Devenir bouddhiste

namgyal

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par namgyal » lun. 5 déc. 2011 09:03

hoshin a écrit :
Etre bouddhiste c'est quoi ? c'est propre à chacun ! voila la bonne réponse
Il me semble qu'être un bouddhiste, c'est s'engager sur la voie de la libération telle que l'a enseignée le Bouddha, et donc de cheminer sur le noble octuple sentier. Ce n'est pas une voie de croyance, mais de pratique.

D'une religion à une autre, la forme d'entrée est très différente, mais aucune n'est opposable à une autre ou meilleure qu'une autre. La condition initiale est toujours l'adhésion du coeur et de la raison. Bien sur au niveau du sens, il y a des différences. Le baptême chrétien n'a pas du tout le même sens que la prise de refuge bouddhiste. Les comparaisons ont leurs limites car les voies de Salut des différentes traditions religieuses ne se situent pas toutes au même niveau.
Et les mots peuvent être des pièges. Par exemple, à proprement parler, on ne trouve pas dans la tradition du bouddha, de mot précis pour désigner celui qui adhère aux enseignements du Bouddha. Ainsi, le mot bouddhiste n'est pas l'équivalent étymologique du mot chrétien . Le bouddhiste, c'est celui qui pratique la voie,qui médite et met en pratique les enseignements du Bouddha, pas celui qui a seulement pris refuge dans les 3 joyaux. Alors, qu'il suffit d'être baptisé pour devenir chrétien. Ce qui ne signifie pas un niveau d'exigence inférieure. Ca s'explique du fait que le christianisme est une religion théiste, C'est Dieu qui prime et accorde le Salut, la pratique religieuse est subordonnée.

J'ai pris refuge il y a 10 ans. Au début je croyais que c'était une fois pour toute, et que la récitation quotidienne des voeux n'était qu'une répétition rituelle. Je réalise à présent que c'est à chaque récitation la première fois. Un engagement de chaque jour. Prendre refuge n'est pas se réfugier quelque part sur un ile, à l'abri du samsara. Prendre refuge, c'est reconnaitre chaque jour la maladie de l'ego, faire confiance au diagnostic du Médecin, écouter ses conseils avec un esprit ouvert, prendre le remède et marcher pas à pas sur le chemin de la guérison du coeur et de l'esprit...Ce n'est qu'une image bien sur. Pour moi prendre refuge, c'est chaque jour, remettre mon corps, mon coeur et mon esprit dans le courant, sur la voie et essayer de rectifier les erreurs d'aiguillage de la veille, dans la confiance.
Cathrine

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par Cathrine » mar. 14 févr. 2012 19:23

Dans le titre du post " devenir Bouddhiste", c'est " devenir" qui me plaît bien, où je me reconnaît.Jamais je ne dis que je suis Bouddhiste, j' avance , je progresse, je change, je m'approche mais je suis dans le devenir, pas établie dans une situation un moment figé, une appellation.
Et comme l'a dit Nagyam, la prise de refuge c'est chaque jour qu'on la renouvelle, chaque jour où elle prend un sens plus fort et plus profond, rien d'acquis, rien d'établi là dedans.
J'aime l'espace de liberté que le bouddhisme m'ouvre chaque jour.
ardjopa

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par ardjopa » mar. 14 févr. 2012 21:45

Tu n'es ni ceci ni cela
L'univers est ta vraie nature
Ton esprit échappe à tout, vas !
Il est la réalité pure


Vas au-delà du par-delà !
Ne te fixe pas de limite
Comme le vent, jamais n'imite
Comme le ciel, affranchis-toi !


