Vivre de toutes nos forces

Importante école bouddhiste, originaire de Chine et introduite au Japon au xiiie s.
chercheur
Oiseau
Oiseau
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Vivre de toutes nos forces

Message non lu par chercheur » sam. 10 juin 2017 10:09

L'ex-directeur d'une école élémentaire, Yoshio Toi, qui était également un moine bouddhiste, a écrit ce poème :

Nous pouvons toujours nous prétendre vivants,
Mais même le ver de terre est vivant.
Puisque nous sommes des êtres humains,
Nous voudrions vivre avec un peu plus de dignité.
Nous pouvons toujours prétendre que nous vivons de toutes nos forces,
Mais même la chenille et le mille-pattes vivent de toutes leurs forces.
Cependant les être humains ne devraient pas vivre comme les chenilles ou les milles-pattes.
N'est-ce pas quand nous nous efforçons de rendre les autres plus heureux,
Que nous vivons de toutes nos forces ?


Cité par Sundo Aoyama dans Le Zen et la vie
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 553
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: Vivre de toutes nos forces

Message non lu par Circé » sam. 10 juin 2017 11:02

Superbe.
Merki!!!!
Avatar de l’utilisateur
jules
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3845
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Vivre de toutes nos forces

Message non lu par jules » sam. 10 juin 2017 18:34

Vivre de toutes ses forces...
Certains humains sont même capables de sacrifier leur vie pour offrir leur force.
Nietszche en parlait je crois au travers du concept de "volonté de puissance" où il disait que cette volonté pouvait aller jusqu'à dépasser l'instinct de survie. Se pourrait-il que notre toute puissance puisse se trouver dans le don absolu de soi-même ? Quand on pense au degré de détachement qu'il aura fallu au bodhisattva pour se jeter dans la gueule de cette tigresse affamée ne pouvant plus nourrir ses petits...ça laisse songeur. Cet "homme" devait terrasser Mara d'un simple clignement de cils, à supposer que Mara ait encore osé ne serait-ce qu'imaginer l'approcher.
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 553
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: Vivre de toutes nos forces

Message non lu par Circé » sam. 10 juin 2017 21:58

Faut-il croire cette histoire de tigresse ou est-ce une métaphore???
En plus je crois que c'était Bouddha lui même dans une existence précédente.
Compagnon

Re: Vivre de toutes nos forces

Message non lu par Compagnon » lun. 12 juin 2017 06:26

Thich Nhat Hanh, lui, explique que tant que nous ne sommes pas pleinement conscient à chaque instant, nous ne vivons pas vraiment, nous sommes comme des morts, nous ne sommes pas vraiment vivants. Et comme il le répète, quand on est pas pleinement conscient, on ne voit pas les merveilles de la vie tout autour de soi.

La question était posé dans une autre fil de savoir si il y avait encore des Arahants de nos jours. Il paraît qu'un des signes de l'Eveil c'est un émerveillement constant (limite enfantin) devant tous ce qui entour l’Éveillé, même des choses insignifiantes.
Je ne sais pas si Thich Nhat Hanh est "éveillé" mais en tout cas il parle régulièrement avec émerveillement de la nature, de notre "enfant intérieur", des "merveilles de la vie" qu'il faut savoir prendre le temps de voir...

Je ne vois pas pour le moment comment concilier les 2 visions, celle de Yoshio Toi et celle de Thich Nhat Hanh sur le comment être "pleinement vivant". Peut être que Yoshio Toi dit que l'on ne peut être vraiment vivant que dans la prise de conscience de la vacuité/interdépendance du bonheur (mon bonheur passe forcément pas le bonheur de l'autre et le bonheur de l'autre ne peut que me rendre heureux) et que Thich Nhat Hanh pourrait dire que prendre conscience de cela c'est voir une des dimensions des merveilles de la vie qui nous entourent... Peut être.
chercheur
Oiseau
Oiseau
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Re: Vivre de toutes nos forces

Message non lu par chercheur » lun. 12 juin 2017 08:43

Je ne vois pas pour le moment comment concilier les 2 visions, celle de Yoshio Toi et celle de Thich Nhat Hanh sur le comment être "pleinement vivant". Peut être que Yoshio Toi dit que l'on ne peut être vraiment vivant que dans la prise de conscience de la vacuité/interdépendance du bonheur (mon bonheur passe forcément pas le bonheur de l'autre et le bonheur de l'autre ne peut que me rendre heureux) et que Thich Nhat Hanh pourrait dire que prendre conscience de cela c'est voir une des dimensions des merveilles de la vie qui nous entourent... Peut être.
Excuse-moi Compagnon... mais je crois que tu compliques les choses ! Il n'y a rien à concilier (sans vouloir t'offenser) :oops:

Je crois que les 2 "visions" ne sont pas 2 mais pleinement une. S'émerveiller = conscience de chaque instant = vivre de toutes nos forces = rendre les autres heureux = je suis pleinement vivant
jap_8
Répondre

Revenir à « Bouddhisme Zen »