Guru Puja - Lama Tcheupa

Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 9 janv. 2013 16:02

jap_8 Ce texte du 1er Panchen Lama est d'une grande beauté. Même s'il emploie un langage tantrique nécessitant un commentaire pour être compris correctement, ces strophes offrent une méthode complète de progrès spirituel, tout en poésie:

Image

Guru Puja

Sab Lam Lama Tcheupa

- La Voie Profonde de l'Offrande au Maître -


* * *


Auto-génération et consécration de l'environnement

1
Depuis la grande félicité j'apparais en tant que mon Maître-Yidam; de mon corps d'innombrables rayons de lumière jaillissent à travers les dix directions, bénissant ainsi l'univers et les êtres…
Tout devient un parfait déploiement de qualités infiniment pures.

Refuge et esprit d'Eveil

2
Depuis un noble état d'esprit empli de vertus immaculées, moi-même ainsi que tous les êtres - mes mères d'antan dont le nombre égale l'étendue de l'espace, prenons refuge dorénavant et jusqu'au cœur de l'Eveil en le Maître et les Trois Joyaux.

3
Namo Gurubhyah
Namo Buddhayah
Namo Dharmayah
Namo Sanghayah
x3

4
Pour le bien des êtres qui furent tous mes mères, je deviendrai moi-même le Maître-Yidam.
J'établirai tous les êtres dans l'état suprême du Maître-Yidam.

5
Pour le bien des êtres - mes mères, j'atteindrai vite, très vite, en cette vie même, l'état du Bouddha primordial qu'est mon Maître-Yidam.

6
Afin de délivrer de la souffrance tous les êtres - mes mères, et de les mener à la grande félicité de l'Eveil,
je vais maintenant pratiquer le profond Yoga du Guru-Ishtadevata.

Consécration des offrandes

7
Om Ah Houng, Om Ah Houng, Om Ah Houng

8
De pures nuées d'offrandes externes, internes et secrètes, ainsi que de riches offrandes de substances de samaya se multiplient de façon incroyable, et se répandent dans les vastes étendues de l'espace, de la terre et du ciel; en essence, elles sont sagesse primordiale, en apparence elles sont offrandes intérieures et substances d'offrandes diverses. Objets des six sens, leur fonction est de générer l'exceptionnelle sagesse de la félicité/vacuité.

Visualisation du champ de mérite

9
Dans le vaste espace des indivisibles félicité/vacuité, au sein des abondantes nuées d'offrande de Samantabhadra, au sommet d'un arbre exauçant les souhaits orné de feuilles, de fleurs et de fruits, se trouve un trône étincelant de joyaux, surmonté d'un lotus, d'un soleil et d'une lune, où siège mon Maître-racine doué de triple bonté, essence de tous les Bouddhas.

10
En apparence, un moine à la robe couleur safran, au sourire radieux. Sa main droite fait le geste de l'enseignement du Dharma, et sa main gauche, en mudra de l'égalité méditative, tient un bol à aumônes rempli de nectar. Il est vêtu de trois robes safran resplendissantes, et sa tête est ornée d'une coiffe de pandit dorée.

11
A son cœur est assis l'omniprésent Vajradhara, à un visage, deux bras, et dont le corps est bleu.
Il tient vajra et ghanta en embrassant Vajradhatu Ishvari. Parés de joyaux aux multiples motifs et de vêtements de soie céleste, ils se ravissent du jeu de la félicité/vacuité innée.

12
Irradiant des milliers de rayons lumineux, paré des signes majeurs et mineurs, le Maître est assis dans la posture adamantine, entouré d'un halo aux cinq couleurs d'arc-en-ciel. Ses cinq agrégats purifiés sont les cinq Sugatas; ses quatre éléments sont les quatre Parèdres; ses sources sensorielles, ses canaux subtils, ses veines et ses articulations sont des Bodhisattvas; les poils de ses pores sont les vingt et un mille Arhats; ses membres sont les Dharmapalas courroucés; les rais de lumière sont les Lokapalas - les Seigneurs de la fortune et leurs serviteurs; les dieux mondains forment des coussins pour ses pieds.

13
Les Maîtres actuels et de la lignée trônent autour de lui, dans leur ordre respectif, ainsi que les Yidams, les assemblées de Dakinis du mandala, les Bouddhas, les Bodhisattvas, les Dakas et Dakinis, tous entourés par un océan de Dharmapalas.

