A mesure que notre propre coeur...

Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Jean » lun. 21 avr. 2014 22:19

Quelques fois les choses sont si simples que l'on passe à coté sans y faire attention. Le sourire de TNH par exemple. Et les 4 Incommensurables m'étaient sorties de la tête quand j'ai fait la liste, elle sont aussi une clef trés importante. Elles peuvent même être utilisées comme un mantra.

On ressent un sourire subtil dans les poemes Zen.

Et c'est vrai que les Taoistes disent que par le coeur apaisé et donc ouvert, les énergies de la terre et du ciel se trouvent, s'harmonisent et s'unissent. Cette image peut aussi permettre de décoder un des aspects des représentations Yab Yum du BT.

C'est vrai que certains Zenistes font la gueule, (la tradition des coins de la bouche qui tombent), mais peut être est-ce parce que le Soto Zen est trop lié culturellement aux Samourais qui c'est certain devaient avoir une réalisation du hara, de l'énergie du hara, d'un certain degré de pleine conscience, mais cela n'allait pas plus loin. Comment peut-on couper quelqu'un en rondelles avec bienveillance? Et puis la nature de Bouddha est un esprit rebelle et révolutionnaire, comment pourrait-on croire en la hiérarchie, en les Shoguns et même en l'empereur si on a un esprit libéré?
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 23 avr. 2014 08:25

Robi a écrit :En outre, aimer c'est... détendre, apaiser, ouvrir son cœur; Il ne faut pas croire qu'aimer est affaire intellectuelle...
jap_8 C'est vrai qu'aimer ne se résume pas à l'intellect, mais l'intellect peut sûrement jouer une grande part dans l'art d'aimer. En effet dans la tradition tibétaine il y a ce qu'on appelle le lodjong, tout un corpus d'entraînement de l'esprit à la bonté, on s'entraîne à aimer tous les êtres, même les plus "coriaces". Ce que, d'ordinaire, est plutôt difficile à faire quand on ne s'appelle pas Jésus ou Aphrodite (uranienne).

J'avoue que personnellement je ne peux prétendre à une grande réalisation dans l'art d'aimer sincèrement tous les êtres quels qu'ils soient, mais après plusieurs années d'entraînement rien qu'à la pensée que tous les êtres, exactement au même titre que moi, souhaitent en toute légitimité ne pas souffrir et être heureux, ça a changé quelque chose dans mon coeur. Rien qu'une pensée, et beaucoup de temps... faut dire que je partais de loin avec ma misanthropie maladive. :roll:

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Robi

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Robi » mer. 23 avr. 2014 09:42

Dharmadhatu a écrit :
Robi a écrit :En outre, aimer c'est... détendre, apaiser, ouvrir son cœur; Il ne faut pas croire qu'aimer est affaire intellectuelle...
jap_8 C'est vrai qu'aimer ne se résume pas à l'intellect, mais l'intellect peut sûrement jouer une grande part dans l'art d'aimer. En effet dans la tradition tibétaine il y a ce qu'on appelle le lodjong, tout un corpus d'entraînement de l'esprit à la bonté, on s'entraîne à aimer tous les êtres, même les plus "coriaces". Ce que, d'ordinaire, est plutôt difficile à faire quand on ne s'appelle pas Jésus ou Aphrodite (uranienne).
Je ne sais pas. Il faut aimer, cela relève de l'intellect, du raisonnement. Aimer peut venir suite à un raissonnement, une compréhension. Mais aimer, en soi, je ne sais pas si c'est de l'intelligence. C'est ce qui est contenu dans ma réponse (complète) à Jean: (je souligne)
Robi a écrit :
Jean a écrit :Binah a écrit :
De nos jours, je pense qu'il faut ouvrir son coeur avec discernement. On est pas forcément à l'abri d'amitiés illusoires. Désolé de casser le mythe de l'ouverture mais c'est nécessaire aujourd'hui de peser le pour et le contre pour chaque personne que l'on cotoie. Bon dimanche à vous !
Si on raisonne par "Il faut aimer les autres", il y a risque d'erreur, mais si on raisonne par "Détendre, apaiser, ouvrir son coeur", le bons sens, la sagesse et le discernement croissent parallèlement au processus d'ouverture.
Ne raisonnes-tu pas par "il faut détendre, apaiser, ouvrir son cœur", là? Car c'est ce qu'il convient bien de faire pour que bon sens, sagesse et discernement croissent.

En outre, aimer c'est... détendre, apaiser, ouvrir son cœur; Il ne faut pas croire qu'aimer est affaire intellectuelle...
Il y a un raisonnement (une intelligence) dans le "il faut"... Il le faut: pour soi, pour les autres, pour le bien général...

"Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent."
Jésus
Dernière modification par Robi le mer. 23 avr. 2014 09:58, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 23 avr. 2014 09:54

love_3 Ce que je trouve génial dans toutes les traditions, c'est qu'elles invitent au même message que Jésus. Et ce que je trouve éminemment pragmatique dans la tradition tibétaine, c'est qu'elle donne d'innombrables instructions pour qu'on sache comment faire pour aimer même ceux qui donnent l'apparence d'être nos ennemis.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Robi

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Robi » mer. 23 avr. 2014 10:02

Dharmadhatu a écrit :love_3 Ce que je trouve génial dans toutes les traditions, c'est qu'elles invitent au même message que Jésus. Et ce que je trouve éminemment pragmatique dans la tradition tibétaine, c'est qu'elle donne d'innombrables instructions pour qu'on sache comment faire pour aimer même ceux qui donnent l'apparence d'être nos ennemis.
On trouve ce "comment faire pour aimer" (même ceux qui ne nous aiment pas) dans la tradition chrétienne aussi. Ce comment faire c'est suivre l'enseignement de Jésus.
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 23 avr. 2014 10:06

Robi a écrit :
Dharmadhatu a écrit :love_3 Ce que je trouve génial dans toutes les traditions, c'est qu'elles invitent au même message que Jésus. Et ce que je trouve éminemment pragmatique dans la tradition tibétaine, c'est qu'elle donne d'innombrables instructions pour qu'on sache comment faire pour aimer même ceux qui donnent l'apparence d'être nos ennemis.
On trouve ce "comment faire pour aimer" (même ceux qui ne nous aiment pas) dans la tradition chrétienne aussi. Ce comment faire c'est suivre l'enseignement de Jésus.
jap_8 J'en suis convaincu, cependant les instructions directes que j'ai trouvées chez les Lamas tibétains m'ont convenu plus que tout le reste pour me décrotter de cette misanthropie. Ca ne veut pas dire que les autres traditions sont inutiles pour les autres, juste que chaque convive se régale du menu qu'il a choisi en respectant le régime de ses copains.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Robi

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Robi » mer. 23 avr. 2014 10:13

Dharmadhatu a écrit :
Robi a écrit :
Dharmadhatu a écrit :love_3 Ce que je trouve génial dans toutes les traditions, c'est qu'elles invitent au même message que Jésus. Et ce que je trouve éminemment pragmatique dans la tradition tibétaine, c'est qu'elle donne d'innombrables instructions pour qu'on sache comment faire pour aimer même ceux qui donnent l'apparence d'être nos ennemis.
On trouve ce "comment faire pour aimer" (même ceux qui ne nous aiment pas) dans la tradition chrétienne aussi. Ce comment faire c'est suivre l'enseignement de Jésus.
jap_8 J'en suis convaincu, cependant les instructions directes que j'ai trouvées chez les Lamas tibétains m'ont convenu plus que tout le reste pour me décrotter de cette misanthropie. Ca ne veut pas dire que les autres traditions sont inutiles pour les autres, juste que chaque convive se régale du menu qu'il a choisi en respectant le régime de ses copains.
Est-ce qu'on choisi le menu parce qu'on se régale ou parce qu'on le juge propre à sauver les êtres?
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 23 avr. 2014 10:22

Robi a écrit :Est-ce qu'on choisi le menu parce qu'on se régale ou parce qu'on le juge propre à sauver les êtres?
jap_8 Dans mon cas, avec les années, c'est devenu un menu avec lequel lequel je me régale justement parce que je le juge propre à sauver les êtres. Dans le sens où englober le sort de tous les êtres dans une pratique lui donne tellement plus de poids.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Robi

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Robi » mer. 23 avr. 2014 10:31

Dharmadhatu a écrit :
Robi a écrit :Est-ce qu'on choisi le menu parce qu'on se régale ou parce qu'on le juge propre à sauver les êtres?
jap_8 Dans mon cas, avec les années, c'est devenu un menu avec lequel lequel je me régale justement parce que je le juge propre à sauver les êtres. Dans le sens où englober le sort de tous les êtres dans une pratique lui donne tellement plus de poids.
C'est pareil pour moi (dans une autre tradition après être passé par le bouddhisme).
Mais je te dirai que le mot "se régaler" me semble peu coller dans ce domaine; il me rappelle un peu trop le divertissement. C'est une appréciation toute subjective...
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 23 avr. 2014 10:38

:D Perso j'aime bien le divertissement, ça évite que la pratique ne soit qu'un outil austère et glacial. Joindre j'utile à l'agréable m'inspire beaucoup: bref, prendre le Dharma au sérieux sans se prendre au sérieux.

Bon assez parlé de moi pour aujourd'hui.

Amitié FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Robi

Re: A mesure que notre propre coeur...

Message non lu par Robi » mer. 23 avr. 2014 10:49

Dharmadhatu a écrit ::D Perso j'aime bien le divertissement, ça évite que la pratique ne soit qu'un outil austère et glacial. Joindre j'utile à l'agréable m'inspire beaucoup: bref, prendre le Dharma au sérieux sans se prendre au sérieux.

Bon assez parlé de moi pour aujourd'hui.

Amitié FleurDeLotus
Moi aussi j'aime bien le divertissement dans le bon sens du terme (réjouissance) mais il peut avoir un sens d' "évasion", de "passe-temps" ou "d'amusette". C'est pour cela que je trouvais le mot limite (il suffit de regarder les informations pour voir que la spiritualité c'est autre chose que se régaler. Enfin c'est comme cela que je vois les choses).
Ainsi je me réjouis et me reconnais en ma vie spirituelle... :)
Répondre

Revenir à « Citations & images »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités