abordé précédemment Ted, avec les formules proposées dans un petit livret qu'avait eu a disposition Thich Nhat Hanh durant sa formation. On peut transformer tout acte du quotidien en pratique et pourquoi pas en mantra.

Ex :

"Lavant la vaisselle, je souhaite que tous les êtres purifient leur actions de toute ignorance et de toute malveillance".

On peut se le répéter calmement, en pensant à ce que l'on dit, dans la tête en faisant la vaisselle sans se presser.

Après, parler ainsi est aussi une production du mental, c'est un dialogue interne.

On peut aussi simplement faire la vaisselle. Ne rien faire ou produire d'autre, porter simplement toute son attention à la vaisselle et rien que la vaisselle. Avoir toute l'attention dans les gestes sans penser. L'esprit uni au corps.

"Quand tu fais la vaisselle, contente toi de faire la vaisselle".

C'est aussi un mantra, qu'on peut se rappeler quand l'esprit dérive. On se le répète, puis l'on fait silence mental et on reprend l'attention à la vaisselle.

Ceci est le Sutra de l'Attention à la Vaisselle.
C'est un sutra très important du courant Compagnonsite du bouddhisme Mahayana. :lol:

On peut aussi le décliner quasiment à l'infini : quand tu te laves les mains, contente toi de te laver les mains. Quand tu coupes une carotte en rondelle, contente toi de couper une carotte en rondelle. Quand tu fait caca dans les WC contente toi de faire caca (faut bien que les carottes ressortent).

Cela peut apparaître très très simple mais c'est pas si évident à mettre en pratique c'est une sacré discipline (effort juste et attention juste ?). En tout cas Thich Nhat Hanh affirme que si l'on pratique comme il le suggère, à savoir avec un souhait en lien avec le Dharma pour tous les êtres pour chaque action du quotidien, si on le fait tout au long de la journée, on obtient des "résultats" assez vite observable chez soi.

Donc d'un coté lui propose la développent de l'attention, de l'altruisme et de la compassion en chaque acte du quotidien. L'autre aspect que j'ai mentionné développe aussi un point majeur pour Thay, la pleine conscience. Etre à ce que l'on fait et rien qu'a ce que l'on fait.

On peut dons se faire ses mantras soi même si l'on veut.
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3835
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par jules » sam. 8 juil. 2017 08:08

Je rejoins Compagnon avec cette expression, "quand tu fais la vaisselle contente toi de faire la vaisselle", ce qui signifierait quelque part, s'employer à cette tâche avec tout le soin possible et sans hâte d'en avoir terminé.
Peut-être que si on se débarrasse de l'idée que ces tâches sont des corvées, alors on peut les habiter à la manière dont on le ferait avec un mantra.

PS : L'idée de ralentir le geste, doit certainement avoir des vertus pour progresser dans ce sens. jap_8
Compagnon

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par Compagnon » sam. 8 juil. 2017 08:42

@Jules : une tâche en elle même n'est pas une corvée, mais le regard que nous portons dessus peut la faire devenir.
Aucune tâche n'a la pouvoir d'être rebutante par elle même (même nettoyer des wc non lavés depuis longtemps), mais notre mental a le pouvoir lui de la rendre rebutante. C'est comme pour tout, c'est au niveau du mental qu'il faut agir.
On peut transformer une tâche en acte de pratique, acte de pratique porteur de satisfaction et pourquoi pas de joie.
Je pense à l'image du moine zen qui balaye la cour de son monastère ou se sont accumulé les feuilles mortes. Impermanence et attention sur l'instant présent. En plus faut recommencer chaque jour tous les automne ! Dans le genre "mettant la patience à rude épreuve" c'est pas mal :)

Je me souviens vaguement d'une histoire de moine dans un monastère, avec le moine cuisinier, réputé pour être plutôt stupide, ne comprenant pas grand chose aux textes, mais qui pratiquaient à sa façon chaque jour en faisant la cuisine, pour tous, les autres se moquaient de lui un peu, on le considérait comme un peu "simple" et il l'était du point de vue intellectuel, mais en pratiquant simplement, en étant simplement à ce qu'il faisait, avec modestie, discrétion, sans s'occuper des textes, ce que le supérieur du monastère remarqua, il mit le hola aux moqueries et loua la pratique simple du moine cuisinier qui usait des moyens qu'il avait a sa disposition, avec son intellect limité, sans y avoir réfléchi. Et si mon souvenir est bon il s'Eveille.

