Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Avatar de l’utilisateur
Flocon
Naga
Naga
Messages : 4240
Inscription : mer. 19 mai 2010 06:59

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par Flocon » mer. 12 févr. 2014 20:47

ted a écrit :Mais du coup, est-ce qu'une une retraite de 3 ans (presqu'entièrement en tibétain) ne devient pas un enseignement élitiste réservé à une minorité d'érudits ?
Je ne sais pas. Le tibétain est peut-être aisé à maîtriser, du moins suffisamment pour suivre une retraite, sans nécessité particulière d'érudition. :?:
Le japonais, pour prendre l'autre langue que tu as mentionnée, n'est pas difficile, je le sais d'expérience : n'importe qui peut en acquérir assez rapidement les bases nécessaires pour suivre des enseignements bouddhistes, s'il est motivé. C'est peut-être pareil pour le tibétain.
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu
Avatar de l’utilisateur
jules
Naga
Naga
Messages : 4016
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par jules » mer. 12 févr. 2014 20:55

Jean : Pour en revenir à religions, etc. Il faut reconnaitre que le travail profond de remise en cause, de réactualisation, d'adaptation du Bouddhisme comme l'ont fait Trungpa, etc, ne se retrouve pas dans les autres religions.
En ce qui concerne l'église catholique :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abus_sexue ... _des_papes
Jingshen

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par Jingshen » mer. 12 févr. 2014 21:11

ted a écrit:
Mais du coup, est-ce qu'une une retraite de 3 ans (presqu'entièrement en tibétain) ne devient pas un enseignement élitiste réservé à une minorité d'érudits ?

Flocon écrit:

Je ne sais pas. Le tibétain est peut-être aisé à maîtriser, du moins suffisamment pour suivre une retraite, sans nécessité particulière d'érudition.
Le japonais, pour prendre l'autre langue que tu as mentionnée, n'est pas difficile, je le sais d'expérience : n'importe qui peut en acquérir assez rapidement les bases nécessaires pour suivre des enseignements bouddhistes, s'il est motivé.
Je connais quelques expressions basiques en japonais (pas eu le temps de m'y plonger vraiment, malgrès deux séjours là bas) , mais en connaissant pas mal de leur culture déjà avant (termes bouddhistes jap, arts martiaux etc), on peut surement se débrouiller; Et avec un sabre "katana" sous la gorge, on doit apprendre rudement plus vite :mrgreen:

Globement, je trouve le japonais assez facile d'apres les aperçus que j'ai eu, plus facile même que le français;
J'y trouve des similitudes avec l'espagnol dans la sonorité, que j'ai maitrisé assez vite jusqu'a la fac;
Et la position des mots (sujet, verbe, auxiliaire etc) se rapproche de l'anglais

Eigo ga dekimasuka ?

Anglais parlez-vous ?

Nihon ga dai sukidesu

Japon, beaucoup aimer "c'est" (j'aime beaucoup le japon)

Et si tu n'as pas assez de mots, tu peux toujours avoir recours à l'anglais :mrgreen:

"Fukushima crisis is a big big japanese shit !"
I'm fed up with this modern society where Ryokan, the wandering zen monk, couldn't find his place anymore,
because japanese urbanity is neither zen nor shinto spirit
May the great monk Daruma blows on this fucking towns, and the Yamabushi aikidokas prevail in the mountains,
May the dolphins of Taiji bay and the Whales be respected, finally
Or you will take a big quenelle !
Arigato gozaimassssssss
Sayonaraaaa "
Dernière modification par Jingshen le mer. 12 févr. 2014 21:23, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par ted » jeu. 13 févr. 2014 02:25

Robi a écrit : Pour ne parler que de cela... Quoi d'autre?
Par contre ouvre un peu les yeux sur ce que font les sœurs de mère Térésa en Inde, les sœurs de sœur Emmanuelle en Egypte, les chiffonniers d'Emmaus de l'abbé Pierre dans le monde entier, le secours catholique dans le monde entier, le comité catholique contre la faim dans le monde entier, et tous les chrétiens engagés vivement dans tes tas d'associations (des restos du coeur ou le secours de je ne sais quels malades ou handicapés).

Robi a raison de faire remarquer qu'il y a des personnes bonnes et sincères qui font un travail admirable.
Je ne comprends pas cette insistance à vouloir toujours fouiller les poubelles. Etre bouddhiste ou même sympathisant bouddhiste, c'est essayer de pratiquer la parole juste. Eviter les amalgames. Eviter de blesser gratuitement les autres. Eviter les règlements de compte militants.

Le sujet lancé par Tongra est subtil. Il nous interpelle sur l'essentiel qui peut être confondu, si nous n'y prenons garde, avec des traditions culturelles.

Je ne comprends pas comment on en arrive à poster des liens sur les scandales sexuels dans l'église catholique ! :roll: Déjà que nous sommes dans la section bouddhisme d'un forum bouddhiste. Il faudrait que les participants essaient de se recentrer sur le sujet.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
Katly
Double Poisson
Double Poisson
Messages : 2278
Inscription : ven. 20 juil. 2012 07:14
Contact :

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par Katly » jeu. 13 févr. 2014 05:47

Le coeur et le courage extraordinaire d'aider les plus pauvres, les plus fragiles, les plus vulnérables. <<metta>>
Robi a écrit : Et regarde un peu plus ce qu'a apporter la culture chrétienne à la civilisation européenne que tant de pays lorgnent (droit de l'homme, émancipation de la femme, égalité de dignité pour tous, justice et partage, fraternité humaine, etc...)
<<metta>> <<metta>> <<metta>>



http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/UV ... /page7.htm
Teyata, Gate, Gate, Paragate, Parasamgate, Bodhi Svàhà
Les mots que l'on a pas dit sont les fleurs du silence. Proverbe japonais
Soyez libre là où vous êtes. TNH
Avatar de l’utilisateur
longchen2
Oiseau
Oiseau
Messages : 572
Inscription : lun. 27 mai 2013 07:46

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par longchen2 » jeu. 13 févr. 2014 08:40

" Elevons notre esprit loin des poubelles, in the poubelles no libération. " Jiddu Krishnamurti ::mr yellow::
oiseau2julie
Avatar de l’utilisateur
longchen2
Oiseau
Oiseau
Messages : 572
Inscription : lun. 27 mai 2013 07:46

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par longchen2 » jeu. 13 févr. 2014 09:41

J’écoutais la musique que j’ai mis en lien au dessus, et j’aime beaucoup.
Par rapport au sujet du topic c’est un peu une illustration du culturel et de l’essentiel réunis harmonieusement ensemble, c.à.d que le courant passe, ça fonctionne.
FleurDeLotus
Robi

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par Robi » jeu. 13 févr. 2014 10:15

tongra a écrit :aborde la problématique de la part culturelle dans l'enseignement, qui semble peser sur la découverte de la sagesse profonde.
ted a écrit :Bon, on peut se demander si l'essentiel peut se passer des religions pour être transmis ?
... en considerant qu'une religion est un aspect culturel de l'homme ?
Pour en revenir au sujet. Mon point de vue:
Le silence est paradoxalement la meilleure manière de parler de l'essentiel. Pourtant on ne peut en rester à cette position muette. C'est pour cela que le Bouddha se décide à enseigner à un moment donné (et qu'il y a une parole dans toutes les traditions spirituelles). Dès cet instant on passe dans le culturel. Le culturel n'est donc qu'un véhicule, s'il devient au détriment de l'essentiel, s'il pèse sur la découverte de l'essentiel, c'est qu'il est mal utilisé.
Et je pense que pour l'essentiel, il n'y a pas de véhicule (culture) meilleure que d'autres.
La seule problématique c'est que les premières paroles (pour découvrir l'essentiel) ont été fixées par écrit dans un temps et un lieu particulier. C'est la seule difficulté à surmonter. Mais il n'y a pas de raison de la surmonter. Les véhicules changent mais l'essentiel reste, il suffit d'être à son écoute dans le silence.

Merci à Katly et ted de votre discernement.

Bonne journée,

"Toutes les rivières reflètent la lune dans leurs eaux;
là où il n'y a pas de nuage, le bleu du ciel se voit
."

TNH dans Clefs pour le zen (1973)
Avatar de l’utilisateur
jules
Naga
Naga
Messages : 4016
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par jules » jeu. 13 févr. 2014 11:57

Je répondais juste à la remarque de jean, Ted.
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par ted » jeu. 13 févr. 2014 12:16

jules a écrit :Je répondais juste à la remarque de jean, Ted.
:D Ah ! :D
Il a du être enchanté... :mrgreen:
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
jules
Naga
Naga
Messages : 4016
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par jules » jeu. 13 févr. 2014 12:18

Pourquoi dis-tu cela ?
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par ted » jeu. 13 févr. 2014 12:57

Parce que je ne vois pas le rapport entre ta réponse et sa remarque, mais bon, laisse tomber... De toute façon, tes réponses sont souvent énigmatiques... :D Sois tu es un peu cinglé, sois tu es un peu sage... :)
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
jules
Naga
Naga
Messages : 4016
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par jules » jeu. 13 févr. 2014 13:05

Oui ils sont un peu sages et un peu fous, mais les deux s'évanouissent lorsqu'il s'agit de se concentrer pour grimper la montagne... :)

Mon lien, c'était pour dire juste que l'église reconnaissait les problèmes en son sein ce que le message de Jean me semblait un peu nier.
Mais ce n'est pas grave hein... Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team RB
Bavard occasionnel / Team RB
Messages : 13289
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par ted » jeu. 13 févr. 2014 13:28

Ah Wesh ! ok ! lol :D
J'ai compris Jules. Merci pour ta mise au point. jap_8
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5678
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Le culturel au détriment de l'essentiel ?

Message non lu par Dharmadhatu » jeu. 13 févr. 2014 13:47

Flocon a écrit :
ted a écrit :Mais du coup, est-ce qu'une une retraite de 3 ans (presqu'entièrement en tibétain) ne devient pas un enseignement élitiste réservé à une minorité d'érudits ?
Je ne sais pas. Le tibétain est peut-être aisé à maîtriser, du moins suffisamment pour suivre une retraite, sans nécessité particulière d'érudition. :?:
Le japonais, pour prendre l'autre langue que tu as mentionnée, n'est pas difficile, je le sais d'expérience : n'importe qui peut en acquérir assez rapidement les bases nécessaires pour suivre des enseignements bouddhistes, s'il est motivé. C'est peut-être pareil pour le tibétain.
jap_8 Oui, ça doit sûrement être une question de motivation. Je n'ai pas fait cette retraite, mais je pense qu'on y apprend les bases suffisantes pour savoir ce qu'on raconte lors des sadhanas. Ca doit ressembler à l'obtention du permis voiture: les gens qui ont le papier rose continuent d'apprendre à conduire après.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Répondre

Revenir à « Archives : Bouddhisme »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités