Dévotions quotidiennes...

Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6921
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Dévotions quotidiennes...

Message non lu par cgigi2 » jeu. 1 mars 2012 06:35

Dévotions quotidiennes





Fondamentalement, le bouddhisme n’est pas ritualiste. Il ne repose pas sur la propitiation des dieux ou sur des prières de pétitions adressées à un Etre suprême. La pratique de la sagesse, de l’éthique et de la méditation « suffisent » pour atteindre l’Illumination.



En revanche, les différentes écoles bouddhiques reconnaissent l’utilité psychologique de certaines pratiques spirituelles dévotionnelles.



Si le bouddhisme Zen se concentre sur la méditation et se veut très épuré, la tradition tibétaine (Vajrayâna) est celle qui recours le plus à ces outils de transformation personnelle. Elle fait un usage extensif des répétitions rituelles (mantra), images circulaires de sable (mandala), offrandes (puja), contemplation d’archétypes divins (dhyani bouddha), etc.



Le Théravâda, qui est la plus ancienne école, occupe une voie médiane et propose quelques dévotions de bases. C’est à cette tradition que j’emprunte les textes suivants, que je traduis et adapte de l’anglais.



Ces traductions ne sont pas littérales. Elles cherchent à rendre l’esprit original dans un contexte occidental et francophone.











1. Formule préliminaire



Namo Tassa Bhagavato Arahato Sammâ Sambuddhassa



Hommage au Bienheureux, au Libéré, au pleinement Éveillé [x3]







2. Prise de refuge



Buddham saranam gacchâmi

Dhamman saranam gacchâmi

Sangham saranam gacchâmi



Je prends refuge auprès de l’Éveillé.

Je prends refuge auprès de sa Doctrine

Je prends refuge auprès de sa Communauté. [x3]







2. Hommage aux trois joyaux



Le Bienheureux est :

Le Libéré,

Le pleinement Éclairé,

Le Parfait en connaissance et conduite,

Le Sublime,

Le Connaisseur du monde,

L'incomparable Guide des égarés,

L'Éducateur des dieux et des humains,

L’Éveillé

Et le Béni.

Hommage aux éveillés du passé, présent et futur !

Pour moi, il n'y a pas d'autre refuge.

J’ai confiance dans les paroles vraies de l’Éveillé.

Que le succès et la bonne fortune m’accompagnent.

Je baisse la tête et me prosterne devant l’Éveillé.

Que l’on me pardonne si j’ai trahi sa mémoire.





La Doctrine est:

Bien exposée par le Bienheureux,

Reconnaissable par ses fruits,

Applicable ici et maintenant,

À vérifier par soi-même,

Conduisant à la Réalisation,

Et vécu par les sages.

Hommage aux Doctrines du passé, présent et futur !

Pour moi, il n'y a pas d'autre refuge.

J’ai confiance dans les paroles vraies de la Doctrine.

Que le succès et la bonne fortune m’accompagnent.

Je baisse la tête et me prosterne devant la Doctrine.

Que l’on me pardonne si je l’ai contredite





La Communauté des disciples du Bienheureux :

Pratique le bon chemin

Pratique le droit chemin

Pratique le chemin véritable

Pratique le chemin bienséant

Elle est composée :

D’hommes et de femmes

De religieux et de laïcs.

Elle est formée par quiquonque chemine vers l’extinction:

De l’égocentrisme, la confusion et la bigoterie,

De l’avidité, l’aversion et l’aveuglement,

De l’appétence et la malveillance,

De l’arrogance, l’angoisse, l’ignorance, le désir de l’ici-bas et l’au-delà.

La Communauté des disciples du Bienheureux est :

Digne des dons,

Digne de l'hospitalité,

Digne des offrandes,

Digne de respect.

C’est le plus grand champ de mérite pour le monde.

Hommage aux Communautés du passé, présent et futur !

Pour moi, il n'y a pas d'autre refuge.

J’ai confiance dans les paroles vraies de la Communauté.

Que le succès et la bonne fortune m’accompagnent.

Je baisse la tête et me prosterne devant la Communauté.

Qu’elle me pardonne si je l’ai offensée.







3. Prise des cinq préceptes



Pânâtipatâ veramani sikkhâpadam samâdiyâmi.

Adinn'âdânâ veramani sikkhâpadam samâdiyâmi.

Kâmesu micchâ-câra veramani sikkhâpadam samâdiyâmi.

Musâvâdâ veramani sikkhâpadam samâdiyâmi.

Surâmerayamajjapamâdatthânâ veramani sikkhâpadam samâdiyâmi.



Conscient des souffrances causées

Par la violence et la mort,

Je m’engage

À ne pas agresser ni tuer,

Mais à aimer et protéger

Tous les êtres vivants.



Conscient des souffrances causées

Par l’injustice et la pauvreté,

Je m’engage

À ne pas voler ni thésauriser,

Mais à défendre les exploités,

Et partager avec les nécessiteux.



Conscient des souffrances causées

Par le viol ou l’infidélité,

Je m’engage

À ne pas m’imposer ni désunir un couple,

Mais à pratiquer une sexualité

Consensuelle, fidèle et épanouie.



Conscient des souffrances causées

Par la confusion et la discorde.

Je m’engage

À ne pas mentir ni injurier.

Mais à parler sagement

Et écouter attentivement.



Conscient des souffrances causées

Par la dépendance et la maladie,

Je m’engage à ne pas consommer

De produits superflus ou nocifs,

Mais à protéger ma santé

Mentale et physique.







4. Prise des trois préceptes supplémentaires



Vikâlabhojanâ veramani sikkhâpadam samâdiyâmi.

Nacca gîta vâdita visûka dassana mâlâ gandha vilepana dhârana mandana vibbhûsanattânâ veramani sikkhâpadam samâdiyâmi.

Uccâsayanâ mahâsayanâ veramani sikkhâpadam samâdi- yâmi.



[Ces trois préceptes supplémentaires sont reçus par certains laïcs,

lors des fêtes de pleines lunes ou lors d’événements spéciaux]





Conscient du besoin de me vivifier

En recevant les trois préceptes supplémentaires,

Je m’engage aujourd’hui à éviter

La nourriture solide après midi,

Les postures engendrant la somnolence,

Les vêtements et distractions frivoles ,

Mais à être détaché, éveillé et concentré,

Afin de renouveler ma pratique spirituelle.






5. Confession



Kâyena vâcâ cittena pamâdena mayâ katam accayam khama me bhante bhûripañña tathâgata.

Kâyena vâcâ cittena pamâdena mayâ katam accayam khama me dhamma sanditthika akâlika.

Kâyena vâcâ cittena pamâdena mayâ katam accayam khama me sangha supatipañña anuttara.

Immina puññakammena mâ me bâla-samâgamo satam samâgama hotu yâva nibbâna-pattiyâ.



Si par négligence,

J'ai commis une erreur par le corps, la parole ou l'esprit,

Que l’on pardonne cette offense

À la mémoire de l’Éveillé, le Parfait d'immense sagesse.



Si par négligence,

J'ai commis une erreur par le corps, la parole ou l'esprit,

Que l’on pardonne cette offense

À la Doctrine visible et immédiatement efficace.



Si par négligence,

J'ai commis une erreur par le corps, la parole ou l'esprit,

Que l’on pardonne cette offense

À la Communauté de conduite pure et inégalée.



Par les vertus de cette confession,

Puissé-je éviter les insensés

Et m’associer aux sages

Jusqu'à l’atteinte de la Libération.







6. Offrandes



Vandâmi cetiyam sabbam sabbathânesu patitthitam sâririka dhâtu mahâ bodhi buddharûpam sakalam sâda



Hommage à tous les monuments,

Aux saintes reliques,

À l'Arbre de l’llumination

Et à toutes les représentations de l’Éveillé.



Hommage à l’Arbre pippala

A l’ombre duquel

Le Maître a vaincu tous les adversaires

Et réalisé l’omniscience.

Hommage à tous les grands arbres,

Les arbres sertis des gemmes de l’illumination

Que le Maître des mondes a contemplé.

En honorant les trois joyaux

J’ai accumulé d’abondantes vertus

Que je consacre à l’abolition des obstacles.





Ghânasarappadittena dîpena tamodansinâ tilokadîpam sambûddham pujayâmi tamonudam.



En hommage au Bouddha, j’offre cette lumière.

À l’Éclairé je donne cette humble bougie.

Il a dissipé les ténèbres et chimères

Pour que brille en chacun la lampe de Bodhi.





Gandha sambhâra yuttena dhûpen'âham sugandhinâ pûjaye pûjaneyyantam pûjabhajanam uttamam



En hommage au Bouddha, je dédie cet encens

Dont les douces effluves embaument la maison,

Mais une vie parfaite est un musc odorant

Qui parfume le monde en toutes directions.




Vanna gandha gunopetam etam kusuma santatim pûjayâmi munindassa siripâda saroruhe - pûjemi buddham kusumena'nena puññena metena ca hotu mokkham puppham milâyâti yathâ idam me kâyo tathâ yâti vinâsabhavam


En hommage au Bouddha j’offre ces quelques fleurs.

Aujourd’hui elles sont fraîches, délicates et jolies

Mais elles sont éphémères et faneront sur l’heure.

Comme ces fleurs, mon corps déclinera aussi.





Sugandham sîtalam kappam pasannam madhram subham pânîyam'h etam Bhagavâ patiganhâtum'h uttamam



En hommage au Bouddha, j’offre l’eau cristalline.

Elle est pure, douce, et parfaite comme Lui,

Vitale et transparente comme sa Doctrine.

Je dédie donc cette coupe au Maître Béni.





Adivâsêthu no bhante gilânapaccayam imam anukampam upâdâya patiganhátum'h uttamam



En hommage au Bouddha, j’offre ce remède.

Je loue le thérapeute plein de compassion

Il nous a révélé la panacée qui aide

À guérir la haine, l’ignorance, l’obsession.





Imâya dhammânudhamma patipattiyâ buddham pûjemi

Imâya dhammânudhamma patipattiyâ dhammam pûjemi

Imâya dhammânudhamma patipattiyâ sangham pûjemi



Par cette pratique conforme à la Doctrine, je vénère l’Éveillé.

Par cette pratique conforme à la Doctrine, je vénère la Doctrine.

Par cette pratique conforme à la Doctrine, je vénère la Communauté.






7. Énoncé de la production co-dépendante



L'ignorance produit les fabrications

Les fabrications produisent la conscience

La conscience produit les phénomènes mentaux et physiques

Les phénomènes mentaux et physiques produisent les six sphères des sens

Les six sphères des sens produisent le contact

Le contact produit la sensation

La sensation produit le désir

Le désir produit l'attachement

L'attachement produit le devenir

Le devenir produit la naissance

La naissance produit

La déclin,

La mort,

Les lamentations,

Les peines,

Les douleurs,

Les chagrins,

Le désespoir.

C’est ainsi que les souffrances s’amoncellent.



La fin de l’ignorance éteint les fabrications

La fin des fabrications éteint la conscience

La fin de la conscience éteint les phénomènes mentaux et physiques

La fin des phénomènes mentaux et physiques éteint les six sphères des sens

La fin des six sphères des sens éteint le contact

La fin du contact éteint la sensation

La fin de la sensation éteint le désir

La fin désir éteint l'attachement

La fin de l’attachement éteint le devenir

La fin du devenir éteint la naissance

La fin de la naissance éteint

La déclin,

La mort,

Les lamentations,

Les peines,

Les douleurs,

Les chagrins,

Le désespoir.

C’est ainsi que les souffrances disparaissent.





8. Invocation de la protection des facteurs d'éveil



Les facteurs d'éveil sont

L'attention,

L’investigation,

La joie sympathique,

La tranquillité,

La concentration,

L’équanimité.

Le Parfait omniscient a bien exposé ces sept facteurs qui,

Lorsqu’ils sont cultivés et pratiqués,

Mènent aux connaissances supérieures,

À la Libération et l’Illumination.

Par ces paroles de vérités,

Puissé-je garder la santé.



Le Maître ayant vu deux disciples souffrir d'une maladie,

Il récita les sept facteurs d'illumination.

Se réjouissant, ils recouvrèrent imméditement la santé.

Par ces paroles de vérités,

puissé-je garder la santé.



Un disciple ayant vu le Maître souffrir d’une maladie

Il récita les sept facteurs d'illumination.

Se réjouissant, il recouvra imméditement la santé.

Par ces paroles de vérités,

puissé-je garder la santé.



De même que ces trois grands sages recouvrèrent la santé,

La Doctrine libère les pratiquants.

Par ces paroles de vérités,

puissé-je garder la santé.







9. Transmission des vertus accumulées



Par ces pratiques et les vertus obtenues,

Que mon Maître aux qualités sublimes,

Mes parents et mes proches,

Mes éducateurs et ceux qui m'aident,

Le soleil et la lune,

Les personnes de qualité,

Brahma, Mara et Indra,

Les déités protectrices,

Les démons et les humains,

Que tous les êtres soient heureux.

Que tous accèdent au triple bonheur.



Par ces pratiques et les vertus obtenues,

Puissé-je briser rapidement et facilement

L'attachement, le désir

Et tous les états d’esprits inférieurs

Jusqu'à la Libération.

Que l’existence cyclique prenne fin.

Par l’atteinte d’un esprit droit et attentif,

Modéré, énergique et résolu.

Tu seras vaincue, Reine des Illusions !



Par l’Éveillé, noble Seigneur de la lumière

Par la sainte et sublime Doctrine,

Par la Communauté protectrice,

Par les trois joyaux,

Tu seras vaincue, Reine des Illusions !



Divinités et autres puissances

Du ciel et de la terre,

Réjouissez-vous de ces mérites accumulés

Et protégez toujours la Doctrine

Afin que mes proches soient heureux. [3x]



Que la pluie tombe en saison !

Que les récoltes soient abondantes !

Que la prospérité se répande !

Que les gouvernants soient justes !

Que les accablés soient consolés !

Que les effayés soient rassurés !

Que les affligés soient réconfortés !

Que tous les êtres soient heureux !






10. les cinq contemplations



Jarâ dhammon'hi jaram anatito'ti abhinham paccavekkhitab- bam.



Il est dans ma nature,

De décliner et de vieillir.

Je ne puis surmonter

Le déclin et la vieillesse.



Byâdhi dhammon'hi byâdhim anitoti'ti abhinham paccavekkhi- tabbam.



Il est dans ma nature,

De tomber malade.

Je ne puis surmonter

La maladie.



Marana dhammon'hi maranam anitoti'ti abhinham paccavek- khitabbam



Il est dans ma nature,

De mourir.

Je ne puis surmonter

La mort.



Sabbe'hi me piyehi manâpehi nânâbhavo vinâbhâvo'ti abhinham paccavekkhitabbam.



Tout ce que j’aime

Changera

Et un jour

J’en serai séparé.



Kammassako'hi kammadâyâdo kammayoni kammabandhu kammapatisarano yam kammam karissâni kalyânam vâ pâpakam vâ tassa dâyâdo bhavissâni'ti abhinham paccavekkhi- tabbam



Je suis le détenteur de mes actes,

Leur héritier.

Je nais de mes actes,

J’y suis relié,

Et suis soutenu par eux.

Quels que soient mes actes,

Adroits ou maladroits,

J’en serai l’héritier.







11. Hymne de l’amour universel



Que tous les êtres

Soient remplis de joie et de paix.

Que tous les êtres,

Partout,

Les forts et les faibles,

Les illustres et les insignifiants,

Les puissants et les misérables,

Les grands et les petits,

Les subtils et les grossiers;

Que tous les êtres,

Partout,

En vue ou dans l’ombre,

Proches ou éloignés,

Nés ou à naître:

Que tous les êtres

Soient remplis d’une joie durable.



Qu’aucun être,

Nulle part

N’en déçoive un autre,

N’en méprise un autre.

Qu’aucun être

Sous l’emprise de la colère ou du ressentiment

Ne souhaite jamais le malheur d’un autre.



Tout comme une mère

Fait de sa vie un rempart

Pour protéger de la souffrance

Son enfant,

Son unique enfant,

Qu’un amour sans borne

Pour toutes les créatures

Grandisse en moi.



Que mon amour

S’épanche et sillonne l’univers,

Dans toute sa hauteur,

Sa profondeur

Et sa grandeur ;

Un amour sans limites,

Sans haine,

Et sans hostilité.



Puis, debout ou marchant,

Assis ou couché,

Tant que je suis éveillé,

Puissé-je tendre vers cela

En fixant mon esprit sur une pointe.

Ainsi, ma vie apportera le paradis sur la terre.







12. Bénédicité



L’Air, la terre, l’eau, le feu et la conscience

Sont combinés dans ce repas exquis.

Des milliers d’êtres s’offrent en pitance,

Pour alimenter mon corps et ma vie.

Puissé-je, à mon tour, nourrir l’existence.



(adapté d’après le bénédicité de l’école mahâyaniste Ojai)

http://alexandrebrassard.tripod.com/devotion.htm
avec metta
gigi
Image
Dhamma un jour Dhamma toujours
Avatar de l’utilisateur
Iskander
Papillon
Papillon
Messages : 416
Inscription : ven. 7 oct. 2011 20:57

Re: Dévotions quotidiennes...

Message non lu par Iskander » ven. 2 mars 2012 13:47

Merci beaucoup pour ce travail! jap_8
cgigi2 a écrit :Ces traductions ne sont pas littérales. Elles cherchent à rendre l’esprit original dans un contexte occidental et francophone.
Tu fais bien de préciser, car c'est toujours très difficile de vraiment traduire les textes, et je pense qu'il est important que le lecteur se rende compte qu'il y a un gros travail d'interprétation du texte qu'il lit.

Par exemple, les engagements aux préceptes sont l'occasion d'avoir toutes sortes d'interprétations.
3. Prise des cinq préceptes
[...]
Conscient des souffrances causées

Par la violence et la mort,

Je m’engage

À ne pas agresser ni tuer,

Mais à aimer et protéger

Tous les êtres vivants.
Ici tu as traduit par "je m'engage à", mais j'ai aussi déjà lu "je m'efforce de". Il me semble que la traduction la plus littérale est quelque chose comme "je m'entrainerai (ou je me cultiverai) à"

Pour ce qui est de la propriété, j'ai aussi déjà lu "ne pas prendre ce qui ne m'a pas été donné", tandis que les parties concernant la sensualité sont encore plus sujettes à interprétation.
Ceci étant dit, je trouve que la façon dont tu as tourné les choses me semble un bon compromis. J'aurais sans doute écrit quelques passages différemment, mais je pense que c'est plus pour des questions de philosophie. Quelque part, je pense que c'est important que celui qui prend à coeur les cinq préceptes comprenne ce qu'il veut obtenir avec eux, et que il y a beaucoup de choses qui se cachent derrière eux. Je me rappelle en tout cas que la première fois que je les ai lu, ils étaient écrits de manière très pauvre (un peu à la façon des dix commandements (tu ne tueras pas...), ce qui me semblait très banal.

En tout cas tu as fait un travail assez considérable, il faudra pas mal de temps pour tout digérer. Personnellement, je ne connaissais pas les passages sur la confession, c'est quelque chose de nouveau pour moi.

Merci pour la contribution! jap_8
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6921
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Dévotions quotidiennes...

Message non lu par cgigi2 » ven. 2 mars 2012 16:48

Iskander dit:
Merci beaucoup pour ce travail! jap_8
gigi dit:
Bonjour Iskander, ce n'est pas moi qui a effectuer ce travaille, c'est Alexandre Brassard

http://alexandrebrassard.tripod.com/devotion.htm

il a été longtemps avec nous sur Metta, je ne sais pas ce qu'il devient, j'aimerais bien avoir de ses nouvelles,
merci quand même pour ton appréciation :)

avec metta
gigi
Image
Dhamma un jour Dhamma toujours
Répondre

Revenir à « Dévotion & puja »