Tout être vivant mérite la compassion

Compagnon

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par Compagnon » dim. 17 juil. 2016 20:09

Je dirais, si les circonstances le permettent, prendre le temps d'observer, d'écouter, de s'informer et de réfléchir avant d'agir. Car il y a ce dont l'autre a besoin, si tu veux la "forme" de compassion, le "type" de compassion, l'action spécifique dans un cadre de compassion et de bienveillance dont l'autre a vraiment besoin, et ce que nous nous estimons que l'autre à besoin. Tu comprends la nuance ? On peut être plein de bonnes intentions, plein de compassion, sans la sagesse, sans la connaissance, sans la compréhension de l'autre, on utilisera pas forcément l'action adéquat.

C'est peut être, je dis bien peut être en cela que ci-dessus, l'action que tu mets en lumière chez ces moines qui libéraient des homards était disons, peut être pas inutile mais malhabile. Car là ils ont libéré des homards, mais qu'est ce qui interdira que ceux-ci soient de nouveaux péchés le lendemain ? A quoi alors aura servi le geste des moines ? Tu vas me dire le homard a gagné une journée de vie et les moines estiment avoir agît de manière bénéfique pour leur propre karma mais après... ?

Si tu veux, la compassion doit être sous-tendu par le savoir, la sagesse, le discernement, et pour cela il faut acquérir se savoir, cette sagesse, observer d'abord, autant que les circonstances le permettent. Evidemment si quelqu'un est en train de se noyer tu n'auras pas forcément le temps. On en reviens toujours là, tout est question de circonstances.

Trouver l'action vraiment appropriée pour viser juste est parfois très difficile et nécessite temps, observation, patience.

Souviens toi d'un vieux dicton : donne un poisson à un homme tu le nourris pour la journée, apprends lui a pécher tu le nourriras pour la vie.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13157
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par ted » dim. 17 juil. 2016 22:24

Compagnon a écrit : C'est peut être, je dis bien peut être en cela que ci-dessus, l'action que tu mets en lumière chez ces moines qui libéraient des homards était disons, peut être pas inutile mais malhabile. Car là ils ont libéré des homards, mais qu'est ce qui interdira que ceux-ci soient de nouveaux péchés le lendemain ? A quoi alors aura servi le geste des moines ? Tu vas me dire le homard a gagné une journée de vie et les moines estiment avoir agît de manière bénéfique pour leur propre karma mais après... ?
C'est peut être, je dis bien peut être en cela que ci-dessus, l'action que tu mets en lumière chez ces chirurgiens qui opèrent des enfants à Nice était disons, peut être pas inutile mais malhabile. Car là ils ont opéré des enfants, mais qu'est ce qui interdira que ceux-ci soient de nouveaux blessés l'année d'après dans un nouvel attentat ? A quoi alors aura servi le geste des chirurgiens ? Tu vas me dire les enfants ont gagné quelques mois de vie et les chirurgiens estiment avoir agît de manière bénéfique pour leur propre karma mais après... ?
:cry: :cry: :cry:
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Compagnon

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par Compagnon » lun. 18 juil. 2016 05:05

@Ted : crois ce que tu veux. Cette discussion ne va nulle part il est inutile de la poursuivre. Tu as ton idée tu n'en démord pas. J'ai connu cela très souvent. J'ai appris qu'en pareil cas il valait mieux ne pas insister de mon coté. Tu veux absolument que l'acte de ces moines soit positif ? Très bien. Alors garde l'information pour toi. Quand on partage une information, il faut s'attendre a ne pas avoir forcément le même point de vue que le sien. Si on accepte pas cela, alors inutile de partager avec autrui.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13157
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par ted » lun. 18 juil. 2016 09:02

Compagnon a écrit : Tu as ton idée tu n'en démord pas.
Baaah non...
Ca n'a rien d'une idée personnelle de ma part, ce sont les voeux du bodhisattva dans le bouddhisme Mahayana.
Ces moines ont pris ces voeux, c'est tout.
Alors, on peut toujours dire que les quatre voeux du bodhisattva ne servent à rien. :oops: J'attends les arguments de Florent qui est mahayaniste je crois. :)

Qu'on explique en quoi aider des êtres sensibles ne sert à rien sous prétexte qu'ils vont tous mourir un jour, tôt ou tard. Parce que c'est bien ça le fond du problème non ?

De plus, il est mentionné dans l'article que "des pêcheurs ont indiqué aux moines où relâcher les animaux en minimisant le risque qu’ils soient à nouveau attrapés".

C'est comme pour ton chat. Tu savais qu'il était condamné, mais tu ne l'as pas euthanasié tout de suite sous prétexte "d'à quoi bon ". Ce que tu as fait pour lui pendant la période où tu savais qu'il allait mourir, c'est de la compassion. Ce n'est pas différent des voeux de bodhisattva de ces moines.

On sait tous qu'on ne pourra pas sauver tous les homards de la terre et que les pêcheurs auront, bien trop souvent hélas , le dernier mot ! Mais c'est pas grave. Parce que la vie se vit au présent. Et l'esprit d'éveil aussi.

Sauver tous les êtres est une tache inaccessible. Alors pourquoi essayer ? :shock:
Pourquoi le bouddhisme nous propose t'il d'essayer ?
C'est un peu ça le sujet du fil.
«Aussi innombrables que soient les êtres sensibles,
je fais vœu de les sauver tous.
Aussi inépuisables que soient les attachements ou illusions,
je fais vœu d’y mettre fin.
Aussi illimités que soient les dharmas ou vérités,
je fais vœu de les maîtriser.
Aussi insurpassable que soit la Voie du Bouddha,
je fais vœu de l’atteindre. »

Voeux du bodhisattva
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 714
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par yves » lun. 18 juil. 2016 16:22

je rejoins ted si on me capturait, je serai content qu'on vienne me libérer, même si je devais être recapturé plus tard :D

pour ce qui est des conséquences négatives, on est pas responsable des actes des autres, l'attaque du restaurant n'était pas sur, et on va soulager la souffrance si possible love2
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Avatar de l’utilisateur
davi
Cheval
Cheval
Messages : 809
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par davi » lun. 18 juil. 2016 19:57

Atisha a écrit :« Tout comme un oiseau ne peut voler sans ailes, quelqu'un qui n'a pas atteint la clairvoyance n'est pas capable de venir en aide à tous les êtres sensibles. »
Parce que nous n'avons pas développé la sagesse qui voit clairement la conséquence de nos actions, des actions que nous prenons pour bonnes pourraient bien se révéler néfastes. Un imbécile pourrait bien penser que donner de l'eau croupie à des personnes assoiffées est une bonne chose à faire.

Si nous désirons vraiment aider les êtres, tous les êtres, à la manière de véritables bodhisattvas, il nous faut aussi développer l'esprit de sagesse. Certaines actions sont évidentes à mettre en oeuvre et d'autres moins, dépendant toujours de notre niveau de sagesse.

Nous avions déjà parlé de l'importance de l'esprit de sagesse quand nous avions discuté du développement de l'équanimité.
http://www.forum-nangpa.com/viewtopic.php?f=88&t=9235

Dans le Mahayana il existe deux pratiques (les deux ailes de l'oiseau), l'une axée sur la méthode (dont l'aspect ultime est le développement de la bodhicitta ou esprit d'éveil) et l'autre sur la sagesse. Dans le Tantrayana (ou Vajrayana) le vajra-foudre symbolise l'union indivisible de la méthode et de la sagesse.
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13157
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par ted » lun. 18 juil. 2016 21:37

davi a écrit : Si nous désirons vraiment aider les êtres, tous les êtres, à la manière de véritables bodhisattvas, il nous faut aussi développer l'esprit de sagesse. Certaines actions sont évidentes à mettre en oeuvre et d'autres moins, dépendant toujours de notre niveau de sagesse.
Et pour juger du niveau de sagesse de moines renonçants, assurément devons nous être d'un niveau encore plus sage qu'eux.
Ce qui est éventuellement possible...

Image
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
davi
Cheval
Cheval
Messages : 809
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par davi » mar. 19 juil. 2016 08:27

ted a écrit :Et pour juger du niveau de sagesse de moines renonçants, assurément devons nous être d'un niveau encore plus sage qu'eux.
Un extrait de la vie de Shantideva, l'auteur du Bodhisattvatcharyavatara (Le Guide du mode de vie du bodhisattva) :
À Nalanda, le développement spirituel de Shantidéva fit de rapides progrès, en particulier en résultat de son entraînement aux méthodes profondes et exigeantes du tantra. Toutefois, étant donné qu'il faisait toutes ses pratiques en secret la nuit et se reposait pendant la journée, il sembla aux autres moines qu'il n'effectuait que trois activités: manger, dormir et déféquer. C'est la raison pour laquelle les autres moines le désignaient sarcastiquement sous le nom de « Trois Réalisations ». Sentant que c'était un moine tout à fait irresponsable, une insulte à leur illustre université, ils mirent sur pied un stratagème destiné à se débarrasser de lui. Le croyant à tort un méditant médiocre et un ignorant en matière de doctrine théorique, ils firent en sorte que Shantidéva ait à donner un discours en présence de tous les membres du monastère. Ils pensaient que l'exhibition de son ignorance l'humilierait à un tel point qu'il n'aurait plus qu'à s'enfuir de honte.

Lorsque le jour de l'humiliation publique ainsi prévue arriva, Shantidéva monta sur le trône de prédication et, à la grande surprise de l'assemblée, délivra un discours qui, lorsqu'il fut mis par écrit devint connu sous le nom de Guide du mode de vie d'un bodhisattva (Bodhisattvatcharyavatara en sanscrit), qui est encore considéré aujourd'hui comme étant les meilleures instructions jamais écrites pour devenir un bodhisattva un être destiné à la pleine illumination. Au cours de l'exposé du neuvième chapitre, qui traite de la sagesse qui appréhende la vraie nature de la réalité, il déclara ceci: « Tout est semblable à l'espace. » À ce moment là, il commença à s'élever dans le ciel, volant de plus en plus haut jusqu'à disparaître et cependant sa voix demeura parfaitement audible. C'est de cette manière miraculeuse que le reste du neuvième chapitre et la totalité du dixième furent exposés.

N'ayant aucun désir de revenir à Nalanda, Shantidéva partit pour le sud de l'Inde. Inutile de dire que les moines qu'il laissa derrière lui avaient été profondément impressionnés et même quelque peu abasourdis par ses enseignements et la démonstration de ses pouvoirs psychiques.
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13157
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Tout être vivant mérite la compassion

Message non lu par ted » mar. 19 juil. 2016 10:21

Shantidavi, on t'a reconnu ! ba11 :)
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Répondre

Revenir à « Archives : Bouddhisme en general »