J'ai le petit livre sur les conseils aux cuisinier zen de Dôgen si vous voulez. Cela peut être sympathique d'y puiser quelques enseignements, je peux farfouiller dedans si vous voulez et essayer dans ressortir passage ou citations utiles dans la section Zen. Cela nous changera des réflexions très intellectuelles que nous avons sur la vacuité et autre karma :)

Enfin si il y a une demande évidemment.
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 3884
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par tirru... » sam. 8 juil. 2017 18:32

Bonjour,
jules a écrit :
sam. 8 juil. 2017 08:08
Je rejoins Compagnon avec cette expression, "quand tu fais la vaisselle contente toi de faire la vaisselle", ce qui signifierait quelque part, s'employer à cette tâche avec tout le soin possible et sans hâte d'en avoir terminé.
Peut-être que si on se débarrasse de l'idée que ces tâches sont des corvées, alors on peut les habiter à la manière dont on le ferait avec un mantra.
Pourquoi faire la vaisselle ne serait pas une œuvre au même titre que faire un tableau ? Car nous avons décrété que l’œuvre était ici et pas là ! Or l’œuvre est partout... Et le moindre geste, le moindre acte peut, si nous le voulons devenir l'expression d'une oeuvre aussi éphémère soit-elle.
PS : L'idée de ralentir le geste, doit certainement avoir des vertus pour progresser dans ce sens. jap_8
C'est à mon avis incontournable, avec des degrés de subtilités insoupçonnés. Encore faudrait-il avoir cette capacité à exercer cette lenteur au milieu même d'une tempête et de s'abaisser pour ériger le banal en sublime.

jap_8
Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Compagnon

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par Compagnon » sam. 8 juil. 2017 19:07

Notre société voue un culte à la vitesse et internet n'y est pas pour rien, l’instantanéité devient la norme. Tout délais est insupportable. Il est demandé de faire vite et bien tout le temps, d'obtenir tout tout de suite. Quelle farce... l'homme n'est pas un ordinateur. Un ordinateur ne sait pas prendre le temps, il exécute la tâche demandée toujours au maximum de ses capacités, l'humain lui a la capacité de sciemment ralentir. De prendre le temps. De ne plus être "esclave" du temps mais justement de se faire maître de son temps un moment. Et c'est en ralentissement sciemment qu'il montre qu'il possède le temps et non qu'il est possédé par lui.

La vache je fais dans la poésie ou la philosophie, c'est beau ce que j'écris non ?... et s'en préméditation s'il vous plait ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team RB
Team RB
Messages : 7238
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par axiste » sam. 8 juil. 2017 19:11

Ce ne sont pas les situations qui sont difficiles ou ingrates, c'est certainement notre esprit qui bouge tout le temps...
Est-ce que des activités quotidiennes et répétitives (ménagères, administratives, familiales, professionnelles, de loisirs etc...) peuvent être pratiquées comme des mantras ?
Je ne sais pas.
Mais en tous cas je ne crois pas qu'il soit possible qu'une chose soit vraiment répétitive...
Quiconque par de bonnes actions couvre le mal fait, celui-là illumine le monde comme la lune hors des nuages.
Dhammapada
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3835
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par jules » sam. 8 juil. 2017 19:46

Tirru : Pourquoi faire la vaisselle ne serait pas une œuvre au même titre que faire un tableau ? Car nous avons décrété que l’œuvre était ici et pas là ! Or l’œuvre est partout... Et le moindre geste, le moindre acte peut, si nous le voulons devenir l'expression d'une oeuvre aussi éphémère soit-elle.
Oui, je pense que cette attitude que tu décris est une chose qui s'installe progressivement à mesure qu'on perçoit que la vie se justifie par elle-même.
J'ai eu un beau père qui est mort du cancer. Je le vois encore peu de temps avant son décès, se balader dans le jardin avec une absorption impressionnante. J'ai toujours pensé que c'est parce qu'il devait sentir la présence de la mort.
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 552
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par Circé » dim. 9 juil. 2017 10:00

pas de chance!!! l'éveil c'est pas pour moi: j'ai un lave vaisselle......... c'est bêta, non?
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 3884
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par tirru... » dim. 9 juil. 2017 10:58

Bonjour
jules a écrit :
sam. 8 juil. 2017 19:46
Oui, je pense que cette attitude que tu décris est une chose qui s'installe progressivement à mesure qu'on perçoit que la vie se justifie par elle-même.
je crois que la pratique de l'attention si elle se limite à l'aspect mental est froide et peut être même inefficace. Que vaut vraiment l'expérience sans qu'on l'aime ?
jules a écrit :
sam. 8 juil. 2017 19:46
J'ai eu un beau père qui est mort du cancer. Je le vois encore peu de temps avant son décès, se balader dans le jardin avec une absorption impressionnante. J'ai toujours pensé que c'est parce qu'il devait sentir la présence de la mort.
C'est vrai que les personnes âgés ont des gestes lents qui témoignent d'une grande attention aux choses et à l'instant présent.
Circé a écrit :pas de chance!!! l'éveil c'est pas pour moi: j'ai un lave vaisselle......... c'est bêta, non?
D'où la question : les laves vaisselles peuvent-ils atteindre l'éveil ? :cool:
Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3835
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par jules » dim. 9 juil. 2017 11:43

Tirru : je crois que la pratique de l'attention si elle se limite à l'aspect mental est froide et peut être même inefficace. Que vaut vraiment l'expérience sans qu'on l'aime ?
C'est vrai que l'attention dans ce qu'elle peut avoir de plus abouti, n'a probablement plus rien de forcé à partir du moment où elle est pleinement conduite par l'amour pour ce qui est fait, quelque soit ce qui est fait. Sans doute que la pratique intentionnelle de l'attention à précisément pour but de mener à cet aboutissement où la volonté d'être attentif ne sera même plus nécessaire. Quand on aime faire quelque chose, il est facile de le faire en somme.
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team RB
Team RB
Messages : 7238
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: Un mantra très puissant : faire la vaisselle

Message non lu par axiste » dim. 9 juil. 2017 14:16

Cela m'évoque le passage suivant dans le texte posté par Compagnon, de Sa Sainteté Droukpa Rinpoché
- Comment conserver une compréhension de la vacuité, un certain sens de l'humour et la stabilité mentale lorsque, dans la vie, on est confronté à des situations très difficiles, telles que œuvrer pour l'action humanitaire en tant que médecin ou infirmière ou être confronté aux enfants gravement malades ?

- Lorsqu'on parle de développer la capacité d'acceptation, celle-ci doit être authentique et se développer naturellement, on ne doit pas la développer de façon forcée ou égocentrique. A partir du moment où l'acceptation est authentique, l'attention est beaucoup plus grande, la compassion devient également authentique comme l'amour, et une sorte de circulation naturelle s'établit. Les choses se font de façon beaucoup plus naturelle et, dans une situation difficile, il ne s'instaure pas de conflit entre notre compréhension et ce que l'on voit.

Si, par contre, cette acceptation n'est pas authentique, s'il n'y a pas de compréhension véritable des choses, un conflit s'établit entre ce que l'on croit avoir compris et la situation qui se présente à nous. En ce qui concerne le sens de l'humour, il peut être présent, mais ne va pas forcément se manifester; on ne développe pas de l'humour face à des gens qui sont en train de mourir et qui souffrent très intensément. Cela ne veut pas dire que l'on n'a pas cette compréhension de la vacuité, mais justement, de par cette compréhension, s'établit une compassion beaucoup plus grande qu'une compassion ordinaire, une sympathie extrêmement forte, etc. C'est la compréhension même, authentique, de la réalité des choses qui induit naturellement cette dimension de très grande compassion et d'amour.
Pour autant, même si je comprends bien cela, je trouve qu'il est difficile pour un médecin ou une infirmière par exemple, de passer d'une situation à l'autre, d'un malade à un autre en étant limité par le temps. C'est comme tourner des pages dans un grand livre, mais, s'il n'y a pas arrêt sur la page en train d'être tournée, les choses deviennent compliquées.

Il faut du temps sans compter. love3
Quiconque par de bonnes actions couvre le mal fait, celui-là illumine le monde comme la lune hors des nuages.
Dhammapada
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Zen »