extrait du Dhammapada

Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 714
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

extrait du Dhammapada

Message non lu par yves » dim. 3 juil. 2016 12:37

Le sage avance comme un coursier lâchant un cheval fourbu

Et la victoire remportée,
On la préservera en ne s'y attachant pas

Une abeille faisant son miel de chaque fleur,
Sans abîmer senteurs ni couleurs,
Voilà comme doit être le sage,
Quand il déambule au village.

Si l'on ne trouve pas de compagnons de route
Qui ne soient au mois ses égaux,
Mieux vaut marcher en solitaire:
Il n'y a pas de société avec les sots.

Les artisans façonnent les flèches.
Les charpentiers courbent le bois.
Les sages sont maîtres d'eux-mêmes.

Qu'il soit au village ou en forêt,
Sur la colline, dans la vallée,
Là où est le séjour des Arahants, la joie règne.

Si l'on révère, ne serai-ce qu'un instant,
Un être qui s'est exercé sur lui-même,
Cet hommage vaut mieux que cent ans de sacrifices

Une main sans blessure peut sans crainte empoigner du poison.
Absence de plaie protège de l'infection.
Absence de méfait préserve du malheur.

Déambuler nu, porter des nattes, vivre dans la crasse, jeûner,
Dormir par terre, se frotter de cendres, se tenir accroupi,
Aucune de ces pénitences ne purifie un mortel encore en proie à ses doutes.

(le corps)
Le siège de tant de projets,
Dont rien ne survit, dont tout est dispersé.

Quand on sait bien se dompter,
On dispose en soi-même d'un maître qu'il est rare de trouver.

Opaque est le monde.
Rare sont les clairvoyants.

Le vrai bonheur, c'est l'extinction de la soif

Heureux ceux qui vivent en paix, renvoyant victoire et défaite.

Ils ne connaissent pas de liens,
Ceux pour qui rien n'est plaisant ni pénible

Il n'y a personne qui ne soit blâmé en ce monde.

On sépare les fautes d'autrui comme du grain de l'ivraie,
Et on dissimule les siennes,
Comme un tricheur cache son jeu truqué.

Age mûrissant est parfois âge pour rien.

Celui qui voit clair est le meilleur des humains.

La vie ascétique mène droit aux enfers
Celui dont la pratique est incorrecte.

Trouve ta joie dans la vigilance.

Extirpez la soif jusqu'à la racine

J'ai tout conquis, je connais tout.
Détaché de tout, j'ai tout abandonné.

On est soi-même son maître.
On est soi-même son refuge.

FleurDeLotus
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 714
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

Re: extrait du Dhammapada

Message non lu par yves » lun. 4 juil. 2016 22:08

c'est drôle comme à chaque lecture il y a d'autres phrases qui nous frappent Boummmm ::mr yellow::
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Répondre

Revenir à « Archives : Bouddhisme en general »