La conscience dans le bouddhisme

Avatar de l’utilisateur
hemi
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 72
Inscription : sam. 25 juin 2016 17:54
Localisation : Paris

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par hemi » mer. 6 juil. 2016 15:36

ted a écrit :Ya pas d'écran. Si l'absence de support te déstabilise, c'est bon signe. C'est qu'on a touché un attachement.
bien sûr, il n'y en a pas, c'était une allusion. Tu as posé la question, j'ai répondu, fait-en ce que tu veux.
Avatar de l’utilisateur
hemi
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 72
Inscription : sam. 25 juin 2016 17:54
Localisation : Paris

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par hemi » mer. 6 juil. 2016 15:49

la présence de support ou l'absence de support, dis-moi, elles apparaissent "où"?
si tu vois "où" elles apparaissent, tu verras ce que j'ai appelé 'l'écran'
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par ted » mer. 6 juil. 2016 20:06

hemi a écrit :la présence de support ou l'absence de support, dis-moi, elles apparaissent "où"?
si tu vois "où" elles apparaissent, tu verras ce que j'ai appelé 'l'écran'
T'appelle ça un écran.
Le bouddhisme appelle ça "saisie du soi".
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
hemi
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 72
Inscription : sam. 25 juin 2016 17:54
Localisation : Paris

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par hemi » mer. 6 juil. 2016 21:31

en l'occurence, c'est pas le bouddisme qui l'appelle mais c'est toi qui l'appelle ainsi
alors puis je avoir une preuve?
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par ted » mer. 6 juil. 2016 23:43

hemi a écrit :en l'occurence, c'est pas le bouddisme qui l'appelle mais c'est toi qui l'appelle ainsi
Non, je t'assure...
Dans le Dharma du Bouddha, il y a 5 agrégats, et rien parmi eux qui ressemble à un quelconque écran en toile de fond. Ces cinq agrégats sont impermanents et vides d'existence propre.
Il n'y a pas de conscience océane en toile de fond.
Rien en dehors des cinq agrégats.
C'est l'enseignement, c'est comme ça.

Maintenant, on peut faire le choix d'essayer de le vérifier expérimentalement.
Ceux qui veulent le faire peuvent trouver quelques indications ici, sur ce forum bouddhiste.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
hemi
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 72
Inscription : sam. 25 juin 2016 17:54
Localisation : Paris

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par hemi » jeu. 7 juil. 2016 09:23

oublie l'écran stp, puisque tu l'a pris pour métaphore alors que c'était une allusion. D'ailleurs pourquoi je l'ai fait ?:
ted a écrit :Baaaah... le problème, c'est qu'il change... :)
Au début, on a l'impression qu'il ne change pas... :)
hemi a écrit :et le fait d'avoir remarqué le changement, il s'est produit où?
Pourquoi j'ai dit ça? Parce que si tu cherches une "conscience/esprit/espace/machinbidule" qui ne change pas c'est un des moyens de le repérer. Quand du constates un changement, un mouvement, c'est que c'est encore la forme, alors "demande-toi", pour qui ce changement a eu lieu? Où ça s'est produit? Le seul fait que toi, en tant qu'humain sois capable de constater un changement quelconque c'est parce que ça se fait depuis un 'espace' qui ne change pas.

Mais je veux pas insisiter, j'ai vu une question intéressante et j'ai voulu partager une façon de la résoudre. Sans doute il y a d'autres façons de le faire, bon courage!

ps
Dans le Dharma du Bouddha, il y a 5 agrégats, et rien parmi eux qui
et surtout je ne veux pas faire un concours de la doctrine bouddhique, puisque si je sors de mes vieux tirroirs le 'fichier' Tathāgata ou Dharmakāya, tes références elles vont partir dans la fumée aussi vite que mon 'écran' ;)
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par ted » jeu. 7 juil. 2016 16:56

hemi a écrit : Pourquoi j'ai dit ça? Parce que si tu cherches une "conscience/esprit/espace/machinbidule" qui ne change pas c'est un des moyens de le repérer.
Mai je ne suis pas du tout à la recherche d'une conscience/esprit qui ne changerait pas. :shock:
Pourquoi tu supposes ça ? Il y a un malentendu...
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
hemi
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 72
Inscription : sam. 25 juin 2016 17:54
Localisation : Paris

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par hemi » jeu. 7 juil. 2016 17:12

ted a écrit :Baaaah... le problème, c'est qu'il change... :)
je pensais que toi aussi tu es à la recherche de cet 'espace' qui ne connait aucune modification ni changement, qui ne nécessite aucune amélioration et de ce fait ne produit pas la souffrance. On l'appelle diféremment selons différentes tradtions, mais effectivement c'est peut être un malentendu, c'est le mot 'problème' dans ta phrase qui m'a fait pensé à ça.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par ted » jeu. 7 juil. 2016 18:31

hemi a écrit : cet 'espace' qui ne connait aucune modification ni changement, qui ne nécessite aucune amélioration
On doit s'ennuyer non ? :)

D'ailleurs, ce n'est pas le changement qui produit la souffrance, mais l'attachement...
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
hemi
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 72
Inscription : sam. 25 juin 2016 17:54
Localisation : Paris

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par hemi » jeu. 7 juil. 2016 19:35

ted a écrit :On doit s'ennuyer non ? :)
de l'encre qui fait le tableau, s'ennuit-elle ?
ted a écrit :D'ailleurs, ce n'est pas le changement qui produit la souffrance, mais l'attachement...
l'attachement ne produit la souffrance que parce que ce à quoi on est attaché change.
Avatar de l’utilisateur
davi
Cheval
Cheval
Messages : 799
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par davi » jeu. 7 juil. 2016 19:45

Quand on atteint le plein éveil, étant donné que ce n'est pas le néant, on peut supposer légitimement que ce sont des qualités pures qui s'expriment, qui émanent spontanément et naturellement oiseau2julie, non ?
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
hemi
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 72
Inscription : sam. 25 juin 2016 17:54
Localisation : Paris

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par hemi » jeu. 7 juil. 2016 21:00

ted a écrit :On doit s'ennuyer non ? :)
tiens un autre: un miroir qui reflète quand il y a de quoi refléter et qui ne réflète pas quand il n'y a rien à refléter, s'ennuit-il?
et pourtant lui même il ne connait ni changement et ne nécessite pas d'amélioration.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par ted » jeu. 7 juil. 2016 21:01

hemi a écrit :
ted a écrit :D'ailleurs, ce n'est pas le changement qui produit la souffrance, mais l'attachement...
l'attachement ne produit la souffrance que parce que ce à quoi on est attaché change.
Ben, pas tout le temps... Il peut y avoir souffrance parce que ce à quoi on est attaché ne change pas (un enfant qui ne grandit pas... un salaire qui n'évolue pas...). Le dénominateur commun reste l'attachement.
davi a écrit :Quand on atteint le plein éveil, étant donné que ce n'est pas le néant, on peut supposer légitimement que ce sont des qualités pures qui s'expriment, qui émanent spontanément et naturellement oiseau2julie, non ?
Oui en effet... <<metta>>
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Avatar de l’utilisateur
hemi
Nuage & Eau
Nuage & Eau
Messages : 72
Inscription : sam. 25 juin 2016 17:54
Localisation : Paris

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par hemi » ven. 8 juil. 2016 11:33

ted a écrit :Ben, pas tout le temps... Il peut y avoir souffrance parce que ce à quoi on est attaché ne change pas (un enfant qui ne grandit pas... un salaire qui n'évolue pas...).
c'est vrai.
après, si à un moment A ton enfant te convenait et à un moment B il ne te convient plus, peut-on dire qu'il n'y a pas eu de changement ? ;) par contre, en cas de salaire, je suis tristement d'accord, quoi...
davi a écrit :Quand on atteint le plein éveil, on peut supposer...
oui, supposer, ça on peut )
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13154
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: La conscience dans le bouddhisme

Message non lu par ted » dim. 10 juil. 2016 09:24

hemi a écrit :
ted a écrit :On doit s'ennuyer non ? :)
tiens un autre: un miroir qui reflète quand il y a de quoi refléter et qui ne réflète pas quand il n'y a rien à refléter, s'ennuit-il?
et pourtant lui même il ne connait ni changement et ne nécessite pas d'amélioration.
Réponse théiste : si Dieu ne s'ennuyait pas, pourquoi aurait-il créé le monde ?

Réponse bouddhiste : le miroir ne ressent ni ennui, ni absence d'ennui, ni les deux à la fois, ni aucun des deux.

Mais vu qu'on est tout le temps identifiés aux phénomènes, et non au miroir, on s'ennuie.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)
Répondre

Revenir à « Archives : Bouddhisme en general »