L'invocation

Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4238
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: L'invocation

Message non lu par Flocon » dim. 16 déc. 2012 09:06

J'ai pris le terme "déité" au sens large qu'il a parfois dans le bouddhisme tantrique : un être éveillé.
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
Avatar de l’utilisateur
Sourire
Double Poisson
Double Poisson
Messages : 2451
Inscription : mer. 29 sept. 2010 10:33

Re: L'invocation

Message non lu par Sourire » dim. 16 déc. 2012 10:41

Un être ou un concept ?
Quelque chose hors de soi ou chose chose en soi ?
- "As-tu mangé ton riz ?
- oui
- alors va laver ton bol."
Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4238
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: L'invocation

Message non lu par Flocon » dim. 16 déc. 2012 11:05

Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un concept, et il me semble que l'opposition intellectuelle entre "hors de soi/en soi" n'a pas lieu d'être dans ce type d'invocation (pas plus que dans le cas des invocations de l'amidisme). Mais c'est un point auquel je ne connais pas grand chose, n'ayant pas moi-même recours à cette pratique : je sais qu'elle existe et qu'elle a de l'importance, c'est tout. Mieux vaut que tu en discutes avec quelqu'un de calé sur le sujet.
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
Avatar de l’utilisateur
yudo
Elephant
Elephant
Messages : 1715
Inscription : dim. 4 mars 2007 10:43
Localisation : montpellier
Contact :

Re: L'invocation

Message non lu par yudo » dim. 16 déc. 2012 11:07

Sourire a écrit :Le zen soto donne beaucoup d'importance à la posture et à la respiration


j'aimerais bien l'avis de Yudo sur la question...
Encore une de ces choses dont je trouve jamais le temps de lui écrire quand ça me tracasse et qui ne me tracassent plus quand j'ai le temps. Pis d'ailleurs en fait, ça me tracasse déjà plus vraiment. C'est efficace contre les douleurs de "trouille-du-kyesaku" et même un peu contre celles de la sciatique (mais là je finis quand même par défaire la posture).
Quand à pourquoi le mot "Kwannon" marche mieux... Peut-être parce que le phonème "K" est très contracté, et vide plus d'air que le phonème "D" ?
(y'a inversion du rythme respiratoire entre les deux mots...). Mais c'est un peu... Abstrait... Vu que je le fais de toutes façons à la muette.
Je pense que c'est exactement ce qu'écrivait Dharmadhatu, l'invocation ne s'adresse pas au Bouddha ni aux divinités, mais bien au pratiquant lui-même. Lorsque tu invoques Notre-Dame des Sons, tu invoques cet aspect de toi-même qui représente la capacité à comment ta souffrance est celle de tout l'Univers et vice-versa.
D'ailleurs, dans la courte invocation classique, c'est Kanzeon (tout comme dans le Sûtra du Lotus).
"Kanzeon namu Butsu
"Yo Butsu U In
"Yo Butsu U En
"Buppo So En
"Jo Raku ga Jo
"Chonen Kanzeon
"Bonen Kanzeon
"Nennen Jushin Ki
"Nennen Furi Shin"

soit: Notre-Dame des Sons! Dévotion au Bouddha. Directement Bouddha, Indirectement Bouddha. Indirectement Bouddha, Dharma et Sangha. Etre joyeux, pur et éternel. Pensée du matin pour Notre-Dame des Sons, pensée du soir pour Notre-Dame des Sons. Toute pensée provient de l'esprit; aucune pensée n'est séparée de l'esprit."

Certes, la méditation doit être sans objet, et on ne doit pas l'utiliser pour se concentrer sur la respiration, compter ses respirations ou réciter un mantra. Néanmoins, lorsque l'agitation est trop grande, utiliser ces trucs pour aider à calmer l'esprit n'est pas une mauvaise idée. C'est juste qu'il faut savoir qu'ils ne sont pas l'a pratique, même s'ils la facilitent.
La responsabilité des élèves est d'empêcher le maître de se "prendre pour un maître".
Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4238
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: L'invocation

Message non lu par Flocon » dim. 16 déc. 2012 11:19

J'aime beaucoup votre traduction par "Notre Dame des sons" : elle est très belle et très parlante.

Pardon pour le HS : c'était "le message inutile et spontané du jour". :lol:
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
Avatar de l’utilisateur
Katly
Double Poisson
Double Poisson
Messages : 2278
Inscription : ven. 20 juil. 2012 07:14
Contact :

Re: L'invocation

Message non lu par Katly » dim. 16 déc. 2012 21:10

Chant des Louanges au Bouddha Amitabha


Nous nous inclinons devant vous, cher Bouddha à la lumière illimitée
Qui éclaire majestueusement les milliers de mondes.
Aujourd’hui, nous avons la chance
D’entendre votre appel merveilleux, cher Père compatissant.

Nous nous inclinons devant vous, cher Bouddha, Roi du Nectar du Dharma.
Vous vous manifestez en Grand Soleil éblouissant.
Vous nous montrez le chemin,
A nous, la lignée du Soleil.

Notre vraie demeure est la Terre.
Notre Mère aimante est la planète bleue,
Avec l’amour comme orbite,
Elle pratique la méditation marchée dans le système solaire

La lumière dont vous rayonnez, cher Bouddha,
A donné naissance à tant d’espèces.
Partout où se trouve la vie,
Le Bouddha Grand Soleil est là, présent.

La lumière que vous diffusez, cher Bouddha,
Est une source de nourritures pour toutes les espèces.
Si nous pouvons voir notre chemin d’aller et retour,
C’est grâce au soleil qui brille à tout moment.

Cher Bouddha à la lumière illimitée,
Votre énergie a engendré les nuages argentés,
La lune dorée, les montagnes hautes et les grandes rivières
Coulant et formant les quatre océans bleues et limpides.

Cher Bouddha à la lumière illimitée,
Votre énergie a engendré les saules verts et les fleurs de pêchers roses.
Elle éclôt en fleurs jaunes et en bambous violets.
Elle révèle toutes les merveilles du corps du Dharma.

Vous avez soulevé la Terre dans vos mains aimantes
Et l’avez transformée en Terre Pure et paisible
Où se rassemblent tous les nobles êtres
Pour bâtir les nobles Sanghas.

La nature du Bouddha ne se différencie pas du sud au nord.
La Terre Pure ne se limite pas à l’est ou à l’ouest.
Avec compassion, le Bouddha Sakyamuni nous a souvent enseigné
Que la Terre Pure est ici et maintenant.

Nous faisons le voeu de marcher sur la terre de la réalité,
D’être conscients de notre propre corps,
De toucher la Terre avec chaque pas que nous faisons
Et de voir ses merveilles à chaque instant.

Réalisant que la nature des choses
Est la non-naissance et la non-mort, le sans venir et le sans partir,
Nous déchirons les voiles des doutes en tous lieux
Et allumons la torche de la sagesse
Pour éclairer tous les chemins à chaque instant.

Reconnaissant la Terre Pure dans le monde de la souffrance
Et l’éveil dans les afflictions,
Touchant le nirvana dans le monde des naissances et des morts,
Nous franchissons la rive de la confusion et parvenons à celle de la libération.

Chaque pas posé sur toi, notre chère Mère la Terre,
Nous permet d’entrer en contact avec notre Père Soleil.
Chaque pas fait dans la paix, la joie et le bonheur
Fait éclore de ton sein des milliers de fleurs.

Le nectar du Dharma merveilleux est apparu.
Le nectar du Dharma merveilleux s’est manifesté.
Le ciel victorieux est revenu
Alors que le nectar du Dharma fait sa marche héroïque.

Comme la Terre Pure du moment présent est merveilleuse !
Elle est aussi réelle que le ciel bleu et le nuage blanc.
Tous les bouddhas dans les dix directions
L’ont déjà certifiée et l’ont louée en chœur.

Avec notre corps, nos paroles et notre esprit purifiés,
Nous faisons le vœu de bâtir ce monde pur et paisible,
De former les bodhisattvas qui deviendront les bouddhas,
Et de mettre fin à la guerre.

Nous faisons le vœu de nous établir paisiblement dans la pleine conscience,
De protéger de tout cœur notre belle planète,
De bâtir et de fortifier notre Sangha
Et avec vous, cher Bouddha, de servir tous les êtres.

Nous sommes déterminés à regarder profondément
Pour voir la nature de la co-production conditionnée de toutes choses,
Et pour réaliser la non-apparence,
A nous libérer des désignations conventionnelles

Pour toucher la réalité des choses,
Réaliser la non-naissance et la non-mort,
Surmonter l’angoisse
Et pour vivre vraiment en paix.

Cher Bouddha, soyez témoin de notre aspiration sincère.
Entourez-nous et protégez-nous
De votre énergie
Pour que nous puissions réaliser rapidement nos vœux.

Hommage au Bouddha Amitabha.
Hommage au Bouddha Vairocana.
Hommage au Bouddha Sakyamuni.


http://villagedespruniers.net/index.php ... &Itemid=63

Image
Teyata, Gate, Gate, Paragate, Parasamgate, Bodhi Svàhà
Les mots que l'on a pas dit sont les fleurs du silence. Proverbe japonais
Soyez libre là où vous êtes. TNH
Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4238
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: L'invocation

Message non lu par Flocon » lun. 17 déc. 2012 04:10

C'est un texte intéressant : la formulation paraît très syncrétique, le Bouddha apparaissant vraiment comme créateur et formateur du monde. On dirait une invocation au Dieu de l'Ancien Testament. Je sais que Vairocana, le "grand soleil" est parfois célébré comme l'origine des phénomènes, mais je n'avais jamais rien lu qui aille si loin dans ce sens.

Le Zen se fond vraiment dans la culture judéo-chrétienne en France, apparemment. Le Bouddha devient Notre Père, le Bodhisattva Notre Dame... Pourquoi pas?
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
Avatar de l’utilisateur
Sourire
Double Poisson
Double Poisson
Messages : 2451
Inscription : mer. 29 sept. 2010 10:33

Re: L'invocation

Message non lu par Sourire » lun. 17 déc. 2012 10:31

Merci Yudo. jap_8


moi aussi, Flocon, j'aime bien ce nom de "notre dame des sons"
il a des variantes... mais il est très représentatif de Kwannon, en effet
- "As-tu mangé ton riz ?
- oui
- alors va laver ton bol."
ardjopa

Re: L'invocation

Message non lu par ardjopa » mar. 18 déc. 2012 10:28

Flocon écrit :
C'est un texte intéressant : la formulation paraît très syncrétique, le Bouddha apparaissant vraiment comme créateur et formateur du monde. On dirait une invocation au Dieu de l'Ancien Testament. Je sais que Vairocana, le "grand soleil" est parfois célébré comme l'origine des phénomènes, mais je n'avais jamais rien lu qui aille si loin dans ce sens.

Le Zen se fond vraiment dans la culture judéo-chrétienne en France, apparemment. Le Bouddha devient Notre Père, le Bodhisattva Notre Dame... Pourquoi pas?
Je n'ai jamais trop compris ni réussi à "adhérer" aux attitudes religieuses (comme sociales souvent !) "d'invocation-vénération", que ce soit envers un "dieu", "être suprême", quelque soit sa représentation, ou même patron, système, communauté, ou artiste dont certains cultivent l'esprit de "fan" (fan vient de fanatisme aussi)
On peut bien sûr y trouver une sorte de modestie-humilité, pour dissiper un peu son égo; Mais il me semble qu'il y a aussi dans ces comportements (chrétiens et ailleurs donc) une forme de soumission à un "être" ou pouvoir qui serait superieur à soi, de pseudo-culpabilité, et la soumission est généralement régit par la peur, et n'apporte pas la liberté que l'on cherche;
C'est justement un des aspects que j'ai trouvé différent dans le bouddhdharma, au départ : tous les êtres sont libres et peuvent se libérer par eux-même, réaliser leur vraie nature, "absolue";
Car même s'il exist(ait) un "dieu" absolu, à vénérer, il sera alors toujours distinct de soi, toujours au-dessus, et on ne peut donc jamais le connaitre réellement, alors que la libération c'est au contraire une connaissance infinie par soi-même, ne plus créer d'antagonisme, ni de rapports de force, que ce soit de se croire superieur ou inferieur; Mais au contraire l'égalité entre tout et tous; L'équanimité- vacuité enseignée par bouddha il me semble ;-)
Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4238
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: L'invocation

Message non lu par Flocon » mar. 18 déc. 2012 10:31

Tu as lu ce qu'a écrit Yudo? Qu'en penses-tu?
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
ardjopa

Re: L'invocation

Message non lu par ardjopa » mar. 18 déc. 2012 10:35

Je comprends l'aspect "invocation" de ses propres énergies, "appel à sa vraie nature", et je suis d'ailleurs en parti d'accord avec la réponse de Yudo; Mais ça me semble un mode de "médiation" ou méditation indirecte, et parfois mal interprétrée par certains;
En tous cas, si ça peut aider à se reconnecter-réactualiser notre "lumière divine", pourquoi pas ;-)
Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4238
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: L'invocation

Message non lu par Flocon » mar. 18 déc. 2012 10:48

"Médiation" entre quoi et quoi? :?:
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
ardjopa

Re: L'invocation

Message non lu par ardjopa » mar. 18 déc. 2012 11:07

Par exemple, un échange-intermédiaire avec un "soit disant médiateur necessaire" qui serait entre soi et... notre vraie nature, et que certains préfèrent appeler" dieu", guru, ou le curé de la paroisse ;-) Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4238
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: L'invocation

Message non lu par Flocon » mar. 18 déc. 2012 11:12

Je crois que c'est toi qui commets l'erreur que tu attribues à "certains" dans ton message précédent. C'est compréhensible, car dans les religions du Livre, qui supposent une transcendance inconnaissable, les anges, les saints, la Vierge, le Christ, les prophètes, etc. sont des médiateurs nécessaires entre Dieu et l'humanité. Et nous avons beaucoup de mal à ne pas projeter partout nos conceptions issues de ces religions : moi la première :oops: .
Mais dans le bouddhisme, il en va autrement des bodhisattvas et des Bouddhas dits "cosmiques", qui ne sont pas des médiateurs. Yudo l'a bien expliqué, pas besoin d'y revenir.
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
ardjopa

Re: L'invocation

Message non lu par ardjopa » mar. 18 déc. 2012 11:18

Justement, je ne suis jamais arrivé pour ma part à "vénérer" ou passer par des "intermédiaires" comme des gurus, dieux etc; Ce ne doit pas être ma "nature" (avec et sans jeu de mot ;-) );
Je donnais cet avis, car je trouvais que finalement certains, même avec le bouddhisme, retombent dans les vieux clichés "judéo-chrétiens" d'adoration-invocation de "bouddha(s)" en tant que sauveurs du monde ou de soi, alors que le bouddhisme est un enseignement de libération individuelle et "independante";
Comme d'ailleurs les enseignements comme l'evangile et autres, qui était peut-être des voies spirituelles individuelles, avant que "l'église officielle" les prennent pour elle et en fasse leur sauce pour le peuple, avec un peu le contraire (péchés, culpabilité, vénération, priez dieu et taisez -vous !)
Répondre

Revenir à « Dévotion & puja »