A cet instant, suis ton sentier
Deviens enfin ce que tu es
Fraternel, juste et singulier
C'est là l'infinie liberté
Cathrine

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par Cathrine » mer. 15 févr. 2012 14:09

Oui, Ardjopa!!! Mieux exprimé que je n'aurais su le faire..............................C'est exactement ça. loveeeee
Avatar de l’utilisateur
Pieru-upasaka
Papillon
Papillon
Messages : 269
Inscription : jeu. 17 juil. 2008 18:26
Localisation : 13
Contact :

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par Pieru-upasaka » jeu. 16 févr. 2012 22:18

Considérons les paroles de Bouddha : "Soyez votre propre refuge, ne cherchez asile nulle part qu'en vous même"...
En ce sens être bouddhiste c'est abandonner toutes les voies, être son propre refuge.
Être affilié à tel ou tel courant c'est être un apprenti bouddhiste.
C'est le sens du lâcher-prise. Il n'y a rien à défendre, pas même la vérité.
Ne pas vivre par rapport à un idéal extérieur et séparé, ne plus suivre des principes qui ont été dictés par quelqu'un d'autre, trouver ses propres principes, se les approprier et les faire vivre.
Bon vent à tous Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6949
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par cgigi2 » ven. 17 févr. 2012 02:14

Pieru-upasaka dit:
Considérons les paroles de Bouddha : "Soyez votre propre refuge, ne cherchez asile nulle part qu'en vous même"...
En ce sens être bouddhiste c'est abandonner toutes les voies, être son propre refuge.
Être affilié à tel ou tel courant c'est être un apprenti bouddhiste.
C'est le sens du lâcher-prise. Il n'y a rien à défendre, pas même la vérité.
Ne pas vivre par rapport à un idéal extérieur et séparé, ne plus suivre des principes qui ont été dictés par quelqu'un d'autre, trouver ses propres principes, se les approprier et les faire vivre.
Bon vent à tous Butterfly_tenryu
gigi dit:
J'aime bien ce que tu dis Pieru-upasaka, mais dis-moi c'est quoi ton avatar, j'arrive pas à voir, il est petit en titi :lol:
avec metta
gigi
Image
Dhamma un jour Dhamma toujours
Avatar de l’utilisateur
Pieru-upasaka
Papillon
Papillon
Messages : 269
Inscription : jeu. 17 juil. 2008 18:26
Localisation : 13
Contact :

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par Pieru-upasaka » ven. 17 févr. 2012 16:09

Image

Salut Gigi
C'est une photo que j'ai prise lors d'un spectacle de la culture Tibétaine.
FleurDeLotus
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6949
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par cgigi2 » ven. 17 févr. 2012 17:33

Ah d'accord, merci love2
avec metta
gigi
Dhamma un jour Dhamma toujours
lausm
Double Poisson
Double Poisson
Messages : 2201
Inscription : mar. 10 févr. 2009 13:14
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par lausm » lun. 16 juil. 2012 19:57

klesha a écrit :J'ai fini par m'inscrire sur votre forum parce que vraiment... c'est la foire à l'ego ! Vous dites n'importe quoi histoire de vous mettre en valeur et de vous poser par rapport à ceux qui sincèrement cherchent une voie. Vous ne connaissez même pas le sens réel du refuge. Je pense que pour la plupart, vous n'avez jamais vraiment écouté ou même assisté à l'enseignement d'un maître. Pas vrai ? Alors, arrêtez d'y aller chacun de votre conseil à la noix pour le pauvre Mattéo.
Donc quand on dénonce la foire à l'ego, au lieu d'en rester à dénoncer et critiquer, peut-être serait-il judicieux de corriger ce qu'il te paraît erroné, et de donner les indications qui te semblent manquer ici.
Sinon tu t'es inscrit pour rajouter un ego à tous les egos que tu dénonces?? Et tu prétendrais être bouddhiste??
allons donc!

C'est peut-être plus bouddhiste de s'inscrire sur un forum pour aider les autres, que pour dire que c'est n'importe quoi...et au minimum, si tu le penses, argumente, c'est la moindre des choses si tu veux faire comprendre quelque chose.
Sho Butsu Ichi Nyo : le Bouddha et les êtres sensibles sont uns.
Lupka

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par Lupka » lun. 16 juil. 2012 20:00

Mais c est qui Mateo :lol:
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par ted » mer. 18 juil. 2012 16:51

klesha a écrit : Bref, le bouddhisme n'est pas une voie modulaire et modulable. C'est une voie de libération qui part d'une base et qui vise un fruit. Si l'on sort de ça, ce n'est plus du bouddhisme. Il se peut que ce soit très bien, efficace pour certains, pourquoi pas, mais ce n'est plus du bouddhisme.
Si l'on va dans cette direction, la notion de bouddhiste laïc n'a aucune réalité dharmique, si j'ose dire.
Du temps du Bouddha, le sangha était la communauté de moines et de nonnes.
Sorti de là, si on n'est pas moine ou nonne, on ne fait pas partie du sangha. Point barre.
Les seuls vrais bouddhistes, se sont eux.

Est-ce qu'on peut encore, de nos jours, appliquer des critères aussi stricts ?
A l’adresse des centres bouddhistes


Informations importantes sur la Sécurité Sociale des religieux : Cavimac

1. Qui doit être affilié à la Cavimac ?

Important : Ce sont les collectivités religieuses qui adhèrent à la Cavimac, puis y affilient leurs membres correspondant aux 3 critères suivants :
critère de la « qualité cultuelle » : ministres du culte et/ou membres des collectivités religieuses (monastères, congrégations, associations cultuelles, autres)
critère de résidence : séjour en France supérieur à trois mois
critère de subsidiarité : pas d’affiliation à un autre régime obligatoire (salariés, retraités, travailleurs indépendants, professions libérales, étudiants - 28 ans, etc.). Pour les étudiants jusqu’à 28 ans déjà inscrits au régime étudiant maladie avant d’avoir acquis la qualité religieuse, ils doivent cotiser uniquement pour le risque vieillesse à la CAVIMAC à la date d’entrée dans la vie religieuse.

NB La Cavimac laisse à chaque culte le soin de définir le statut cultuel de ses membres, et lui demande les normes à appliquer, éventuellement différentes selon les courants.

2. Délais de déclaration

Les collectivités religieuses ont l’obligation légale de déclarer à la CAVIMAC ceux de leurs membres qui ont un statut cultuel (ministres du culte, moines, moniales, etc.), dans un délai d’un mois à compter de la date à laquelle les conditions d’affiliation sont remplies.
Les dossiers sont à demander au siège de la Cavimac.

3. A propos de la CMU (Couverture Maladie Universelle)

* Les personnes qui sont ministres du culte ou membres de collectivités n’ont pas droit à la CMU , car elle est strictement destinée aux personnes nécessiteuses.
Toutes les CPAM de France ont reçu en 2010 des directives pour vérifier le statut des demandeurs de CMU et leur adresse. A la moindre suspicion du statut cultuel (adresse d’un monastère, mention du statut de moine ou nonne), le dossier est désormais transmis à la Cavimac, qui lance une procédure de contrôle.

* En revanche, les personnes affiliées à la Cavimac peuvent déposer des demandes de CMU complémentaire (en tant que mutuelle).

3. Rappel de la Législation française relative à la Sécurité Sociale
1975 : Loi de généralisation de la sécurité sociale, désormais obligatoire pour tous les Français ainsi que pour tous les résidents étrangers à long terme (séjour de plus de trois mois). Les résidents temporaires (séjour de moins de trois mois) doivent donner la preuve d’une assurance personnelle.
A noter : le recours à des assurances privées n’est donc pas permis aux personnes résidant en France de manière permanente ou pour un séjour de plus de trois mois.
1978 : Institution d’un régime de la protection sociale des ministres du culte et des membres des congrégations et collectivités religieuses, qui ne sont pas affiliés à un régime obligatoire de Sécurité sociale.
Ce régime est « particulier » et « subsidiaire ».
Il est avantageux, car moins onéreux que les autres régimes.
2000 : La Caisse prend le nom de Cavimac - Caisse d’assurance vieillesse, invalidité et maladie des cultes.

