Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement ?

Freelion

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Freelion » mar. 28 janv. 2014 16:05

à Dramatisetout :mrgreen: ,
J'ai mon "propre gateau" que je déguste quand je veux, où je veux, librement !
Et je laisse les gâteaux des autres, aux autres, sans pbs, que ce gateau se nomme "jésus, bouddha, jehovah, krishna, shiva, dzogchen, vipassana, mahayana, allah, yavhé, tao, ou autres, m'importe peu;
Chacun ses choix, expériences et vie;
Quant à ce que je pratique, experimente ou réalise, ça n'appartient qu'à moi, et je n'ai pas besoin de le nommer de quelque noms que ce soit; En tant que "libertaire individualiste", je prefère me réaliser moi,y compris spirituellement, que "bien pratiquer le dzogchen ou quoi que ce soit" ; Imiter les autres, ce n'est jamais "soi"', ni "non soi" ;-)
La réalité échappe à toute étiquette ou dogmes
L'univers est sans limites
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Dharmadhatu » mar. 28 janv. 2014 16:12

Freelion a écrit :à Dramatisetout :mrgreen: ,
J'ai mon "propre gateau" que je déguste quand je veux, où je veux, librement !
Et je laisse les gâteaux des autres, aux autres, sans pbs, que ce gateau se nomme "jésus, bouddha, jehovah, krishna, shiva, dzogchen, vipassana, mahayana, allah, yavhé, tao, ou autres, m'importe peu;
Chacun ses choix, expériences et vie;
Quant à ce que je pratique, experimente ou réalise, ça n'appartient qu'à moi, et je n'ai pas besoin de le nommer de quelque noms que ce soit; En tant que "libertaire individualiste", je prefère me réaliser moi, que "bien pratiquer le dzogchen ou quoi que ce soit" ; Imiter, ce n'est jamais "soi"', ni "non soi" ;-)
L'univers est sans limites
Excellent, le pseudo ! :lol:

jap_8 Quoi qu'il en soit, merci à toi d'avoir confirmé sur ce forum bouddhiste que tu n'es pas bouddhiste, que tu n'effectues pas les pratiques bouddhistes (ou au moins celles qui nécessitent une transmission lambda de la part d'un Maître qualifié en chair et en os), et donc que tu viens juste évoquer ces pratiques en donnant un avis de l'extérieur à leur propos. Je trouve que c'est plus clair pour les éventuels lecteurs à venir.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Freelion

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Freelion » mar. 28 janv. 2014 16:26

jap_8 Quoi qu'il en soit, merci à toi d'avoir confirmé sur ce forum bouddhiste que tu n'es pas bouddhiste
,

Je n'ai jamais prétendu être bouddhiste, plutot sympathisant bouddhiste, ou "bouddhiste libre", mais comprenne qui pourra ;)
que tu n'effectues pas les pratiques bouddhistes (ou au moins celles qui nécessitent une transmission lambda de la part d'un Maître qualifié en chair et en os),
On peut pratiquer à sa façon des techniques ou principes ou "conseils" spirituels, bouddhistes, ou autres, sans pourtant être bouddhiste officiel, ni avoir reçu ces conseils "par des gens directs" (sinon si les gens qui lisent la bible ou les évangiles, attendaient d'entendre ces paroles dites par jesus lui même, je crois qu'ils pourraient attendre avant d'essayer de les mettre en pratique, depuis 2000 ans et quelques poussières :mrgreen: )
et d'ailleurs ceux qui se disent "soit disant chrétiens" sont parfois loin d'etre les plus justes, ni ceux qui mettent le mieux en pratique la paix, l'amour fraternel etc !); parfois des gens "simples" et sans religions sont plus "chrétiens" qu'eux
et donc que tu viens juste évoquer ces pratiques en donnant un avis de l'extérieur à leur propos. Je trouve que c'est plus clair pour les éventuels lecteurs à venir.
Je viens parler de ce que j'ai lu, que je connais ou parfois seulement étudié à ma façon , et sous le jour de ma "propre experience", spirituelle ou simplement en donnant un avis "personnel", et je n'ai jamais dit que cet avis était "valable" ou "la vérité", un avis est simplement un avis par définition ;-)
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Dharmadhatu » mar. 28 janv. 2014 16:45

Freelion a écrit :Je n'ai jamais prétendu être bouddhiste, plutot sympathisant bouddhiste, ou "bouddhiste libre", mais comprenne qui pourra ;)
:D Je précise que selon les vues bouddhistes en général, on est bouddhiste si on a pris refuge dans les 3 Joyaux, et que cette prise de refuge implique certains préceptes. Sinon, on est un sympathisant.
On peut pratiquer à sa façon des techniques ou principes ou "conseils" spirituels, bouddhistes, ou autres, sans pourtant être bouddhiste officiel, ni avoir reçu ces conseils "par des gens directs"
Ca dépend de quelles techniques on parle. Ici, le présent fil concerne le Dzogchen et on se gourre complètement si on pense le pratiquer sans avoir reçu une transmission lambda.
Je viens parler de ce que j'ai lu, que je connais ou parfois seulement étudié à ma façon , et sous le jour de ma "propre experience", spirituelle ou simplement en donnant un avis "personnel", et je n'ai jamais dit que cet avis était "valable" ou "la vérité", un avis est simplement un avis par définition ;-)
C'est un peu là où je voulais en venir: tu viens sur un forum bouddhiste sous le 3ème pseudo pour donner ton sempiternel avis selon lequel tu te fais ton propre sandwich à ta façon. Tu marches seul, ok, c'est bien, on te donnera une médaille en chocolat, mais tu sembles tellement tenir à ce qu'on le sache, quitte à nous faire douter de ta bonne foi. Tes pseudos eux-mêmes rappellent cette insistance (bon pour Arjopa, si tu ne nous l'avais pas dit, on n'aurait pas fait le rapprochement). Tu donnes l'impression de venir sur ce forum uniquement pour justifier ton dégoût de l'être humain en général ou je ne sais quoi du Bouddhisme qui n'entre pas dans tes cases.

Bref, rien de bien constructif à mon sens, mais peut-être (sûrement même) que c'est parce que je suis loin d'avoir lu tous tes posts... c'est pourquoi mon avis concernant tes interventions sur Nangpa n'est lui aussi qu'un avis. Je promets donc, maintenant qu'il est exprimé, de ne pas en faire un troll sur ce forum. Crois de bois, croix de fer ! :razz:

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Freelion

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Freelion » mar. 28 janv. 2014 16:55

Je suis de la très haute lignée des YBFSRT : les Yogis Birds Free style Ryokan Tchouang tseu-pas,
c'est nouveau ça vient de sortir
J'y suis d'ailleurs le seul pratiquant et ça me convient :mrgreen:
Won't you fly, free bird !
Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Dharmadhatu » mar. 28 janv. 2014 17:04

:D Ted, peut-être que les différences de fruits entre Dzogchen et Zen viennent du fait que rigpa fi-fille est invitée à rencontrer (ou à se dissoudre dans) la môman.

A mon sens, le kensho devrait y mener aussi, surtout si la vue juste de la vacuité y est aussi employée, mais peut-être que ça arrive dans le bardo ? D'ailleurs même dans le Dzogchen, le fruit peut advenir en cette occasion (Cf. La Clé du sens profond).

Ce type de recherche est très utile pour trouver le juste milieu entre sectarisme et syncrétisme.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Freelion

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Freelion » mar. 28 janv. 2014 17:19

:D Je précise qu'on est bouddhiste si on a pris refuge dans les 3 Joyaux, et que cette prise de refuge implique certains préceptes. Sinon, on est un sympathisant.
Je respecte ton avis, même si je ne le partage pas vraiment; Pour moi un bouddhiste est celui qui met en pratique les enseignements de bouddha (méditer, cultiver la paix, la compassion, la liberté, la sagesse);
Tout le reste, les "cérémonies", les titres, les "relations maitres -disciples", c'est secondaire et facultatif, pour moi;
d'un revers de main certains aspects traditionnels du Bouddhisme, comme l'indispensable transmission de Maître à disciple concernant certaines pratiques comme celle évoqué dans ce fil.
De même, je respecte ton avis ou "l'avis officiel des bouddhistes officiels !", mais je ne partage pas cette vision des choses;
Pratiquer depend avant tout de soi, et non des autres, de "transmissions" et autres "autorisations officielles"; mais c'est seulement mon choix et avis; chacun est libre de faire ce qu'il veut, dans le respect de chacun;

Et si les Yogis birds free style t'intéressent, ce sont des vagabonds célestes ! plutôt individuels, un mix entre vision libertaire, bouddhisme d'origine, taoisme naturaliste, et écologie amerindienne, tout un programme
Si tu veux, je peux te donner des cours :mrgreen: ; C'est une tradition modeste et pas très connue, mais au moins ses represensants ne vont pas aller "forniquer" (ou pire) avec leurs étudiantes comme certains lamas tibétains présumés, (Sogyal ou autres);
Et Est-ce qu'un curé "pedophile" est encore chrétien ? ou un "soit disant chrétien" qui participe à la colonisation et massacre des amérindiens, polynésiens, aborigènes ou autres ?
Cela dit, je sais qu'il y a des gens honnêtes et biens partout,bouddhistes y compris, tout comme des plus malhonnêtes; et le bouddhisme n'y échappe malheureusement pas non plus pour ces derniers ;-)
tongra
Oiseau
Oiseau
Messages : 669
Inscription : ven. 8 déc. 2006 18:46

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par tongra » mar. 28 janv. 2014 17:41

:shock: :lol: Oufffffffffff !

Merci Ted d'avoir précisé tes propos. Parce que pour le coup je voyais le truc complètement se barrer en sucette ! J'étais sur le point de tourner définitivement les talons de ce forum. Non pas que je doute que ça n'aurait fait ni chaud ni froid à la plupart, mais là, avec une telle addition d'inepties c'était perdu d'avance.

Vu la fréquentation non seulement ça ne se fait pas de parler de telles pratiques mais en plus ça crée des obstacles à tout le monde, tant la compréhension manque. Par contre ce qui ne manque pas c'est les phantasmes de toutes sortes, les idées débridées.
Même les livres courants sur le sujet ne sont pas à prescrire, s'ils sont justes, du point de vue méthodologique, ils créent en même temps des représentations factices de ce que C'est. Ce type d'induction est contreproductif car une sorte d'engramme se met en place et peut fortement fausser la liberté dans et des manifestations. Et c'est donc un truc de plus à déconstruire et comme ça touche au subtil c'est encore plus délicat.

Jean, tu fais bien d'essayer de te renseigner sur le truc avant de trop vouloir parler ! Non s'il y a bien une pratique qui n'est pas secondaire c'est Tod rgal. Mais comme je l'ai dit plus haut je n'ai aucune envie de commenter plus.
Tu as raison sur ce que dit Ted, quoi que ce soit qu'on laisse filtrer quand on pratique Ça, c'est de trop et suspect. Le seul à pouvoir être au courant c'est le maître auquel on s'en remet pour le suivi. Parce que là c'est indispensable à moins d'avoir une très solide assise de Thegchod (khregs chod)

Enfin, DTT merci d'être là, avec ta connaissance et tes conseils parce qu'autrement ça irait vraiment à vau l'eau !

Bon, je vous laisse pour l’instant parce que ce fil part vraiment en couilles et ça serait pas de trop de l’élaguer un peu !

salut_33333
Freelion

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Freelion » mar. 28 janv. 2014 18:29

Parce que pour le coup je voyais le truc complètement se barrer en sucette ! J'étais sur le point de tourner définitivement les talons de ce forum. Non pas que je doute que ça n'aurait fait ni chaud ni froid à la plupart, mais là, avec une telle addition d'inepties c'était perdu d'avance.
Si tu étais vraiment dans "l'etat d'esprit" détaché et libre du dzogchen que tu "prones" ou dont tu te crois "détenteur" ou "mieux, élu " :mrgreen: (au dessus c'est le soleil !), tu ne t'offusquerais pas, comme une petite chatte offusquée, même d'entendre des choses fausses ou mal comprises de "la tradition dzogchen";
Or ta réaction prouve que t'es loin d'arriver à ça ;-)
Vu la fréquentation non seulement ça ne se fait pas de parler de telles pratiques mais en plus ça crée des obstacles à tout le monde, tant la compréhension manque. Par contre ce qui ne manque pas c'est les phantasmes de toutes sortes, les idées débridées.
C'est toi même qui veut crée des obstacles dans ce domaine, en essayant d'en parler comme d'un truc "elitiste" ou que seuls "les attitrés" peuvent aborder, ce qui démontre bien ce que j'avais dit en parti plus haut au sujet du dzogchen (dont je n'ai jamais affirmé d'ailleurs que je connaissais bien le sujet, et je ne le pretends pas, contrairement à ta façon d'en parler)

Même les livres courants sur le sujet ne sont pas à prescrire, s'ils sont justes, du point de vue méthodologique, ils créent en même temps des représentations factices de ce que C'est. Ce type d'induction est contreproductif car une sorte d'engramme se met en place et peut fortement fausser la liberté dans et des manifestations. Et c'est donc un truc de plus à déconstruire et comme ça touche au subtil c'est encore plus délicat.
C'est justement ces façons "elitistes" et arrogantes de "parler de Ca" , comme si c'etait le "saint graal", qui est dangereux à mon sens, et ca peut même se rapprocher d'une attitude sectaire, dogmatique ou hierarchique, ce qui est le contraire de la liberté (d'esprit aussi)
Jean, tu fais bien d'essayer de te renseigner sur le truc avant de trop vouloir parler ! Non s'il y a bien une pratique qui n'est pas secondaire c'est Tod rgal. Mais comme je l'ai dit plus haut je n'ai aucune envie de commenter plus.
Tu as raison sur ce que dit Ted, quoi que ce soit qu'on laisse filtrer quand on pratique Ça, c'est de trop et suspect. Le seul à pouvoir être au courant c'est le maître auquel on s'en remet pour le suivi. Parce que là c'est indispensable à moins d'avoir une très solide assise de Thegchod (khregs chod)
"Le seul à pouvoir être au courant" (et apte à en parler ) , voilà les façons sectaires classiques , qui mettent des barrières partout, chez ceux qui se croient "au dessus" des autres, dans les choses spirituelles (ou religieuses), ou dans bien d'autres domaines (politiques, enseignements etc),;J'ai connu un "prof de voile" comme ça aussi, le genre frimeur "moi je sais tout", à dire "ca ne se fait pas comme ca etc", "ca s'apprends comme ca etc", un de ceux que l'océan a ramener son égo au niveau de la mer, vu qu'il s'est (malheureusement pour lui) noyé pendant une simple régate en bord de mer
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Jean » mar. 28 janv. 2014 19:45

Tongra a écrit
Jean, tu fais bien d'essayer de te renseigner sur le truc avant de trop vouloir parler ! Non s'il y a bien une pratique qui n'est pas secondaire c'est Tod rgal. Mais comme je l'ai dit plus haut je n'ai aucune envie de commenter plus.
Tu as raison sur ce que dit Ted, quoi que ce soit qu'on laisse filtrer quand on pratique Ça, c'est de trop et suspect. Le seul à pouvoir être au courant c'est le maître auquel on s'en remet pour le suivi. Parce que là c'est indispensable à moins d'avoir une très solide assise de Thegchod (khregs chod)
Déjà
Parce que là c'est indispensable à moins d'avoir une très solide assise de Thegchod (khregs chod)
Cela me rassure. Mais sans balancer mes limites sur les autres, qui a une trés solide assise de Thegchod? Qui n'est pas perturbé par les pensées, les émotions, par les 3 poisons de base? Qui a une réalisation stable d'un coeur ouvert? Pas moi!

mais maintenant je me tais et je vais lire attentivement "les prodiges de l'esprit naturel" de TWR. le chapitre "Trekchö et Thogal", page 203 à 217. Si j'ai des questions, e mail à TWR ou j'irai le voir en mars.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
tongra
Oiseau
Oiseau
Messages : 669
Inscription : ven. 8 déc. 2006 18:46

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par tongra » mar. 28 janv. 2014 19:47

Au rigolo qui se croit libre :

Bon t'as cru que je m'adressais à toi !? Je vais t'apprendre un dicton : "Parfois du t'adresses au charcutier et c'est les andouilles qui répondent !" :lol: :lol: :lol:

Tu me fais juste marrer, au moins tu arrives à un petit quelque chose ! :lol: :lol: :lol:
Freelion

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Freelion » mar. 28 janv. 2014 19:59

Perso c'est ton "sectarisme", limite "fanatisme" qui me fait "doucement marrer" ;-)
Cela dit, ca reste rare à mon avis le fanatisme chez les bouddhistes;
mais il faut toujours rester vigilant, comme le dit Sidhharta ;)
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par ted » mar. 28 janv. 2014 20:00

Freelion a écrit :
Tongra a écrit :Même les livres courants sur le sujet ne sont pas à prescrire, s'ils sont justes, du point de vue méthodologique, ils créent en même temps des représentations factices de ce que C'est. Ce type d'induction est contreproductif car une sorte d'engramme se met en place et peut fortement fausser la liberté dans et des manifestations. Et c'est donc un truc de plus à déconstruire et comme ça touche au subtil c'est encore plus délicat.
C'est justement ces façons "elitistes" et arrogantes de "parler de Ca" , comme si c'etait le "saint graal", qui est dangereux à mon sens, et ca peut même se rapprocher d'une attitude sectaire, dogmatique ou hierarchique, ce qui est le contraire de la liberté (d'esprit aussi)
Non, Freelion... C'est plus compliqué que ca... C'est vrai que ça peut être une forme de langue de bois élitiste. On ne peut pas savoir... On n'est pas dans la tête des gens... Mais Tongra a raison... Il y a des trucs assez subtils dont on ne devrait pas trop parler.

Bon, en ce qui concerne les 4 visions de Togal, la documentation est assez abondante sur le web (en anglais principalement) et elle provient bien souvent des maîtres eux-mêmes ou d'enseignements dont ils ont accepté la diffusion. :shock: Donc, je ne sais pas si on est quand même à un niveau de secret qui nécessite qu'on ne puisse pas parler du truc même de façon assez générale ? :roll:

J'ai une confiance assez aveugle dans la loi du Karma et je pense qu'une personne qui tombe sur une information, ben, c'était qu'elle avait un karma pour ça. Et puis, comment peut-on, d'un coté, intégrer le fait que tout est pur, qu'il n'y a rien à faire, etc... et de l'autre, craindre qu'un processus (lequel au fait ?) ne soit faussé par la diffusion d'une information d'ordre général, sur un type d'expérience déjà vulgarisé ? Je trouve ça contradictoire. N'est-ce pas investir nos croyances d'un trop grand pouvoir ? :cool:
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par ted » mer. 29 janv. 2014 08:52

En tout cas, si on ne peut pas discuter des chapitres d'un livre en vente à la FNAC, on se demande à quoi sert un forum ? :oops:
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Zen Dzogchen Trekchö/Tögal: que se passe t'il réellement

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 29 janv. 2014 09:35

ted a écrit :En tout cas, si on ne peut pas discuter des chapitres d'un livre en vente à la FNAC, on se demande à quoi sert un forum ? :oops:
jap_8 Oui, c'est important que des gens comme nous, autrement dit, des chercheurs, se parlent parce que tout le monde n'a pas le bol que j'ai de bosser dans un centre bouddhiste et de voir régulièrement des Maîtres; et puis même si on voit de tels Maîtres, ils n'ont pas forcément le background Dzogchen. Après, ce n'est qu'un forum et ce serait dommage qu'on prenne tout au pied de la lettre, sinon ça finit en cour de maternelle, on a déjà vu ça ici (j'en sais quelque chose ! :oops: )

Jean dit toujours quelque chose de profond, même si ça n'est pas à chaque fois la terminologie x ou y des bouquins. Il a le bol immense de pouvoir converser avec Tenwang Rinpotché, c'est quand-même kêkchoz ça ma bonne dame !

Tongra a raison de rappeler à l'ordre les éventuels débordements du genre: le Dzogchen c'est fastoche, y a qu'à laisser passer les pensées comme les nuages. C'est non seulement ridicule mais en plus dangereux: on risque de confondre une pratique (ou c'est là que tout commence) nécessitant une introduction plus ou moins formelle, avec juste une forme de shamatha contraint sur l'esprit ordinaire non conceptuel.

Rigpa fi-fille n'a aucune contrainte, c'est là où réside vraiment la liberté d'ailleurs.

Après, c'est juste qu'il faut réharmoniser sa parole avec les sensibilités diverses et variées, mais comme on est tous des chercheurs (même ceux qui ont trouvé la fillette), on en est encore à l'expérimental. Et ça répond aussi à Freelion: quelqu'un comme Tongra peut avoir reconnu la fillette sans pour autant être déjà un samyak-sambouddha; sauf qu'il y aura alors une différence colossale dans son 'traitement' de l'évènement 'agacement'. N'oubions pas que Damchèn Rahula lui aussi montre un visage courroucé.

J'ai confiance en vous, confrères pratiquants, pour voir chez autrui la même évanescence conceptuelle que celle qui règne en votre esprit. Peut-être que sur des sujets aussi profonds, il est utile d'en remettre une couche question citations qui font autorité, comme ça ça remet les choses à leur place sur ce que des padawans comme nous peuvent avancer noir sur blanc...

love_3 Bon gâteau à la mangue les amis.

A plus tard. FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Répondre

Revenir à « Citations & images »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invités