Distinction des Véhicules bouddhistes

Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Distinction des Véhicules bouddhistes

Message non lu par Dharmadhatu » ven. 27 mars 2015 12:31

:D Coucou les amis, heureux de vous retrouver et merci à Tirru pour le boulot effectué !

Voici un texte que je trouve très utile du Professeur Jeffrey Hopkins (Tantra in Tibet, p. 210-214):

Points quintessentiels sur la distinction entre le Hinayana et le Mahayana, et entre les deux Mahayanas* [Sutras et Tantras] (2).

1. [Sa Sainteté] le Dalaï Lama enseigne que l'on a besoin de combiner l'étude, l'application pratique et un bon coeur. C'est pourquoi la simple étude sur la différence entre les véhicules (3) n'est pas suffisante.

2. Générer un bon coeur est le but essentiel de la distinction des véhicules; le but immédiat est de connaître la différence entre les véhicules afin de faciliter la pratique.


Hinayana et Mahayana (4)

3. On peut distinguer les termes "Hinayana" et "Mahayana" du point de vue des écoles philosophiques et du point de vue de la voie [pratiquée].

4. On peut être mahayaniste par [son adhésion à] un système philosophique et hinayaniste par la voie, comme les Arhats (5) du passé. Ainsi, certains sont capables de maintenir un système philosophique mahayaniste mais sont temporairement dans l'incapacité de générer une voie mahayaniste.

5. Chacun des deux systèmes philosophiques hinayanistes (Vaibhashika et Sautrantika), et des deux systèmes philosophiques mahayanistes (Chittamatra et Madhyamaka) présente une voie hinayaniste (les voies des Auditeurs [Shravakas] et des Bouddhas Solitaires [Pratyeka-buddhas]) et une voie mahayaniste (la voie des Bodhisattvas).

6. La raison pour laquelle il y a quatre écoles philosophiques réside en les différentes capacités des personnes, incluant la présomption de vouloir [détenir] les plus hautes sans en être capable; ainsi les systèmes inférieurs et non définitifs sont enseignés comme s'ils étaient définitifs.

7. La différence entre le Hinayana et le Mahayana, et [celle qui existe] entre les deux Mahayanas doivent être trouvées dans le sens de "véhicule vers lequel on progresse (le fruit)" et/ou en tant que "[véhicule] par lequel on progresse (la méthode [compassion, bienveillance etc.], la sagesse [de la vacuité], ou les deux)".

8. Un fondement valide et la nature conditionnable de l'esprit rendent possible le développement infini de la méthode et de la sagesse.

9. La différence entre le Hinayana et le Mahayana réside dans le sens du véhicule vers lequel on progresse (Arhat et Bouddha qui, comme des véhicules, prennent en charge respectivement le bien de soi-même et celui tous les êtres conscients) et [dans le sens d'un véhicule] en tant que pratiques par lesquelles on progresse (en particulier la méthode et non pas la sagesse).

10. Du point de vue de Prasangika-Madhyamika, la sagesse des deux véhicules est la même car la racine de l'existence samsarique est la conception [innée] des personnes et des autres phénomènes comme existant de manière inhérente, et les Destructeurs de l'ennemi ([les Arhats, c.-à-d.] ceux qui ont atteint le fruit des voies hinayanistes) sont libérés de l'existence samsarique, ayant détruit l'ennemi qu'est l'ignorance affligée.

11. Par conséquent, les deux voies - Hinayana et Mahayana, impliquent la réalisation de la [même] vacuité subtile qui est l'absence d'existence inhérente des personnes et des autres phénomènes.

12. Par conséquent, la différence entre Hinayana et Mahayana dans le sens de "véhicule par lequel on progresse" ne réside pas dans la sagesse, mais dans la méthode: la motivation et les actes qu'elle sous-tend. La motivation hinayaniste est le souhait d'atteindre la libération6 de l'existence samsarique pour soi-même, tandis que la motivation mahayaniste est le souhait d'atteindre la bouddhéité afin d'aider les êtres conscients.

13. Il y a deux types de voiles: la voile afflictif (empêchant la libération de l'existence samsarique) et le voile cognitif (empêchant la connaissance simultanée des deux vérités - ultime et conventionnelle, ou la vacuité et les objets qualifiés par la vacuité).

14. Le voile afflictif est constitué par 1) l'ignorance concevant l'existence inhérente des personnes et des autres phénomènes, 2) les autres afflictions que cela induit, et 3) leurs graines [respectives].

15. Le voile à l'omniscience est constitué par des prédispositions qui sont établies par la conception [innée] de l'existence inhérente mais qui produisent la fausse apparence d'existence inhérente, ainsi que l'incapacité de connaître les deux vérités directement et simultanément. (7)

16. Si l'on vise seulement l'abandon du voile afflictif, il est suffisant d'approcher la vacuité par le seul biais de quelques formes de raisonnement. Si l'on vise l'élimination du voile à l'omniscience et, de ce fait, l'atteinte de la bouddhéité, il est nécessaire d'approcher la vacuité par le biais d'innombrables formes de raisonnement.

17. Ainsi, bien qu'il n'y ait pas de différences quant au type (8) de sagesse entre Hinayana et Mahayana, il y a une différence dans la façon de la cultiver et dans l'effet éventuel.


[Mahayanas:] Véhicule des Perfections (9) et Véhicule des Mantras (10)

18. Les deux Mahayanas - Véhicule des Perfections et Véhicule des Mantras, ont le même fruit et la même sagesse; c'est pourquoi la différence réside en la méthode, qu'est le yoga de la déité, la caractéristique spéciale du Tantra.

19. Un pratiquant tantrique doit avoir une compassion particulièrement intense, ressentir une grande urgence à devenir un Bouddha pour aider les êtres.

20. La méthode dans le Véhicule des Perfections et le Véhicule des Mantras est la même quant à la base de la pratique: l'esprit d'Eveil altruiste; et quant aux actions [qu'implique] la pratique: les six perfections. Par conséquent, le Véhicule des Mantras n'abandonne ou ne transcende ni l'esprit d'Eveil conventionnel (l'altruiste aspiration à la bouddhéité pour le bien des êtres, et les actes des Bodhisattvas) ni l'esprit d'Eveil ultime (la réalisation directe de la vacuité par les Bodhisattvas). Cependant, le Véhicule des Mantras a la caractéristique supplémentaire du yoga de la déité.

21. La différence de rapidité entre les deux Mahayanas est due à une plus rapide accumulation de mérites dans le Véhicule des Mantras (si on est capable de le pratiquer), résultant du fait de cultiver le yoga de la déité. Celui-ci implique une méditation cultivant une similitude du Corps formel, de la résidence, des ressources et des actes d'un Bouddha.

22. Le yoga de la vacuité est une caractéristique générale du yoga bouddhiste de la déité, ce qui le distingue des yogas de la déité non bouddhistes.

23. Lors du yoga de la vacuité, on doit se stabiliser avec assurance sur la vacuité qu'est la négation de l'existence inhérente, trouvée à l'issue d'une recherche du soi concret qui nous apparaît de façon si palpable.

24. Le yoga de la déité implique de faire en sorte que l'esprit réalise la vacuité, puis, qu'unifié à la vacuité, il apparaisse lui-même en tant que déité par compassion, afin d'aider les êtres.

25. "Vajra" signifie l'indivisible union de la compassion et de la sagesse qui réalise la vacuité.

26. Le Véhicule des Perfections n'a pas le yoga de la déité même s'il a une méditation qui cultive une similitude du Corps de vérité: l'égalité méditative semblable à l'espace sur la vacuité.

27. Toutes les pratiques tantriques sont soit un yoga de la déité, soit un yoga de la vacuité, soit [un moyen destiné à] une amélioration des ces deux.
28. Le Véhicule des Perfections seul n'est pas suffisant pour l'atteinte de la bouddhéité, de même que les trois Tantras inférieurs seuls (11). Le Yoga Tantra Supérieur (12) est nécessaire pour surmonter le voile extrêmement subtil à l'omniscience.

29. Pour [la pratique] tantrique en général, la différence de rapidité par rapport au Véhicule des Perfections, est le passage depuis le début de la voie d'accumulation jusqu'à la voie de vision qui est plus rapide que la période d'éons incalculables requise dans le Véhicule des Perfections.

30. L'atteinte de la bouddhéité en une vie est une caractéristique distincte du Yoga Tantra Supérieur. Ainsi, la plus grande rapidité du Véhicule tantrique par rapport au Véhicule des Perfections n'est pas forcément l'atteinte de la bouddhéité en une vie [au sein de] de l'ère dégénérée.

31. Parce que les pratiques du Véhicule des Perfections sont indispensables au Véhicule des Mantras et en sont la substance même, nous devrions voir aussi ses pratiques auxiliaires, telles que [la méditation sur] l'impermanence qui favorise la réalisation de la vacuité, comme des contributions substantielles à la voie tantrique.


_____________________________________________________
* Plusieurs points sont extraits du texte de [Sa Sainteté] le Dalaï Lama intitulé The Buddhism of Tibet and The Key to the Middle Way. (1)
1. Cf. les deux premières sections de Comme la lumière avec la flamme (S.S. le Dalaï Lama, éditions du Rocher).
2. Les crochets, italiques, surlignages en gras et notes numérotées ne figurent pas dans la version originale.
3. Skt.: yana.
4. Littéralement "Petit véhicule" et "Grand véhicule". Même si le Théravada actuel est un courant bouddhiste initialement issu du Hinayana, on ne peut les assimiler l'un à l'autre, c'est pourquoi Sa Sainteté préfère parler de Véhicule fondamental ou de Tradition pali pour évoquer le Théravada.
5. Personnes ayant atteint le nirvana ou la libération du samsara (cycle des existences douloureuses).6. Skt.: Moskha; synonyme de libération individuelle (pratimoksha), de nirvana, ou de cessation de la souffrance (duhkha-nirodha). Cela implique l'élimination du voile afflictif.
7. Italiques dans la version originale.
8. Idem.
9. Ou Paramitayana: Véhicule (yana) des Perfections transcendantes (paramitas). C'est le Mahayana des Sutras, par opposition au Mahayana des Tantras ou des Mantras secrets.
10. Skt.: Mantrayana; Ou Véhicule des Mantras secrets, Véhicule tantrique (Tantrayana), Véhicule de diamant (Vajrayana)…
11. Italiques dans la version originale.
12. Skt.: Anuttarayoga Tantra.

Amitié FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6948
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Distinction des Véhicules bouddhistes

Message non lu par cgigi2 » ven. 27 mars 2015 18:48

Bonjour brother Dharmadhatu, intéressant ce texte, mais je ressens une sorte de relativité pour ce texte, comme si tout y est relatif dans son ensemble, ce n'est possiblement qu'une impression shuuuuuuuuuuuuttttt :D
avec metta
gigi
Dhamma un jour Dhamma toujours
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Distinction des Véhicules bouddhistes

Message non lu par Dharmadhatu » ven. 27 mars 2015 19:07

jap_8 Coucou sister Gigi !

Oui, c'est un point de vue relatif à l'école Madhyamaka-Prasangika telle que les Tibétains la comprennent au travers des écrits de Nagarjuna et Chandrakirti par exemple; car pour cette école tous les êtres qui ont atteint le nirvana ont forcément réalisé la vacuité subtile non seulement de la personne mais aussi des phénomènes autres que la personne.

De tout coeur FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Répondre

Revenir à « Archives : Bouddhisme »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invités