Peter Fenner : la libération naturelle

Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Peter Fenner : la libération naturelle

Message non lu par Jean » lun. 27 janv. 2014 18:50

@ Freelion

Oui c'est lama Puntse, c'était le serviteur/disciple de lama Guendune. Un peu fruste, spontané mais avec le coeur d'un enfant. Il avait accompagné Lama Guendune dans de nombreuses retraites. C'était un bon exemple de la pratique du Gourou yoga.

Je ne pense pas que c'est parce qu'il avait identifié un manque de compassion chez toi qu'il t'a conseillé le MANI mantra. Il a voulu partager avec toi quelque chose de précieux, une pratique simple et puissante. C'était amical, "Un bon conseil d'ami"

Il y a le livre "Le trésor du coeur des êtres éveillés" qui est un commentaire par Dilgo Kyentsé Rinpoché du long poème de Patrul Rinpoché où chaque strophe se termine par "Récite les 6 syllabes". C'est un enseignement Ningmapa sur fond de Dzogchen.

Il y a aussi le livre de Lama Yéshé "Devenir le Bouddha de la compassion" qui est un commentaire de la sadhana de Chenreizi écrite par le Dalai Lama ou il enseigne de réciter le mantra en visualisant le mantra de manières de plus en plus subtiles. C'est une pratique aussi profonde que Toumo ou la prière Vajra mais plus douce et moins dangereuse car il n'y a pas de rétention de souffle. La sadhana, si on fait que les prières indispensables en les résumant prend 5 minutes à faire, le reste du temps on peut pratiquer le mantra et reposer dans le silence. A chacun de doser la partie mantra, la partie silence. La partie mantra est le mahamoudra tantrique, la partie silence est la partie mahamoudra sutrique.

Plus on récite un mantra, plus celui ci acquiert de la puissance pour sortir de l'agitation mentale, émotionnelle, pour retrouver la clarté de l'esprit, pour se purifier et même pour guérir soi-même et les autres. On peut même s'en servir pour faire de la divination.

De bon matin, j'allais dans la gompa méditer, Lama Puntse arrivait et il allumait les bougies, versait l'eau pour les offrandes, allumait les bâtons d'encens, tout en chantant "Aaaaaaaaaaaaaaaah". C'était super! Le silence régnait quand il inspirait et le son du "Aaaaaah" alternaient. Cela créait une atmosphère de paix. Dans le centre il faisait encore nuit, tout le monde roupillait ou méditait. C'était vraiment tranquille et magique. Un avant goût du Déwatchen.

je ne sais pas si Lama Puntse est toujours vivant, s'il est resté à DKL ou s'il est retourné aux Indes, au Népal, au Sikkim ou au Boutan.

A l'époque, on ne l'appelait pas lama Puntse, on l'appelait Puntsé la ou Puntsé. Il était la simplicité même et très amical. C'est comme Jigme la, on l'appelait Jigme la, c'est je crois aprés la mort de lama Guendune qu'il a été appelé lama Jigmé la ou Lama Jigme Rinpoché.

Si on avait appelé Jigmé la "Rinpoché" du vivant de lama Guendune, il aurait fallu appeler lama Guendune "Super Rinpoché" :D
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Freelion

Re: Peter Fenner : la libération naturelle

Message non lu par Freelion » lun. 27 janv. 2014 19:25

J'y ai aussi croisé deux ou trois fois lama Jigmé (je disais amicalement à la personne a qui je faisais visiter le centre, qu'il avait une tete de tortue :mrgreen: ), mais je ne l'ai pas contacté, juste un ou deux entretiens, dont avec un "Droupla" d'origine hollandais je crois; et un enseignement tout public sous chapiteaux du 16ème gyalwa Karmapa (mais le "plus agé des deux" je crois, "l'intello avec les lunettes" !); Après je reste toujours distant "du milieu", mais je trouve assez inspirant toujours, y compris en asie, en visitant des temples et y discutant un peu;
Quant à lama Puntsé, cette fois là où j'ai discuté avec lui (enfin c'est plutot lui qui est venu discuter avec moi ) y avait pas grand monde, mais c'etait y a 3 ans environ, et il etait bien à Dhagpo
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13176
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Peter Fenner : la libération naturelle