14
Les trois portes de chacun d'eux portent les trois marques adamantines; de leur syllabe Huṁ jaillissent des rayons de lumière en forme de crochets qui font venir à eux les Jñanasattvas depuis leurs demeures naturelles. Tous deviennent fermement indissociables.

15
Ô sources de toute perfection et de tout bien-être des trois temps ! Ô Maîtres racines et de lignées, Yidams, Triratna ! Dakas, Dakinis, Dharmapalas et Lokapalas ! Par votre puissante compassion, venez et demeurez toujours avec moi !

16
Bien que la nature de tout existant soit libre d'allée et de venue, vous vous manifestez par la force de votre sagesse et de votre compassion, en accord avec la diversité de disposition des disciples. Ô Protecteur du refuge, je vous prie de venir avec votre entourage.

17
Oṁ Guru Buddha Bodhisattva Dharmapala Sapariwara E Hya Hih Jah Huṁ Baṁ Hoh !
Les Jñanasattvas et les Samayasattvas deviennent non-duels.

* * *

Pratique en sept branches
Prosternations

18
Vous dont la compassion accorde même l'espace de grande félicité, l'état suprême du Trikaya, en un instant;
Ô Maître au corps semblable à un joyau - Vajradhara, au lotus de vos pieds, je me prosterne.

19
Vous êtes la pure sagesse de l'infinité des Vainqueurs apparaissant avec de nobles moyens habiles sous toutes les formes qui disciplinent, comme celle d'un moine à la robe safran. Je me prosterne aux pieds de Votre Sainteté, ô Protecteur du refuge.

20
Unique source de bienfaits et de bonheur sans exception, vous éliminez toutes les fautes et leurs empreintes, et êtes un trésor d'innombrables et précieuses qualités.
Je me prosterne à vos pieds, vénérable Maître.

21
Vous êtes de la nature de tous les Bouddhas, instructeurs de tous, des dieux y compris; Source des quatre-vingt-quatre mille Dharmas purs, vous trônez au-dessus de l'assemblée des Aryas. Je me prosterne devant vous, ô Maîtres bienveillants.

22
Devant les Maîtres des trois temps et des dix directions, les Trois Joyaux suprêmes et tous ceux dignes d'hommages, je me prosterne - avec foi, conviction et des étendues de louanges lyriques, me manifestant en autant de formes que l'univers compte d'atomes.

Offrandes

23
Ô Protecteur du refuge, saint Maître, ainsi que votre entourage, je vous présente d'océaniques nuées d'offrandes variées.

24
Depuis de larges récipients finement ciselés, étincelants et précieux, s'écoulent doucement quatre flots de nectars purifiants.

25
De magnifiques fleurs, sur des arbres, en bouquets et en guirlandes agréablement composées, emplissent la terre et le ciel.

26
Des volutes azurées d'encens parfumés forment des nuages bleutés dans les cieux.

27
Provenant de soleils et de lunes, de joyaux scintillants et d'une myriade de lampes, une joyeuse lumière dissipe l'obscurité d'un trichilio-cosme.

28
De vastes mers d'eaux parfumées aux senteurs de safran, de santal et de camphre ondulent à perte de vue.

29
Des nourritures délicates des mondes divins et humains, des breuvages et des mets harmonieux -
composés d'ingrédients aux cent saveurs, forment un Mont Sumeru.

30
Des musiques issues d'une infinité d'instruments variés s'unissent en une symphonie s'élevant dans les trois mondes.

31
Les déesses des biens sensoriels, tenant les symboles de la vue, de l'ouïe, de l'odorat, du goût et du toucher, emplissent toutes les directions.

32
A vous, Protecteur du refuge, trésor de compassion, suprême champ de mérite, avec une intention pure, j'offre un milliard de fois le Mont Meru et les quatre continents, les sept précieux emblèmes royaux, les précieux symboles mineurs, et bien plus: des univers parfaitement merveilleux, et un vaste trésor de tout ce que les dieux et les hommes possèdent ou désirent.

33
Sur les rives d'un océan comblant les souhaits s'épanouissent de ravissants lotus aux mille pétales - offrandes tant réelles qu'émanées s'élevant des qualités du samsara et du nirvana, ainsi que des fleurs dont l'éclat resplendit en tout lieu - symboles des vertus mondaines et transcendantes de mes trois portes et de celles de tous. Ce jardin entièrement embaumé des myriades de senteurs issues des offrandes de Samantabhadra est empli des fruits des trois entraînements, des deux phases et des cinq voies.
Tout ceci, je vous l'offre afin de vous plaire, ô vénérable Maître.

34
Je présente en offrande du thé de Chine couleur safran, riche de cent saveurs et au délicat bouquet; les cinq crochets, les cinq lampes et tout le reste est purifié, transformé et multiplié en un océan de nectars.

35
J'offre même les parèdres illusoires à la splendeur juvénile, sveltes et expertes dans les soixante-quatre arts de l'amour; une assemblée de Dakinis messagères, nées du champ, nées des mantras et nées simultanément.

36
Je vous offre la grande sagesse non voilée de la félicité innée, ainsi que l'espace de la nature non fabriquée de tout phénomène: l'esprit d'Eveil suprême et ultime - l'au-delà des pensées et de l'expression, indivisible et spontané.

37
J'offre de bons remèdes, nombreux et divers, pouvant soigner les quatre cent quatre types de maladies causées par les afflictions; et pour vous satisfaire, je m'offre à vous comme serviteur et vous prie de me garder à votre service tant que durera l'espace.

Confession

38
Devant ceux doués de grande compassion, je regrette et m'engage à ne jamais reproduire toutes les actions non vertueuses et nuisibles commises depuis des temps sans commencement, celles que j'ai incité d'autres à commettre et celles dont je me suis réjouis.

Réjouissance

39
Bien que tout phénomène soit semblable au rêve, car dénué de caractéristiques propres, avec sincérité je me réjouis de chaque vertu apparaissant aux Aryas et aux êtres ordinaires sous forme de bonheur et de joie.

Requête de tourner la Roue du Dharma

40
Je vous prie de faire pleuvoir des averses d'enseignements profonds et vastes depuis un million de nuages de parfaites sagesse et compassion pour que poussent, soient nourris et se multiplient les jardins de jasmin que sont les bienfaits et la joie apportés à l'infinité des êtres.

Supplique de ne pas passer en nirvana

41
Bien que votre corps adamantin ne soit soumis ni à la naissance, ni à la mort, il est un vaisseau du puissant roi de l'union; je vous supplie de demeurer pour toujours tel que je vous le demande avec dévotion, et de ne pas rejoindre l'au-delà des peines avant la fin du samsara.

Dédicace

42
Je dédie les vertus ainsi créées à tous les êtres pour qu'au cours de toutes leurs existences ils ne soient pas séparés du Maître doué des trois bontés, mais qu'ils soient toujours pris en charge par lui afin d'atteindre l'état d'union de Vajradhara.

* * *

Louanges et requêtes

43
Vous êtes source de qualités, immense océan de discipline, trésor débordant des joyaux d'une vaste érudition, second Bouddha drapé de safran. Ô Sthavira détenteur du Vinaya, je vous adresse mes suppliques.

44
Vous possédez les dix qualités qui font de vous un enseignant qualifié pour enseigner la voie des Sugatas; Seigneur du Dharma, représentant de tous les Vainqueurs, ô Maître du Véhicule suprême, je vous adresse mes suppliques.

45
Vos trois portes sont parfaitement disciplinées et vous êtes doué de sagesse, de patience et d'honnêteté, vénérable connaisseur des Tantras et des rituels, possédant les deux ensembles de décuples compétences, qualifié dans l'art du tracé et dans l'enseignement; ô souverain Détenteur du sceptre, je vous adresse mes suppliques.

46
Vous montrez sans erreur la noble voie des Sugatas aux êtres errants difficiles à discipliner de cette ère dégénérée et qui n'ont pas été pacifiés par les innombrables Bouddhas du passé. Ô Protecteur du refuge doué de compassion, je vous adresse mes suppliques.

47
Supérieur aux Vainqueurs des trois temps et des dix directions, le moindre pore de votre peau est loué comme champ de mérite pour nous. Ô Protecteur du refuge doué de compassion, je vous adresse mes suppliques.

48
Orné des roues et des trois Corps des Sugatas, depuis le complexe entrelacs des apparences des moyens habiles, vous vous manifestez dans une forme ordinaire pour guider les êtres. Ô Protecteur du refuge doué de compassion, je vous adresse mes suppliques.

49
Vos agrégats, éléments, sources sensorielles et membres sont tous par nature les Sugatas des cinq familles et leurs Parèdres, les Bodhisattvas, et les courroucés Dharmapalas. Ô suprême Maître, essence des Trois Joyaux, je vous adresse mes suppliques.

50
Vous êtes la quintessence de dix millions de cycles de mandalas s'élevant du jeu de la sagesse omnisciente. Ô souverain Détenteur du Vajra, omniprésent Seigneur de cent familles de Bouddhas, Protecteur de l'union primordiale, je vous adresse mes suppliques.

51
Seigneur omniprésent de tous les phénomènes, stables ou mouvants, indissociable du jeu de la félicité innée et non-voilée; Tout-Excellent sans début ni fin, véritable et ultime esprit d'Eveil, je vous adresse mes suppliques.

Bénédiction

52
Vous êtes le Guru, le Yidam, les Dakinis et les Dharmapalas; désormais et jusqu'à l'Eveil, je ne chercherai d'autre refuge que vous; au cours de cette vie, du bardo, et de toutes mes existences à venir, tenez-moi avec le crochet de votre compassion; sauvez-moi des frayeurs du samsara et du nirvana; accordez-moi tous les siddhis; accompagnez-moi constamment et protégez-moi des obstacles ! x3

53
Par le fait d'avoir ainsi prié trois fois, des trois points du corps, de la parole et de l'esprit de mon Maître se déversent l'un après l'autre - puis ensemble, des nectars lumineux blancs, rouges et indigo; ils s'absorbent en moi l'un après l'autre - puis ensemble, purifiant les quatre obscurcissements, et je reçois les quatre pures initiations ainsi que les graines des quatre Kayas; un double du Maître se dissout en moi avec joie et me confère les bénédictions.

* * *

Révision des étapes de la voie

54
Suprême champ de mérite, noble et parfait Maître, bénissez les offrandes et suppliques ferventes que j'adresse à vous, ô Protecteur et racine de tout bien-être, afin que vous acceptiez de prendre joyeusement soin de moi.

Niveau initial

55
Bénissez-moi afin que je réalise que cette existence douée de libertés et d'opportunités obtenue cette fois-ci est rare et s'altère rapidement, et qu'ainsi, sans me laisser distraire par les activités dénuées de sens, je tire avantage de cette vie significative.

56
Bénissez-moi afin que, terrifié par le brasier incandescent des souffrances éprouvées dans les mondes inférieurs, je prenne refuge de tout mon cœur dans les Trois Joyaux et qu'avec ferveur, je m'efforce d'éviter les actes négatifs, et d'accomplir l'ensemble des accumulations de vertus.

Etapes communes du niveau initial

57
Bénissez-moi afin que je développe un puissant désir de me libérer de cet océan du devenir, effrayant et sans fin, moi qui suis violemment balloté par les vagues des afflictions et du karma, et harcelé par des hordes de monstres marins - les trois souffrances.

Etapes communes du niveau intermédiaire

58
J'ai abandonné l'esprit qui voit comme un jardin de plaisirs ce samsara semblable à une insupportable prison; Bénissez-moi afin que je maintienne les trois Entraînements - fortune de joyaux des Aryas, et qu'ainsi je brandisse la bannière de victoire de la libération.

Etapes du niveau supérieur

59
J'ai mûrement contemplé comment tous ces êtres tourmentés furent mes mères ayant maintes et maintes fois pris soin de moi avec bienveillance; Bénissez-moi afin que je puisse engendrer une compassion authentique, semblable à celle d'une mère aimante pour son enfant chéri.

60
Puisqu'aucun être ne désir la plus infime souffrance et n'a jamais assez de satisfaction, et puisqu'il n'existe aucune différence entre les autres et moi-même, bénissez-moi afin que je me réjouisse du fait de voir autrui heureux.

61
Ayant vu que cette maladie chronique de me saisir moi-même comme supérieur finit par causer l'indésirable souffrance, bénissez-moi afin qu'après avoir identifié les torts de ce démon majeur, je le terrasse.

62
Ayant vu que souhaiter établir toutes mes mères dans le bonheur est la porte d'infinies qualités, bénissez-moi afin que je les chérisse plus que ma propre vie, quand bien même elles s'élèveraient en ennemies.

63
En somme, le puéril n'agit que dans son propre but, tandis que les Bouddhas n'agissent que pour le bien des autres; Bénissez-moi afin que je puisse m'échanger avec autrui grâce à la sagesse qui distingue les défauts de l'un et les qualités des autres.

64
Ne chérir que soi-même est la porte de toutes les chutes, et chérir nos mères est la base de toutes les qualités; Bénissez-moi afin que je fasse du yoga de l'échange de soi avec autrui le cœur de ma pratique.

65
Ainsi, ô vénérable Maître doué de compassion, bénissez-moi afin que toutes les actions négatives, tous les voiles et toutes les souffrances des êtres errants qui furent mes mères mûrissent en moi maintenant, et que mes joies et mes vertus leurs soient offertes dans le but qu'ils soient tous unis au bonheur.

66
Alors que l'univers et les êtres qui le peuplent sont remplis des fruits d'actions négatives, et que tombe sur moi une pluie d'indésirables souffrances, bénissez-moi afin qu'ayant vu comme épuisés ces fruits karmiques néfastes, j'emporte les conditions adverses sur la voie.

67
En somme, que surviennent les apparences bonnes ou mauvaises, bénissez-moi afin que, grâce à la pratique des cinq forces - essence de tout Dharma -, je les transforme sur la voie où croissent les deux esprits d'Eveil, et que je cultive exclusivement un état d'esprit heureux.

68
Bénissez-moi afin que je combine immédiatement tout ce que je rencontre avec la méditation, grâce aux moyens habiles des quatre applications, et que je donne un sens élevé à cette naissance appropriée en pratiquant les préceptes et engagements de l'entraînement de l'esprit.

69
Bénissez-moi afin que, grâce à l'amour, la compassion et l'attitude exceptionnelle maintenus par la technique de "donner et prendre" sur la base du souffle, je cultive l'esprit d'Eveil dans le but de libérer tous les êtres qui errent dans l'immense océan du devenir.

70
Bénissez-moi afin que je pratique avec enthousiasme les trois types d'éthique du Mahayana et que je maintienne mon courant de conscience dans les vœux des Bodhisattvas, voie unique traversée par les Vainqueurs des trois temps.

71
Bénissez-moi afin que je transforme mon corps, mes biens et mes vertus des trois temps en objets souhaités par chaque être, et qu'ainsi je parachève la perfection transcendante de générosité en suivant les instructions qui permettent de cultiver le don dénué d'attachement.

72
Bénissez-moi afin que je parachève la perfection transcendante d'éthique comprenant la non-transgression des vœux de pratimoksha, de bodhisattva, et de samaya - même au prix de ma vie, ainsi que l'accumulation de Dharmas vertueux et l'accomplissement du bien des êtres.

73
Si l'ensemble des neufs types d'êtres peuplant les trois sphères devait, par colère, me réprimander, exposer mes fautes, me menacer ou même me tuer, bénissez-moi afin que je parachève la perfection transcendante de patience, et qu'imperturbable, j'œuvre à leur bien-être en réponse à leurs attaques.

74
Bénissez-moi afin que je parachève la perfection transcendante de persévérance en m'efforçant d'atteindre l'Eveil suprême par compassion même si, pour chaque être, je devais rester pendant un océan d'ères cosmiques dans le feu de l'enfer Avichi.

75
Bénissez-moi afin que je parachève la perfection transcendante de concentration qui consiste en le samadhi de l'établissement égal en un point sur le mode d'être vide d'existence réelle de tous les phénomènes, et qui est dénué des défauts de la torpeur, de l'agitation et de la dispersion.

76
Bénissez-moi afin que je parachève la perfection de sagesse transcendante qu'est le yoga semblable à l'espace contemplant l'ultime - la sagesse discernante de l'ainsité unie à la souplesse et à la félicité qu'elle induit.

77
Bénissez-moi afin que je parachève le samadhi de l'illusion réalisant l'absence de réalité de toutes les apparences selon laquelle tout phénomène externe ou interne est semblable à un trompe-l'œil, à un rêve ou au reflet de la lune sur un lac limpide.

78
Bénissez-moi afin que je réalise le sens de la pensée de Nagarjuna selon lequel le fait que samsara et nirvana n'aient pas un atome d'existence inhérente et le fait que la causalité dépendante soit infaillible ne s'excluent pas mutuellement mais apparaissent comme complémentaires.

Etapes de la voie tantrique

79
Ensuite, bénissez-moi afin que je considère comme plus précieux que ma vie tous les vœux de samayas - racines des accomplissements, et que grâce à la bonté de mon guide Vajradhara, je traverse le vaste dédale des Tantras.

80
Bénissez-moi afin que la naissance, l'état intermédiaire et la mort soient transformés en les trois corps du Vainqueur par le yoga du stade de génération, purifiant les souillures de l'attachement à l'aspect ordinaire, et qu'ainsi toute apparence advienne comme le corps de la déité.

81
Bénissez-moi en faisant demeurer vos pieds sur le lotus à huit pétales de mon cœur au centre d'avadhuti, et qu'ainsi je réalise en cette vie même la voie unissant la claire lumière et le corps illusoire.

82
Si je n'étais pas entré sur le seuil de la voie à ma mort, bénissez-moi afin que j'atteigne une terre pure grâce au puissant moyen d'accès à l'Eveil qu'est le transfert de conscience vers le Maître, et grâce aux instructions sur la parfaite application des cinq forces.

83
En somme, ô Protecteur, bénissez-moi afin qu'à travers toutes mes existences, je ne sois jamais séparé de vous, que vous preniez toujours soin de moi, et qu'en détenant les arcanes de vos corps, parole et esprit, je devienne votre fils spirituel.

84
Ô Protecteur, je vous prie de faire en sorte que je sois le premier de votre entourage partout où vous manifestez l'Eveil, et que mes souhaits et besoins temporaires et ultimes s'accomplissent sans effort et spontanément.

* * *

Dissolution du champ de mérite

85
Ayant ainsi imploré le suprême Maître, celui-ci vient au sommet de ma tête avec joie afin de me bénir.
Une fois encore, je vous prie de poser fermement vos pieds rayonnants sur la corolle de lotus de mon cœur.


* * *

Dédicace

86
Je dédie ces vertus immaculées pour que s'accomplisse l'ensemble des activités et des souhaits des Sugatas et de leurs Fils des trois temps, ainsi qu'au maintien du noble Dharma scriptural.

87
Par ces mérites, puissé-je ne jamais être séparé des quatre Roues du Véhicule suprême et traverser la voie du renoncement, de l'esprit d'Eveil, de la vue juste et des deux phases.



____________________

Image

Traduction remaniée, à partir du tibétain, de la version française dans Le Yoga de la sagesse (Presses du Châtelet), avec l'aide de thlib.org par Christophe Humblot. Toute erreur ou omission est sienne.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par Jean » jeu. 10 janv. 2013 10:14

C'est un de mes textes de chevet que je ne relie pas (hélas!) assez souvent.

le lire, c'est réviser la voie graduelle qui mène au Mahamoudra Tantrique.

Lama Zopa en conseille vivement la lecture.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par Dharmadhatu » jeu. 10 janv. 2013 13:50

jap_8 Ce qui est génial, c'est que tout y est.

On peut faire la visualisation en accord avec son Yidam, en accord avec la pratique du Mahamudra ou en accord avec d'autres pratiques.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par ted » lun. 14 janv. 2013 01:58

Faut une sacré concentration quand même pour générer tous ces détails ! :cool:
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par Jean » lun. 14 janv. 2013 15:53

L'arbre du Refuge est une des premières pratiques de visualisation.

C'est la visualisation la plus compliquée de toutes les visualisations puisqu'il faut tout visualiser : Bouddhas, Bodhisattavas, Yidams, Lamas, protecteurs, etc, etc.

Mission impossible pour des débutants qui ne seraient pas super doués.

En fait c'est surtout plutôt que visualisation , on devrait parler d'imagination et de ressenti de la présence des Bouddhas etc. De ressenti que l'espace dans lequel on se trouve devient un espace sacré. C'est surtout cela l'important et si on peut imaginer même fugacement qu'un Bouddha s'y trouve, c'est déjà trés bien.

Et puis ensuite si on lit le texte avec dévotion, sincèrement, du fond de son cœur, c'est excellent.

C'est un peu aussi le principe de la boule de neige : Si le mental est calme, on peut mieux imaginer, visualiser. Et si on imagine, on visualise, cela calme le mental.

De nos jours, les gens sont introduits aux pratiques tantriques très vite, tandis qu'autrefois, les gens y étaient introduits après de longues années de pratiques intensives des soutras. Ce qui leur avaient permis de développer un grand pouvoir de concentration et donc de visualisation.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par Jean » mar. 15 janv. 2013 10:34

Il y a aussi dans le BT des moyens plus simples de Prendre Refuge.

ChNamkhay Norbu enseigne de chanter le AH trois fois en visualisant le AH tibétain d'une petite taille, au centre du cœur qui rayonne. Cette expérience est suivie de l’expérience de présence. La méditation commence là.

Tenzin Wangyal enseigne que pour prendre Refuge, il faut se connecter avec pleine conscience au calme, au silence, à l'espace extérieurs, intérieurs.

C'est toujours Prendre Refuge. On peut pratiquer juste l'un d'eux ou tous alternativement.

Une courte méditation sur le Calme, le Silence, l'Espace, puis lire ce texte du Lama Tcheupa, et finir par une courte méditation le Calme, le Silence, l'Espace, peut être une bonne expérience méditative.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par ted » mar. 15 janv. 2013 11:35

Jean a écrit :De nos jours, les gens sont introduits aux pratiques tantriques très vite, tandis qu'autrefois, les gens y étaient introduits après de longues années de pratiques intensives des soutras. Ce qui leur avaient permis de développer un grand pouvoir de concentration et donc de visualisation.
Je connais des disciples de Dagpo Rinpoche qui en sont toujours à étudier soigneusement l'éthique et la discipline des sutras.
D'ailleurs, j'avais été étonné de ne pas les voir aborder le tantrisme plus vite. :roll:

Apparemment, ça varie avec le Lama...
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par Jean » mar. 15 janv. 2013 13:38

Plus stable est la base, plus stables seront les expériences Tantriques. Devenant de plus en plus stables, ces expériences se transforment en réalisations.

Les pédagogie différent suivant les Lamas..

Il est possible de pratiquer les voies soutriques, tantriques, soudaines en même temps. Zapper du point de vue voie soudaine au point de vue voie graduelle et inversement est un bon exercice d'assouplissement cérébral.

Mais autour de chaque lama se groupe des étudiants qui ont des affinités avec ce Lama. Ils reçoivent l'enseignement qui leur convient de la manière qui leur convienne.

Ce n'étaient pas exceptionnel que des Lamas Gelugpas reçoivent des enseignements de Lamas Bonpos, NIngma, Kagyu, Sakya et réciproquement.

Dhagpo Rinpoché et Lama Yéshé étaient tous deux très amis. Je crois qu'ils avaient étudié ensemble dans la même université.

Dhagpo Rinpoché enseigne la voie graduelle de manière rigoureuse et lama Yéshé, tout en soulignant l'importance essentielle de la pratique des soutras avait distribué généreusement initiations et enseignements des plus hauts Tantras.

Le Dalai Lama était forcément au courant du style différent de leurs pédagogies, il les approuvait et les soutenait.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par Dharmadhatu » mar. 15 janv. 2013 15:25

:D L'autre jour, on parlait des visualisations avec un psychologue qui pratique l'hypnose (je pense que cette pratique doit beaucoup apporter dans la méditation.... à creuser...) et du fait que les enfants ont cette faculté de visualisation, d'imagination, très vive.

Je me souviens que c'était plutôt facile pour moi d'être Goldorak à l'époque.

Peut-être que les visualisations sont moins difficiles quand on retrouve son âme d'enfant ? En même temps, c'est génial, on a des super-pouvoirs, on fait apparaître des gens, des choses, etc...

Avec l'amour de ma vie, on se disait que ce serait génial si quelqu'un produisait des films à effets spéciaux où on pourrait voir apparaître au sein de lumières éclatantes des Bouddhas, des Yidams etc... Voire carrément des sadhanas entières en 3D pour aider à stimuler les visualisations.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Guru Puja - Lama Tcheupa

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 13 févr. 2013 11:40

jap_8 Sa Sainteté le Dalaï Lama, dans un commentaire du Ngag Rim Chenmo de Djé Tsongkhapa, rappelle pourquoi il est important de maintenir la pratique des Tantras inférieurs aux Anuttarayoga Tantras: parce que le yoga de la déité permet un développement rapide de shamatha et vipashyana (Cf. Deity Yoga).

Sans doute que les étapes de visualisations du Lama Tch'eupa (qui relève de l'Anuttarayoga) permettent aussi de développer la concentration. Donc, en effet, il faut une certaine concentration pour visualiser progressivement tous ces détails, mais aussi la visualisation elle-même engendre plus de concentration.

C'est un cercle vertueux.

P.S.: Dans le Yoga de la sagesse, Sa Sainteté dit qu'on peut visualiser son Yidam (ou son mandala) au milieu, juste au-dessous du Maître.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Répondre

Revenir à « Dévotion & puja »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités