Engourdissements aux jambes pendant et après la méditation

ardjopa

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par ardjopa » dim. 10 juin 2012 12:12

J'aime assez certaines choses de Kalou rinpoché, mais ce discours sur les "autres animaux" ou êtres vivants, est méprisant, condescendant, anthropocentrique et partisan; C'est une sorte de "spécisme" (racisme ou mépris envers d'autres espèces, comme pour le racisme dans l'espèce humaine) il me rappelle certains discours chrétiens envers la nature et les autres formes de vie, pour mieux les exploiter, les détruire ou les emprisonner;
Les animaux ont ceci en commun qu'ils ne peuvent ni comprendre ce que nous leur disons ni exprimer ce qu'ils voudraient dire, si ce n'est à un degré très rudimentaire.
Faux, je connais des chats, chiens ou même chevaux et autres qui savent très bien se faire comprendre et s'adapter, ou me comprendre ; De plus ils ne peuvent tout comprendre, tout comme nous, nous ne pouvons tout comprendre de ce qu'ils font, se disent entre eux, ou nous disent ;-) langage naturel different, c'est tout
Leur esprit est enveloppé d'une opacité qui les prive de ces facultés. Ils ne peuvent pas d'avantage développer la foi, la dévotion, la compassion ou la connaissance transcendante, qualités qui mènent vers les mondes supérieurs et vers la Libération.
Faux aussi, je connais des gens comme ça aussi :lol: et inversement des animaux bien plus compatissant, et peut-être clairvoyants et malins (adaptabilité à l'environnement sans nuisance, écologique, durable et harmonieux etc, ils ont beaucoup à apprendre aux humains) que certains humain(e)s
Si vous parlez de dévotion et de compassion à un animal, ce sont des notions qu'il ne peut saisir.

Bah bien sûr il ne parle pas le même langage naturel que nous, comment veut tu ? et nous sommes-nous capable de comprendre le chant des oiseaux, ou des dauphins ? difficile apparemment ;-)
Il est, par contre, inutile de lui enseigner la colère, l'agressivité ou le désir : ces défaut sont naturellement présents dans son esprit.
Je connais beaucoup d'humains comme ça aussi !
Les possibilités de développement spirituel des animaux sont quasiment nulles car ils ne peuvent accumuler du mérite par des actes physiques comme les prosternations ou l'offrande du mandala, ni par la parole en récitant des mantras ou des prières ; leur esprit ne peut pas non plus cultiver la foi ou la sagesse.
Bof je connais aussi pas mal d'humains qui restent aussi prétentieux pas très sympas, même en faisant des choses comme ça, et les prosternations et autres, c'est plutot du folklore pas très efficace à mon avis !
Leur existence est affectée de limitations beaucoup pus grandes que celles des humains : non seulement il leur est très difficile de se protéger des dangers et des difficultés qu'ils rencontrent,


Idem chez l'homme souvent
mais ils n'ont pas la possibilité d'accomplir des actes vertueux qui leur assureraient le bonheur et le bien-être dans les vies futures. Le plus souvent, au contraire, ils tuent, ils volent, ils accomplissent de nombreux actes négatifs qui sont la cause de souffrances à venir.


La routine chez les humains aussi apparemment !
On peut, pour ces raisons, qualifier d'inférieure l'existence animale.
Tout à fait, et l'humain est souvent bien inferieur donc ;-)
(quel orgueuil et mépris pour les autres êtres vivants, comme par hasard c'est l'avis d'un humain, pas d'un panda ;-) )
Comparée à la leur, notre situation est bien préférable. Nous possédons la capacité de comprendre ce qui nous est dit,


Pas toujours apparemment


Pourvu d'un bon support d'existence, nous faisons partie des mondes supérieurs.
mais pour la modestie on repassera ;-)
tongra
Oiseau
Oiseau
Messages : 669
Inscription : ven. 8 déc. 2006 18:46

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par tongra » dim. 10 juin 2012 20:24

C'est ça Ardjopa : un enseignement qui nous engourdit les jambes après la médit ! ;-)
lausm
Double Poisson
Double Poisson
Messages : 2190
Inscription : mar. 10 févr. 2009 13:14
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par lausm » dim. 10 juin 2012 21:53

Vous m'excuserez de revenir au sujet, mais peut-être simplement, en voyant ce qui a pu être écrit dans cette file, faut-il faire vraiment attention à avoir un zafu qui respire bien, à savoir pas trop gonflé, pas trop dur, car ça bloque vraiment l'énergie, la circulation, etc...
Peut-être la clé est-elle surtout là : un bon réglage de la hauteur du zafu, et pas trop gonflé. Faut que ça respire!
Sho Butsu Ichi Nyo : le Bouddha et les êtres sensibles sont uns.
Cathrine

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Cathrine » lun. 11 juin 2012 08:41

Mon zafu est rempli de petites graines, je ne sais pas ce que c'est. Mais il est en effet assez souple, et l'avantage des graines c'est qu'elles s'adaptent à la forme du corps. Une assise souple, fluctuante.Et j'ai constaté
des différences de niveau entre fesse gauche et fesse droite.J'ai attribué le fait que ma méditation soit confortable à la pratique mais la consistance de mon zafu y est sans doute pour beaucoup aussi.

Merci Lausm de nous avoir ramené au sujet.
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Jean » lun. 11 juin 2012 09:28

On peut varier les plaisirs.

Une fois (pour les méditations courtes) assis sur les talons

une autre fois sur une couverture ou un vêtement roulés

Une autre fois, si on pratique dehors sur une buche ou une pierre plate.

Changer de jambe.

et si on a la chance de pouvoir faire le lotus, pratiquer sans Zafou du tout.

C'est difficile parfois quand on pratique avec zafou de s’apercevoir que l'on a une hanche plus haute que l'autre, cela peut amener des tensions dans les ligaments au bas de la colonne vertébrale. Ces tensions peuvent augmenter et ensuite créer des problèmes style sciatique. Si on varie les plaisir, cela permet d'éviter ce genre d'inconvénients.

Et puis la méditation assise c'est bien, mais arriver à être dans le bon état de conscience quelque soit la position du corps, c'est le but du jeu. Donc changer le type d'assise peut être un bon entrainement pour cela.

Le Zafou, c'est bien, mais il peut y avoir des inconvénients, c'est bien aussi d'en être conscient et donc à chacun d'expérimenter, de tâtonner, d'adapter à son corps et aux situations.

Une expérience qui ne mange pas de pain :

S'asseoir sur le zafou, le dos dénudé et demander à un ami ce qu'il voit : Comment est la colonne vertébrale? Comment sont les hanches?

Si la base de la posture est mauvaise, cela peut aussi se répercuter de proche en proche jusqu'au cervicales, et cela peut provoquer des maux de tête.

Ce n'est pas pour cela qu'il faut conclure que la position de méditation peut être dangereuse. Ce n'est quand même pas un sport extrême, mais cela ne doit pas être pratiqué ni avec rigidité physique ni mentale. Juste un peu de bon sens et d'amitié envers soi-même.
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
Lupka

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Lupka » lun. 11 juin 2012 09:46

Pour ma part zafu très dur et bien rempli de kapok car je suis grand (1m83) et lourd (100Kg) donc j'ai besoin d'un support qui me soulève suffisamment le bassin et sur lequel je suis stable sans m'enfoncer pour autant.

J'utilise uen grosse couverture en laine comme zabuton :mrgreen:

Je pense que le zafu (taille/consistance...) dépends de chacun à vrai dire, de notre morphologie, de notre assise-souplesse bref notre "façon" de méditer quoi :mrgreen:

C'comme un matelas quoi ... à quand les zafu Templur ::mr yellow:: ::mr yellow:: ::mr yellow::
Cathrine

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Cathrine » lun. 11 juin 2012 11:23

"Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités."
J'aime bien ta signature Jean. Tu m'offres une bière si te rejoins en terrasse? youpi_333
Cathrine

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Cathrine » lun. 11 juin 2012 11:27

ardjopa a écrit :Ah les profs ou anciens profs, tous un peu "chtarbés", déformation professionnelle à croire tout savoir et critiquer ceux qui ne pensent pas comme eux; A la limite du respect parfois,envers l'égalité et la liberté de chacun
J'en ai connu quelqu'un(e), certains finissent à moitiés disjoncté(e)s, plus que certains de leurs étudiants "forcés" parfois d'aller écouter leurs conneries de "conditionnement des masses";
Et d'"ailleurs eux même sont des ignorants qui ont appris d'autres ignorants, des conneries qu'ils essayent de refourguer aux nouveaux arrivants; Sauf que certains préfèrent se barrer tot ou tard ;-)
Mais je comprends leur souffrance, ils ne peuvent souvent pas ou plus sortir d'un système qui les a formaté au bourrage de crane depuis gamins, donc difficile pour eux de "sortir des cadres" , de se libérer et de penser par eux-même;
Quant à ma supposée souffrance, pas plus que d'autres, moins surement que la femme veuve du mali qui doit nourrir ses gamins comme elle peut, moins que certains bureaucrates surstressés, ou que l'ours qui fait les cent pas dans une "prison-zoo" pour prisonniers innocents, crée par ces mêmes "homosoitdisant sapiens" qui prétendent vouloir éduquer et enseigner aux jeunes arrivants, alors qu'eux-même sont très loin d'être justes, ni sages;
Quant à ma vie, je le mène comme je veux dans mes possibilités, mais tu n'es pas assez "sage" pour la juger, ni tout savoir;
L'école de la vie, de la nature, c'est la vraie, celle de la liberté, celle qui ne tue pas la joie et l'énergie naturelle des êtres, celle qui permet à chacun de suivre son chemin, sans forcément rester enfermé sur les autoroutes et nationales d'un système déjà sur sa fin, et qui disparaitra comme les dinosaures (mais eux ont moins fait de dégats et ont nettoyé avant de partir)

Butterfly_tenryu

Ben dis donc!!!!! On s'en prend plein la G..........Pourquoi tant de N, jeune Ardjopa?????? ::mr yellow::

" chtarbés", j'aime bien. J'ai envie de le prendre comme pseudo,écrit "Shtarbé". What d'you think?
tongra
Oiseau
Oiseau
Messages : 669
Inscription : ven. 8 déc. 2006 18:46

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par tongra » lun. 11 juin 2012 12:13

Pour ma part après des années de posture traditionnelle avec ... maintenant plus de zafu ni rien depuis une vingtaine d'années, directement assis sur sol. Et tout va bien, que ce soit en padmasana ou autres.

Il n'y a qu'à observer un léger basculement du bassin vers l'avant de façon à ce que ce soit plutôt le haut des cuisses qui soit en contact avec le sol.
Lupka

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Lupka » lun. 11 juin 2012 13:01

tongra a écrit :Pour ma part après des années de posture traditionnelle avec ... maintenant plus de zafu ni rien depuis une vingtaine d'années, directement assis sur sol. Et tout va bien, que ce soit en padmasana ou autres.

Il n'y a qu'à observer un léger basculement du bassin vers l'avant de façon à ce que ce soit plutôt le haut des cuisses qui soit en contact avec le sol.
jap_8

J'ai toujours été impressionné de la souplesse de certains à s'assoir en (1/2) lotus sans besoin d'un quelconque coussin.
Cathrine a écrit :Mon zafu est rempli de petites graines, je ne sais pas ce que c'est. .
wikipedia a écrit :Le zafu (座蒲?) est un coussin de méditation utilisé dans la pratique de zazen.
Il faut préciser que le bouddhisme zen est particulièrement rigoureux quant à la posture, et que la pratique est ritualisée, ce qui peut indiquer la portée d'un simple coussin.

Le zafu est un coussin rond, d'environ 35 cm de diamètre et 17 cm de haut. Il est originaire de Chine, et le mot japonais signifie siège (座, za?) en massette (蒲, fu?). On le pose souvent sur un zabuton.

Les zafu contemporains sont en tissu fort, généralement noir, et comportent trois pièces cousues : deux fonds circulaires et un grand rectangle qui les relie. Ils sont le plus souvent remplis de kapok ou de balle de millet. Le coussin relève les hanches, rendant plus stables les positions assises avec les jambes croisées.
Le zafu est à la fois un accessoire utilitaire et un symbole de la pratique de zazen. Avant de s'asseoir, les pratiquants du zazen s'inclinent en gasshō vers le zafu, vers les autres participants, et vers le maître. Dans beaucoup d'endroits, il y a une forme prescrite pour tenir le zafu avec respect en traversant la salle de méditation (zendo).
Balle de millet: http://fr.wikipedia.org/wiki/Millet_(gramin%C3%A9e)
Jean
Roue du Dhamma
Roue du Dhamma
Messages : 2614
Inscription : sam. 27 oct. 2007 16:08
Localisation : Perpignan

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Jean » lun. 11 juin 2012 16:38

Cathrine a écrit

J
'aime bien ta signature Jean. Tu m'offres une bière si te rejoins en terrasse? youpi_333
Avec plaisir Cathrine! Bienvenue à la terrasse virtuelle du Café du Commerce :lol:
Retraité, entre 2 parties de pétanque, quand j'écris sur Nangpa, je suis assis à la terrasse du Café du Commerce, en short, en tongs et je me permets de discutailler Dharma, sans en avoir l'autorisation, ni les capacités.
ardjopa

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par ardjopa » lun. 11 juin 2012 18:49

Pourquoi tant de N, jeune Ardjopa??????
Non pas de haine, simplement un "droit de réponse" de la part de certains ou pas mal de "jeunes" ou moins jeunes, qui ont plutot subi souvent des années durant, le "système scolaire-étudiant", et non vraiment choisi;
Pour 18 ou 20 ans de vie, voire plus pour d'autres, passés par beaucoup entre 4 murs, le cul sur une chaise dans des "établissements sinistres" ressemblants à des prisons, à écouter des "conneries" déblatérées par des "profs" (conditionnement de masse) qui n'en savent rien, avec des "élèves voisins" dont on à rien à faire et réciproquement, sans pouvoir donner son avis ou sa réplique, ni se barrer dans la nature, je pense que c'est la moindre des choses de le donner, au moins bien après en "être sorti"; ;-)
La liberté de chacun et l'égalité mutuelle, est la base à respecter si on veut prétendre "enseigner aux autres";
Ceux qui ne respectent pas ces bases éthiques, sont dans des comportements non-justes, et "obliger" des gamins, comme des salariés adultes, à "pointer" aux horaires et lieux concernés, est une privation de la liberté essentielle des êtres : liberté de disposer de son temps, de l'espace, et aussi, plus important : de son esprit, ses pensées et sa liberté de parole, d'action, du choix de son mode de vie et de ses idéaux

Butterfly_tenryu
Cathrine

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Cathrine » lun. 11 juin 2012 19:51

Je m'en prend plein la g....................2ème épisode. crysmiley
Lupka

Re: Engourdissements aux jambes pendant et après la méditati

Message non lu par Lupka » lun. 11 juin 2012 20:28

Cathrine loveeeee ;-)

On se comprends :mrgreen: shuuuuuuuuuuuuttttt
Répondre

Revenir à « Méditation & pratique »