Message non lu par ted » mer. 29 janv. 2014 18:41

Jean a écrit :J'attends que Ted crée le fil Dzogchen/Tegchok/Tsogal
C'est fait. jap_8 viewtopic.php?f=78&t=8543
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Freelion

Re: Peter Fenner : la libération naturelle

Message non lu par Freelion » mer. 29 janv. 2014 18:41

La libération naturelle, avec ou sans tradition, avec ou sans religions, c'est le "coeur de la spiritualité" d'où qu'elle vienne, et quelquesoit les mots, la langue, les termes utilisés;
Perso je n'ai strictement rien contre les traditions "officielles", bouddhistes ou autres;
et je ne "defends" pas la vision "libertaire" de ceux qui préfèrent méditer ou évoluer spirituellement en dehors de tous systèmes, "enseignants", lignées, ou religions (même si c'est ma préférence :mrgreen: )
Tout ca sont des faux problèmes, des pensées de plus qui détournent "du coeur" de la réalité, du problème et des solutions;
Amerindiens, bouddhistes, taoistes, tibetains, japonais, tous ces ne sont que des concepts de plus, des pensées illusoires du mental, et même les "beaux concepts" qui peuvent faire plaisir à l'égo illusionné qui s'accroche à tout ce qu'il peut pour se donner des soit disant certitudes, doivent tot ou tard être abandonné, et s'en liberer pour laisser place à la réalité "pure" ou simple, naturelle;
Et celui qui prefère faire sa propre route spirituelle (et/ou physique) n'est pas libéré pour autant (même si balayer tous systèmes, ou religions, peut mieux convenir justement a certains) il a aussi sa part de travail à faire, à balayer et libérer son esprit, de tout le reste, et il doit le faire par lui-même (s'il veut se liberer bien sur), et pour lui cela peut même être plus ardu encore qu'avec des conseillés religieux (pas toujours très fiables ni efficaces de toute façon); Il doit cheminer et se desillusionner seul des démons fantomes qui l'assaillent, le désir, la haine, la peur, le doute, la souffrance sous toutes ses formes;
Chevalier errant avec sa seule épée-esprit, sans l'aide de frères d'armes ni d'un "roi sauveur" ou guerrisseur;
Que ce graal soit trouvé par lui même,ou les conseils theravadins, mahayanistes,du vajrayana , dzogchen, "le tao", par jesus, allah, wakan tanka, ou les visions chamaniques du grand manitu, peu importe, la route est là et l'horizon toujours présent pour qui sait le voir

:mrgreen:


Image
Dernière modification par Freelion le mer. 29 janv. 2014 18:46, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13176
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Peter Fenner : la libération naturelle

Message non lu par ted » mer. 29 janv. 2014 18:46

Tu l'as lu le livre de Fenner, au fait ?
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Freelion

Re: Peter Fenner : la libération naturelle

Message non lu par Freelion » mer. 29 janv. 2014 18:51

J'ai lu pas mal de bouquins (pas celui là, mais d'autres proches) où le terme de "libération naturelle" se retrouve aussi,
dans le "dzogchen officiel", mais pas que; chez certains taoistes, ou le tchan "subitiste", dans l'advaita vedanta, chez eckart tolle,et pas mal d'autres;
Pas besoin de tout lire, pour comprendre "le principe", encore faut-il le realiser, comme on voit la libération naturelle d'un fleuve qui se jette dans l'océan; Lire des bouquins sur les fleuves à ses limites aussi :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13176
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Peter Fenner : la libération naturelle

Message non lu par ted » mer. 29 janv. 2014 19:17

Bon. Parce que ce fil ci est consacré à PETER FENNER... jap_8

Pour la suite du HS voir ici
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Répondre

Revenir à « Citations & images »