4. Tarifs en 2012 (calculés sur la base du Smic)

A taux plein : 426,39 € par personne et par mois
Régime particulier (couverture maladie limitée aux gros risques, cad aux frais d’hospitalisation) : 351,04 €

5. Quelques avantages de la CAVIMAC
couverture maladie
droits à la retraite exportables : les pensions sont versées à tous assurés parvenus à l’âge de la retraite, qu’ils résident en France ou à l’étranger
la pension de retraite est versée au choix du retraité sur son compte personnel ou sur le compte de la collectivité religieuse dont il relève
diverses aides sociales (par ex, prise en charge partielle ou totale des frais d’aménagement de l’habitat en cas de handicap, ou d’acquisition de petits matériels médicaux rendus nécessaires par l’âge ou la maladie, etc.)

6. Quelques chiffres

En 2010, sur 1300 collectivités affiliées à la Cavimac, 50 sont bouddhistes, pour un chiffre de 129 assurés sociaux

http://www.bouddhisme-france.org/docume ... vimac.html
Dernière modification par ted le ven. 28 sept. 2012 07:20, modifié 1 fois.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Lupka

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par Lupka » mer. 18 juil. 2012 16:54

ted a écrit : Du temps du Bouddha, le sangha était la communauté de moines et de nonnes.

Au temps du Bienheureux il y'avait une communauté laïque. loveeeee

Il n'ordonnait pas tous les laïques qui se présentait à lui et s'est formé une communauté de disciples laïques (Upāsaka/Upāsikā) qui ne le suivit pas pour autant des ses pérégrinations. Le sangha sublime et le sangha ordinaire ont toujours co-existé. Le canon pali utilise le terme de parisā qui semble plus approprié, le terme sangha étant réservé au sangha sublime.
parisā a écrit :Following; assembly. The four groups of the Buddha's following that include monks, nuns, laymen, and laywomen. Compare sangha. See bhikkhu, bhikkhuni, upasaka/upasika.
sangha a écrit :On the conventional (sammati) level, this term denotes the communities of Buddhist monks and nuns; on the ideal (ariya) level, it denotes those followers of the Buddha, lay or ordained, who have attained at least stream-entry (see sotāpanna), the first of the transcendent paths (see magga) culminating in nibbāna. Recently, particularly in the West, the term "sangha" has been popularly adapted to mean the wider sense of "community of followers on the Buddhist path," although this usage finds no basis in the Pali canon. The term "parisā" may be more appropriate for this much broader meaning.
"Four types of noble disciples..."
"In this community of monks there are monks who are arahants, whose mental effluents are ended, who have reached fulfillment, done the task, laid down the burden, attained the true goal, totally destroyed the fetter of becoming, and who are released through right gnosis: such are the monks in this community of monks.

"In this community of monks there are monks who, with the total ending of the first set of five fetters, are due to be reborn [in the Pure Abodes], there to be totally unbound, never again to return from that world: such are the monks in this community of monks.

"In this community of monks there are monks who, with the total ending of [the first] three fetters, and with the attenuation of passion, aversion, & delusion, are once-returners, who — on returning only one more time to this world — will make an ending to stress: such are the monks in this community of monks.

"In this community of monks there are monks who, with the total ending of [the first] three fetters, are stream-winners, steadfast, never again destined for states of woe, headed for self-awakening: such are the monks in this community of monks."

— MN 118
http://www.accesstoinsight.org/glossary.html#pq
http://www.accesstoinsight.org/ptf/sangha.html#types4

Peut on être aussi strict qu'à cette époque sans être ordonnée ? oui mais c'est un choix difficile à suivre ... mais pas impossible.

jap_8
laurentbouddha

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par laurentbouddha » mer. 1 mai 2013 21:27

tirru... a écrit :
On ne devient pas bouddhiste par la naissance (comme c'est le cas pour le judaïsme) ou par un baptême (comme dans le christianisme) mais par un engagement personnel dont l'expression formelle s'appelle la "Prise de Refuge" dans les "Trois Joyaux" : le Bouddha, le Dharma et le Sangha. Cette "profession de foi" marque l'entrée dans la communauté des disciples - le Sangha - et le souhait de suivre l'enseignement - le Dharma - de celui qu'on appelle "l'Éveillé" - le Bouddha.

Suite de l'article sur le site de l'UBE
On me reprendra si je me trompe...

Mais dans le bouddhisme, on concidère qu'un enfant nait avec toutes les qualités qui fait d'un bon pratiquant, un Bouddhiste : de telle sorte qu'un enfant qui grandit et est éduqué dans un cadre liant toutes les qualités humaines, ne peut se retrouver un jour "avec du sang sur ses mains"...

En quelque sorte, devenir Bouddhiste serait quelqu'un qui se rapelle où se situe le bon chemin de la vie; et ainsi, éviter de se retrouver piéger dans le cycle infernal de la vie et de la mort.

Donc, du point de vue du Bouddisme, nous sommes tous un peu Bouddiste et, de notre point de vue, nous devenons Bouddhiste lorsque nous comprenons que c'est notre voie; mais surtout, la bonne pour les autres et nous-même.

Un homme qui patrique le Bouddhisme ne se dira pas être un Bouddhiste par humilité de ce qu'il doit encore accomplir...

Le Bouddhisme; c'est marcher pour avancer, parler pour se faire entendre, entendre pour écouter, toucher pour ressentir, regarder pour découvrir et s'émerveiller; manger pour survivre...

Une fois sur la voie, nier le Bouddhisme serait comme de renoncer de marcher, de manger...

FleurDeLotus
Dhammadanam
Papillon
Papillon
Messages : 270
Inscription : dim. 5 août 2012 13:42
Localisation : Samsara

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par Dhammadanam » mer. 1 mai 2013 23:24

laurentbouddha a écrit :

Mais dans le bouddhisme, on considère qu'un enfant nait avec toutes les qualités qui fait d'un bon pratiquant, un Bouddhiste : de telle sorte qu'un enfant qui grandit et est éduqué dans un cadre liant toutes les qualités humaines, ne peut se retrouver un jour "avec du sang sur ses mains"...
Ah bon ? c'est quoi les qualités d'un bon pratiquant bouddhiste ?

laurentbouddha a écrit :En quelque sorte, devenir Bouddhiste serait quelqu'un qui se rapelle où se situe le bon chemin de la vie; et ainsi, éviter de se retrouver piéger dans le cycle infernal de la vie et de la mort.
Je ne sais pas ce qu'est le "bon chemin de la vie" mais je sais qu'être bouddhiste c'est suivre le Buddhadhamma.
laurentbouddha a écrit :Donc, du point de vue du Bouddisme, nous sommes tous un peu Bouddiste et, de notre point de vue, nous devenons Bouddhiste lorsque nous comprenons que c'est notre voie; mais surtout, la bonne pour les autres et nous-même.
Non.

Un musulman n'est pas un bouddhiste. Un chrétien n'est pas bouddhiste etc ... on deviens bouddhiste en prenant refuge (officiellement ou non) et en suivant le noble octuple sentier qui est la base du Buddhadhamma. Ma femme n'est pas bouddhiste, mon père n'est pas bouddhiste, mes collègues non plus ...
laurentbouddha a écrit :Un homme qui patrique le Bouddhisme ne se dira pas être un Bouddhiste par humilité de ce qu'il doit encore accomplir...
Je suis bouddhiste, upasaka et suffisament humble pour m'incliner devant le Bouddha. De là à faire preuve de (fausse) humilité en ne me réclamant pas du sangha ...
laurentbouddha a écrit :Le Bouddhisme; c'est marcher pour avancer, parler pour se faire entendre, entendre pour écouter, toucher pour ressentir, regarder pour découvrir et s'émerveiller; manger pour survivre...

Une fois sur la voie, nier le Bouddhisme serait comme de renoncer de marcher, de manger...
:roll:
tongra
Oiseau
Oiseau
Messages : 669
Inscription : ven. 8 déc. 2006 18:46

Re: Devenir bouddhiste

Message non lu par tongra » jeu. 2 mai 2013 04:52

laurentbouddha a écrit : On me reprendra si je me trompe...
...
Répondre

Revenir à « B.a.ba du bouddhisme »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité