les émotions

Robi

Re: les émotions

Message non lu par Robi » dim. 26 juin 2016 18:57

davi a écrit :
Robi a écrit :Cela voudrait dire que tout ce que font les hommes (cultiver, construire, améliorer le monde, etc) c'est par dépendance d'une vue d'ignorance; mais c'est tout simplement absurde de dire cela... L'homme a la pulsion (et le désir) de vivre et ce qu'il fait pour que la vie perdure ne dépend en aucun cas d'une vue d'ignorance mais de son désir de vivre et bien vivre si possible tout simplement.
Et pourtant. Les hommes pensent qu'en améliorant leurs conditions de vie extérieures ils trouveront le bonheur. Mais les hommes d'aujourd'hui sont-ils plus heureux que les hommes d'hier ? Ils vivent plus longtemps, mais sont-ils plus heureux ? Ils sont insatisfaits quoiqu'ils fassent. C'est du à l'ignorance. Ils ne savent pas ce qui rend véritablement heureux ; ils ne savent pas que ce n'est pas l'extérieur qu'il leur faut changer mais leur esprit. En changeant leur esprit ils trouveront naturellement le bonheur et ils n'auront rien à faire pour en jouir. Le bouddhiste ne cherche pas un meilleur devenir, mais à ne plus devenir
J'entends par cultiver, construire, améliorer le monde, etc aussi cultiver une spiritualité (se changer intérieurement).

Tu as dit: Ces forces, ces pulsions, nous poussent à agir en dépendance d'un conditionnement, c'est-à-dire en dépendance d'une vue qui est l'ignorance
"chercher à ne plus devenir", cela ne veut pas dire ne plus agir (je maintiens donc que l'agir n'est pas nécessairement en dépendance d'une vue qui est l'ignorance)...
Avatar de l’utilisateur
davi
Arbre de la Bodhi
Arbre de la Bodhi
Messages : 1014
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: les émotions

Message non lu par davi » dim. 26 juin 2016 19:23

Tu as raison mais agir doit être dans le but de sortir du samsara pas dans le but de s'y complaire ou de vivre le mieux possible.
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Robi

Re: les émotions

Message non lu par Robi » dim. 26 juin 2016 19:26

davi a écrit :Tu as raison mais agir doit être dans le but de sortir du samsara pas dans le but de s'y complaire ou de vivre le mieux possible.
Je n'ai jamais parlé de se complaire dans le samsara. Et vivre le mieux possible c'est sortir du samsara.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: les émotions

Message non lu par ted » dim. 26 juin 2016 21:21

Robi a écrit : Je n'ai jamais parlé de se complaire dans le samsara. Et vivre le mieux possible c'est sortir du samsara.
On va quand même essayer de gagner l'Euro de football avant de filer d'accord ? Histoire de ne pas être venu pour rien... :D :mrgreen:
fan:D fan:D

Image
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team RB
Team RB
Messages : 7554
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: les émotions

Message non lu par axiste » dim. 3 juil. 2016 15:41

Allez, une petite émotion supplémentaire... je trouve que ce lien développe bien ce qui se passe autour des émotions et comment il est possible de les recevoir:
http://www.refugebouddhique.com/images/ ... otions.pdf
blowup-1--1b58.gif pigeons-1253a6d
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 722
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

Re: les émotions

Message non lu par yves » dim. 3 juil. 2016 16:44

merci beaucoup pour ce sublime texte love2

j'ai beaucoup aimé
Dès qu’on commence à baisser le seuil, à admettre qu’il y a des choses qu’on n’a pas encore résolues, elles sont moins effrayantes, parce qu’elles savent qu’on s’est mis à l’écoute.
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team RB
Team RB
Messages : 7554
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: les émotions

Message non lu par axiste » dim. 3 juil. 2016 18:12

jap_8
Je trouve passage également éclairant et l'histoire de Sarka résonne bien.
Il faut vraiment un contact aussi physique que possible avec la qualité et la vibration de cette émotion et en même temps, il faut le calme, une stabilité de l’esprit qui ne se fait pas prendre, qui est capable de sentir l’émotion sans se faire phagocyter
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
yves
Oiseau
Oiseau
Messages : 722
Inscription : ven. 26 févr. 2016 13:01
Localisation : Bernardswiller

Re: les émotions

Message non lu par yves » dim. 3 juil. 2016 18:37

oui ça m'a aussi beaucoup parler anjalimetta
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
être tout
Compagnon

Re: les émotions

Message non lu par Compagnon » jeu. 7 juil. 2016 13:15

Bonjour :)

Je viens de tomber sur le passage ci-dessous en lisant le livre : Le Dalaï Lama parle de Jésus (Chez Brepols 1995) - ouvrage très intéressant d'ailleurs. Le Dalaï Lama, au détour d'un commentaire sur un passage des évangiles, parle des émotions :

"Je voudrais clarifier l'usage que je fais du mot "émotion". On m'a dit que pour beaucoup de gens le mot "émotion" a une connotation très négative - assez élémentaire, inintellectuelle, pour ne pas dire animale.

Or, il y a quelques années de cela, lors d'une conférence avec des biologistes et des psychologues, nous avons discuté de la nature de l'émotion et des moyens de la définir.

A l'issue de longues discussions, nous sommes tombés d'accord sur le fait que l'émotion pouvait être positive, négative et même neutre.

En ce sens, même du point de vue bouddhiste, il n'y a aucune contradiction dans le fait d'attribuer des émotions à un bouddha pleinement éveillé.

C'est dans ce sens large que j'emploie le mot émotion."
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: les émotions

Message non lu par ted » jeu. 7 juil. 2016 16:44

DALAI LAMA a écrit :
En ce sens, même du point de vue bouddhiste, il n'y a aucune contradiction dans le fait d'attribuer des émotions à un bouddha pleinement éveillé.

C'est dans ce sens large que j'emploie le mot émotion."
Je crois que c'est clair et que ça fera taire les insinuations maladroites. :D
jap_8
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Compagnon

Re: les émotions

Message non lu par Compagnon » jeu. 7 juil. 2016 17:25

Ah ? Y avait des insinuations maladroites ? Pas vu. (sans ironie).

J'ai déjà eu des objections et accusations ailleurs qu'ici on l'on accusait le bouddhisme de prôner l'indifférence, la froideur, la "mort" des émotions, l'impassibilité absolue.

Il m'a suffit de lire quelques pages du "Bouddhisme pour les Nuls" pour comprendre qu'il n'en était rien.

De ce que j'en ai compris, le but est non pas l'anéantissement des émotions, mais la maîtrise de l'esprit, ne plus être esclave de ses passions. Elle sont toujours là, mais on y est plus attaché, on de leur donne plus de pouvoir sur soi. Au final un être Eveillé, de par son cheminement, en viendrait progressivement à ne plus conserver que 2 émotions (si on peut qualifier la première d'émotions) : compassion équanime pour tous les êtres vivants et amour équanime pour tous les êtres vivants, et une seule motivation qui en découle : libérer tous les êtres vivants de la souffrance. Amour et compassion entraînant comme seule réponse possible et logique le désir (le seul désir restant) de libérer tous les êtres de la souffrance.

Et d'ailleurs si l'on y regarde bien, même si c'est difficile à admettre, à accepter de prime abord, c'est pas amour que Siddharta Gautama à quitté son épouse et son enfant. C'est justement parce que l'idée qu'ils puissent souffrir, eux, comme lui, comme tous les êtres, était intolérable. D'ailleurs si il a nommé son fils "Rahula" ("entrave") c'est justement parce que cela compliquait sa démarche, c'était un attachement de plus pour lui qu'il faudrait vaincre, il ne voulait pas non plus se marier ni avoir d'enfant, dans les 2 cas il le fit pour complaire à son père. Mais quand il fut marié et avec un fils cela le motiva je crois aussi profondément pour trouver un "remède" à la souffrance.

J'ai reçu en cadeau il y a quelque temps un joli livre de photo du moine Matthieu Ricard, beaucoup de photos de Dilgo Khyentsé Rinpoché (son maître défunt), certes ce maître apparaît souvent grave sur les photos, sérieux, mais il est parfois souriant et il fait même le pitre sur une photo, c'est dit dans la légende de la photo, pour se moquer justement du photographe (Matthieu Ricard). L'humour est une émotion non ?

J'ai lu aussi il y a quelques temps le fait que le Bouddha aurait parfois usé du rire comme "arme" ou plutôt comme "outil" pour désarmer ses opposants trop prétentieux, pour se moquer. Il y aurait une tradition du rire "pédagogique" dans le bouddhisme.

Il y a quelques jours j'ai vu un documentaire sur le maître Zen Taisen Deshimaru qui a fait connaître le Zen en France dans les années 70. De lui Maurice Béjart (le danseur) aurait dit : j'ai vraiment appris ce que c'était le rire, le vrai rire, auprès de Taisen Deshimaru.

Je trouve que vouloir faire du Bouddha un être insensible a à peut prêt autant de véracité que le courant qui dans le christianisme a voulu faire de Jésus un individu impassible. Je pense personnellement que tout les deux étaient des être qui pouvaient être joyeux, aimaient rire et l'on fait durant leur vie. Et le rire, la joie, sont des émotions.

Pour éprouver de la compassion envers tous les êtres il faut forcément avoir soi même une connaissance très intime de toutes les émotions. Les bonnes comme les mauvaises.
Répondre

Revenir à « Archives : Bouddhisme en general »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité