Bouddhisme et pornographie

Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par ted » jeu. 14 déc. 2017 17:43

davi a écrit :
jeu. 14 déc. 2017 17:35
ted a écrit :
jeu. 14 déc. 2017 15:57
J'en conclus que ces jours d'abstinence ne sont pas destinés à combattre l'attachement, mais plutôt à intensifier certaines pratiques où l'abstinence est indispensable. Un peu comme un médecin qui vous demande de vous présenter à jeun pour faire des analyses. Le médecin ne porte pas un jugement sur votre régime alimentaire. Simplement, les analyses ou l'opération chirurgicale seront compromises si vous n'êtes pas à jeun.
Pas sûr. L'entraînement forme l'habitude. Si nous arrivons à nous abstenir 3 jours, nous pouvons nous abstenir 4 jours. L'attachement vient d'une habitude. Avec l'entraînement, l'abstinence à la sexualité et la pratique de la méditation deviennent faciles, parce que c'est un conditionnement. Il est préférable de s'attacher à la pratique spirituelle qu'à la pratique de la sexualité.
Uposatah c'est pas trois jours de suite. :oops: C'est un jour, par ci par là : un jour à la pleine lune, un autre à la nouvelle lune etc...
Il me semble...
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
davi
Arbre de la Bodhi
Arbre de la Bodhi
Messages : 1010
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par davi » jeu. 14 déc. 2017 17:52

Ah ok, je ne suis pas familier de Uposatah... :D N'empêche, un effort qui va dans le bon sens (ou dans le mauvais) s'inscrit dans la conscience-base universelle, d'après la tradition Kagyu et l'école des Cittamatrins. jap_8
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 4051
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par tirru... » jeu. 14 déc. 2017 18:02

D'autres occasions permettent de prendre les huit préceptes comme lors de retraites ou même de le faire librement, l’idée est d’expérimenter les joies d'un renoncement temporaire. Encore faut-il rappeler que nous ne sommes pas des renonçants, mais des pratiquants laïcs et d'une certaine façon soumis au monde sensuel de façon consentante, un monde qui donne sukkha d'une main avec un passage a la caisse par dukkha !!! Mea culpa en sus :cool: l’éternel cycle...

loveeeee Boummmm loveeeee Boummmm loveeeee Boummmm loveeeee Boummmm loveeeee Boummmm
Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par ted » jeu. 14 déc. 2017 18:05

Ce que je veux dire, c'est que ça sert à rien de se priver de sexualité si on ne comprend pas comment ça intervient dans la quête de l'éveil.

Si on se prive de sexualité en s'imaginant que c'est par morale, ou éthique, ou quelque chose du genre... on a rien compris, à mon avis.

Si on pratique une sexualité, sans y être attaché, mais sans une recherche active de l'éveil, on se fait autant baiser que ceux qui la pratiquent avec addiction.

Si on pratique une sexualité tout en cherchant activement l'éveil, on va vite comprendre quand et comment ça interfère. On ne peut pas faire certaines prises de sang si on n'est pas à jeun.

Maintenant, si on cherche à mener une petite vie tranquille et équilibrée, y compris sexuellement, c'est compréhensible. Il faut des plages de paisibilité pour développer la pratique.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
davi
Arbre de la Bodhi
Arbre de la Bodhi
Messages : 1010
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par davi » jeu. 14 déc. 2017 18:08

Oui, je suis d'accord. :)
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par ted » jeu. 14 déc. 2017 18:11

tirru... a écrit :
jeu. 14 déc. 2017 18:02
D'autres occasions permettent de prendre les huit préceptes comme lors de retraites ou même de le faire librement, l’idée est d’expérimenter les joies d'un renoncement temporaire.
Je crois que tous ces gens qui décident de renoncer "par la force de leur volonté" auront beaucoup de mal et développeront au mieux, comme disait Circé, névroses ou frustrations. :-(

Le renoncement est une compréhension d'un fonctionnement psycho-physique. Est-ce que cette compréhension ne s'impose pas comme quelque chose de naturel le moment venu ?
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 722
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par yves » jeu. 14 déc. 2017 18:38

la question n'est pas moral (bien/pas bien)
la question n'est pas de l'ordre fun/pas fun (évidement qu'on prend du plaisirs à jouer avec nos sexes, c'est pour ça qu'on le fait la plupart du temps)

la question est : quels états mentaux génère le fait de regarder un porno?

pour les acteurs c'est pas glorieux:
l'apparence est tellement importante dans leur métier que souvent cela engendre des névroses
c'est un métier que l'on pratique que peu de temps car psychologiquement il est très lourd
cela complique souvent leur vie intime

bref l'actrice/eur porno épanouie existe mais il est l'exception


pour les producteurs:

il essaye de tirer profits d'une addiction, un peu comme les vendeurs de tabac ou d'alcool


pour les spectateurs:

la recherche de plaisir est la raison de 99% des visionnages, dans le bouddhisme: c'est entretenir l'ignorance


on décrit souvent le chemin sous 4 formes

aller des ténèbres vers les ténèbres
de la lumière vers les ténèbres
des ténèbres vers la lumière
de la lumière vers la lumière

quand on verse dans le coté addictif de notre sexualité, que se soit à travers le porno où de quelques autres façons, on va vers les ténèbres et la voie bouddhique nous le déconseille

rien n'est négatif en soi, mais l'immense majorité (99%) des actions que nous posons par rapport au porno nous conduise vers l'ignorance
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Avatar de l’utilisateur
davi
Arbre de la Bodhi
Arbre de la Bodhi
Messages : 1010
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par davi » jeu. 14 déc. 2017 19:53

Réflexion personnelle. Il y a des moments où nous avons besoin d'être stricte dans notre pratique, et il y a des moments où nous sommes plus relâchés. Ce n'est pas que nous devenons débridés; c'est que nous sommes plus souples, peut-être parce que nous avons dépassés un cap, ou que nous nous trouvons à un endroit sur le chemin où nous ne risquons plus de nous perdre. Ce qui n'empêche pas de rester vigilant.
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par ted » jeu. 14 déc. 2017 23:44

Soyons lucides envers nous-mêmes. Si on considère que les films pornos sont toxiques pour l'esprit, dans ce cas le sont aussi :

- les films d'action violents ?
- les finales de matchs de foot ?
- les débats télévisés perfides ?
- les jeux vidéos de guerre ?
- les séries genre Mr Robot, NCIS, Walking Dead... ?
- les journaux télévisés ?
- etc...

On n'a pas fini de se censurer ! :-(

yves a écrit :rien n'est négatif en soi, mais l'immense majorité (99%) des actions que nous posons par rapport au porno nous conduise vers l'ignorance
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 722
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par yves » ven. 15 déc. 2017 00:22

ted a écrit :
jeu. 14 déc. 2017 23:44
On n'a pas fini de se censurer !
bienvenue dans le samsara, on dirait que tu découvres que tous les attachements sont souffrances

il n'est pas question de censure, toute interdiction extérieur ne fait que renforcer le désirs

tout effort volontariste de "se contenir" provoque le même renforcement du désirs

il n'y a que la clair conscience de la réalité telle qu'elle est

il n'y a qu'en regardant consciemment un porno, (sachant qu'on est en train "d'écouter" notre désir de plaisirs) que, petit à petit, la conscience voit de plus en plus en détail le chemin que fait notre esprit, qu'elle "voit" le processus d'attachement, qu'elle en fait l'expérience

alors le discours "ça soulage notre nature humaine" ou "ça aide à la diminution de la violence" peut cesser

car clairement quand je regarde un porno je ne suis le jouet d'aucune force biologique, je fais simplement un choix, celui de mon plaisirs

en rendant ce choix conscient, je peux également choisir de ne pas prendre ce plaisirs

alors j'ai la vrai liberté, sinon je ne suis que l'esclave de mes habitudes et de mes hormones

il y a une voie entre interdire ou laisser libre cours color_3
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Florent

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par Florent » ven. 15 déc. 2017 09:36

ted a écrit :
jeu. 14 déc. 2017 23:44
Soyons lucides envers nous-mêmes. Si on considère que les films pornos sont toxiques pour l'esprit, dans ce cas le sont aussi :

- les films d'action violents ?
- les finales de matchs de foot ?
- les débats télévisés perfides ?
- les jeux vidéos de guerre ?
- les séries genre Mr Robot, NCIS, Walking Dead... ?
- les journaux télévisés ?
- etc...

On n'a pas fini de se censurer ! :-(

yves a écrit :rien n'est négatif en soi, mais l'immense majorité (99%) des actions que nous posons par rapport au porno nous conduise vers l'ignorance
Et oui ted, les possibilités de "chute" dans le samsara sont quasi infini, c'est un constat que j'ai fais depuis longtemps, les souillures de l'esprit son partout en embuscade, prêt à se saisir de toi à la moindre pensée, action ou parole...
C'est pourquoi j'ai fais le choix du nembutsu, car je suis assuré de sortir du samsara à la fin de ma vie... Pour moi l'éveil est proche, très proche...
Ceux qui emprunte la voie des saints et uniquement celle-ci risque encore de tourner en rond un bon moment...


--------
http://www.forum-bouddhiste.com/viewtop ... 61&t=10059
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par ted » ven. 15 déc. 2017 17:30

yves a écrit :
ven. 15 déc. 2017 00:22
car clairement quand je regarde un porno je ne suis le jouet d'aucune force biologique, je fais simplement un choix, celui de mon plaisir

en rendant ce choix conscient, je peux également choisir de ne pas prendre ce plaisir
Je ne comprends pas : tu dis une chose et son contraire.
Le plaisir à regarder un film porno est un pur conditionnement biologique non ? Ce n'est pas un choix il me semble. :roll: Remplace les filles qui embrassent par des mecs et tu seras dégoûté (si t'es pas homo bien sur) ou au mieux, indifférent. Mais certainement pas excité.

Donc, je ne vois pas trop bien où est le choix que tu fais, à part celui de ne pas se laisser entrainer par nos pensées... :cool:
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 722
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par yves » ven. 15 déc. 2017 18:21

ted a écrit :
ven. 15 déc. 2017 17:30
Le plaisir à regarder un film porno est un pur conditionnement biologique non ?
pas du tout, il n'y a justement pas de conditionnement "biologique" les conditionnements sont dans l'esprit, la biologie fait se qu'elle peut et généralement elle le fait bien quand on la laisse faire
ted a écrit :
ven. 15 déc. 2017 17:30
Le plaisir à regarder un film porno est un pur conditionnement biologique non ? Ce n'est pas un choix il me semble. :roll: Remplace les filles qui embrassent par des mecs et tu seras dégoûté (si t'es pas homo bien sur) ou au mieux, indifférent. Mais certainement pas excité.
si ce que tu dis la était vrai il n'y aurait pas d'homosexualité
effectivement je suis hétéro, mais ce n'est qu'un conditionnement, l'esprit peu croire à tout: il n'y a pas de limite
c'est seulement pour se dédouaner qu'on qualifie nos actes de pulsions "incontrôlables"
à noter que pour un esprit qui croit qu'elles le sont, elles le seront réellement :???:

la biologie "aide" au désirs sexuel, mais elle n'en ai pas l'origine, c'est notre esprit
ted a écrit :
ven. 15 déc. 2017 17:30
Donc, je ne vois pas trop bien où est le choix que tu fais, à part celui de ne pas se laisser entrainer par nos pensées... :cool:
c'est un peu le choix de la liberté oui loveeeee
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par ted » ven. 15 déc. 2017 23:14

yves a écrit :
ven. 15 déc. 2017 18:21
c'est seulement pour se dédouaner qu'on qualifie nos actes de pulsions "incontrôlables"
à noter que pour un esprit qui croit qu'elles le sont, elles le seront réellement :???:
Mais c'est trop facile de dire ça ! :)
En plus, c'est donner à la volonté un pouvoir qu'elle n'a pas...
Notre petite personnalité de surface ne contrôle que dalle à mon avis. :oops:

Si on veut faire quelque chose, ne faut il pas générer les causes qui nous permettront de le faire. C'est une voie indirecte.

Quand ton cerveau reptilien se réveille, il court circuite les fonctions cognitives supérieures de ton cortex. Tu auras beau vouloir articuler, tu t'étoufferas de colère. Tu auras beau vouloir faire face, tu t'enfuieras. Et tu auras beau te controler, tu attaqueras !

Tu as des prêtres et des moines, sincères, qui ont pris des voeux et qui ont été tout à fait incapables de résister à des pulsions sexuelles !

Et toi, tu leur dit : "quand on veut, on peut" si je comprends bien. loveeeee

Baaah non... la chair est faible, l'esprit est fragile.

Je connais beaucoup de mes faiblesses.
Si je suis à mon premier ou deuxième jour de jeûne, je ne rentre pas dans une patisserie.
Le sixième ou septième jour de jeûne, baaah je peux même sentir les gâteaux de près, j'y toucherai pas.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 722
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

Re: Bouddhisme et pornographie

Message non lu par yves » sam. 16 déc. 2017 01:43

je n'ai pas du tout dit "quand on veut on peut"

c'est toi qui me lit comme ça

je dis: plus on agi consciemment, plus on comprend son propre esprit, plus on est à même de suivre une voie ou l'on choisit ce que l'on veut

depuis le début je dis:
yves a écrit :
ven. 15 déc. 2017 00:22
il n'est pas question de censure, toute interdiction extérieur ne fait que renforcer le désirs

tout effort volontariste de "se contenir" provoque le même renforcement du désirs
si on revient en arrière sans cesse la discussion risque de tourner en rond longtemps

j'exprime réellement une voie qui n'est ni de l'auto-censure, ni un effort volontariste

mais apparemment mal...
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Répondre

Revenir à « Bouddhisme en général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités